FLASH
[24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 14 janvier 2014

 

Jerusalem3

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon aurait récemment exprimé des réserves sur le secrétaire d’Etat américain John Kerry et son plan de paix présumée. C’est un journaliste qui affirme ou allègue cela. Le secrétaire d’Etat John Kerry, animé par une obsession incompréhensible et une sorte de messianisme, ne peut rien m’apprendre sur le conflit avec les Palestiniens, aurait dit Yaalon, qui critiquerait plus spécifiquement des propositions américaines sur la sécurité en Cisjordanie, en particulier dans la vallée du Jourdain, le long de la frontière avec la Jordanie.

Le plan américain de sécurité qui nous a été présenté ne vaut pas le papier sur lequel il est écrit, il n’assure ni la sécurité ni la paix, aurait dit Yaalon. Pour le moment, nous sommes les seuls à avoir concédé quelque chose (la libération de prisonniers palestiniens ayant commis des crimes contre des civils), alors que les Palestiniens n’ont rien donné, aurait poursuivi Yaalon.

« Les remarques du ministre de la Défense si elles sont confirmées sont insultantes et inappropriées en particulier compte tenu de ce que font les Etats-Unis pour la sécurité d’Israël », a déclaré Jennifer Psaki, porte-parole du Département d’Etat, à des journalistes après une visite de M. Kerry au Vatican. « Si elles sont confirmées ». Précisément, il s’agirait d’une hypothétique conversation privée, racontée ou inventée par un journaliste de gauche qui déteste Yaalon.

De son côté, inopinément, comme ça, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a raconté — il y a peu — que le processus politique est menacé d’effondrement. L’OLP a accusé le gouvernement Netanyahu de procéder à une expansion sans précédent de la colonisation et de vouloir annuler les références du processus de paix approuvées au plan international, au profit de l’annexion de Jérusalem ; et au profit d’un contrôle absolu de grandes parties de la Cisjordanie, soit sous le prétexte de la sécurité, soit sous le prétexte des blocs de colonies.

L’OLP a demandé à la commission politique compétente de préparer un plan d’action immédiat pour mettre en oeuvre les obligations de la résolution de l’ONU concernant l’adhésion de l’Etat de Palestine aux conventions et organisations internationales de l’ONU.

Le président de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a affirmé qu’il n’y aurait pas de paix sans que Jérusalem-Est, annexée par Israël, ne devienne la capitale du futur Etat de Palestine, alors qu’Israël considère Jérusalem comme sa capitale. Abbas a réitéré son refus de considérer Israël comme l’Etat-Nation du peuple juif.

En résumé et en conclusion, Yaalon aurait dit des choses selon un journaliste de gauche. Au même moment, l’OLP fait son numéro. Et Abbas avait déjà fait le sien peu avant. Or, la presse israélienne, car c’est d’elle qu’il s’agit, est plus proche de l’OLP et du Fatah que du gouvernement israélien dans 99% des cas. Alors ce qu’elle révèle sur Yaalon, très franchement, que cela soit vrai ou non, quelle importance ?

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz