FLASH
Merkel s’incline devant Trump : elle demande un compromis sur les échanges commerciaux et les dépenses militaires  |  Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 14 janvier 2014

 

Jerusalem3

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon aurait récemment exprimé des réserves sur le secrétaire d’Etat américain John Kerry et son plan de paix présumée. C’est un journaliste qui affirme ou allègue cela. Le secrétaire d’Etat John Kerry, animé par une obsession incompréhensible et une sorte de messianisme, ne peut rien m’apprendre sur le conflit avec les Palestiniens, aurait dit Yaalon, qui critiquerait plus spécifiquement des propositions américaines sur la sécurité en Cisjordanie, en particulier dans la vallée du Jourdain, le long de la frontière avec la Jordanie.

Le plan américain de sécurité qui nous a été présenté ne vaut pas le papier sur lequel il est écrit, il n’assure ni la sécurité ni la paix, aurait dit Yaalon. Pour le moment, nous sommes les seuls à avoir concédé quelque chose (la libération de prisonniers palestiniens ayant commis des crimes contre des civils), alors que les Palestiniens n’ont rien donné, aurait poursuivi Yaalon.

« Les remarques du ministre de la Défense si elles sont confirmées sont insultantes et inappropriées en particulier compte tenu de ce que font les Etats-Unis pour la sécurité d’Israël », a déclaré Jennifer Psaki, porte-parole du Département d’Etat, à des journalistes après une visite de M. Kerry au Vatican. « Si elles sont confirmées ». Précisément, il s’agirait d’une hypothétique conversation privée, racontée ou inventée par un journaliste de gauche qui déteste Yaalon.

De son côté, inopinément, comme ça, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a raconté — il y a peu — que le processus politique est menacé d’effondrement. L’OLP a accusé le gouvernement Netanyahu de procéder à une expansion sans précédent de la colonisation et de vouloir annuler les références du processus de paix approuvées au plan international, au profit de l’annexion de Jérusalem ; et au profit d’un contrôle absolu de grandes parties de la Cisjordanie, soit sous le prétexte de la sécurité, soit sous le prétexte des blocs de colonies.

L’OLP a demandé à la commission politique compétente de préparer un plan d’action immédiat pour mettre en oeuvre les obligations de la résolution de l’ONU concernant l’adhésion de l’Etat de Palestine aux conventions et organisations internationales de l’ONU.

Le président de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a affirmé qu’il n’y aurait pas de paix sans que Jérusalem-Est, annexée par Israël, ne devienne la capitale du futur Etat de Palestine, alors qu’Israël considère Jérusalem comme sa capitale. Abbas a réitéré son refus de considérer Israël comme l’Etat-Nation du peuple juif.

En résumé et en conclusion, Yaalon aurait dit des choses selon un journaliste de gauche. Au même moment, l’OLP fait son numéro. Et Abbas avait déjà fait le sien peu avant. Or, la presse israélienne, car c’est d’elle qu’il s’agit, est plus proche de l’OLP et du Fatah que du gouvernement israélien dans 99% des cas. Alors ce qu’elle révèle sur Yaalon, très franchement, que cela soit vrai ou non, quelle importance ?

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz