FLASH
[25/04/2017] Trump (jour de l’holocauste) : « Israël est le monument éternel de la force immortelle du peuple juif »  |  Jean-Lin Lacapelle: « Je suis membre de la commission Sécurité de la Région IDF et je vous affirme que 12500 individus sont fichés S pour islamisme »  |  Israël : un colon arabe a tenté de poignarder des soldats en Samarie juive illégalement occupée par les arabes palestiniens  |  Espagne, Barcelone : opération anti-jihad. 8 musulmans interpellés, dont 4 en lien avec les attentats de Bruxelles  |  Explosion près de la synagogue de Metz : une opération de déminage sur une voiture suspecte  |  La Chine interdit de donner un nom musulman aux nouveaux nés de la province à majorité musulmane de Xinjiang  |  Elle fait tout pour rester le punching ball politique : Marine Le Pen contre l’abattage rituel en France  |  Israël : Netanyahu annule sa réunion avec le ministre des Affaires étrangères allemand, qui a rencontré des ONG antisionistes radicales  |  Caterpillar en hausse de 6% aujourd’hui: conseil, investissez dans toutes les entreprises boycottées par BDS  |  Henri Guaino : “Jamais personne ne me fera voter pour Emmanuel Macron”  |  Ivan Rioufol: « Prouesse technique : Hollande votera pour son hologramme Macron »  |  Espagne, Barcelone : sur informations des renseignements belges, la police arrête 12 jihadistes musulmans  |  Israël a frappé une position militaire syrienne près de Quneitra  |  [24/04/2017] Marine Le Pen se met « en congé » de la présidence du Front national  |  Résultats en voix : Macron 8 657 326, Le Pen 7 679 493, Fillon 7 213 797, Mélenchon 7 060 885, Hamon 2 291 565  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 16 janvier 2014

Ce jeudi, la procureure de la République à Bayonne a confirmé la mise en examen de deux personnes, dont le meurtrier présumé. L’homicide est lié à un règlement de comptes dans un trafic de stupéfiants.

n règlement de comptes dans un trafic de cannabis, telle est l’explication fournie ce jeudi par Anne Kayanakis, procureure de la République à Bayonne, dans le dossier de l’homicide d’Abdel-Hakim Haddad, 29 ans au moment où les faits ont été commis, le 16 septembre 2013.

Suite à la présentation à la juge d’instruction ce mercredi des deux principaux suspects – un homme de 22 ans, et une femme de 18 ans – ceux-ci sont été mis en examen.

L’homme pour des chefs d’homicide volontaire et de destruction par incendie. En effet, le corps de la victime avait été retrouvé le 17 septembre 2013 dans sa propre voiture pour partie calcinée, ligoté et le visage dissimulé dans un sac poubelle.

La femme, son amie, a été mise en examen pour dissimulation de preuves. Le mis en cause encourt 30 ans de prison et son amie trois ans.

La procureure a confirmé que la victime était décédée de coups portés à la tête, comme l’avait indiqué l’autopsie. Anne Kayanakis a précisé en outre que ces coups avaient été assénés au moyen d’un outil de jardinage, une pioche ou une bêche, outil que l’amie de l’auteur présumé des faits aurait tenté de dissimuler. Les faits ont eu lieu à Briscous, où réside le couple.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le meurtrier présumé est né à Bayonne, et il exerce une activité dans la mécanique agricole. Sa compagne est sans activité. Suite à leur mise en examen, l’homme a été placé en détention provisoire.

Sa compagne a été laissée libre, sous contrôle judiciaire, avec des conditions permettant de garantir sa représentation devant la justice. Les trois autres personnes qui avaient été aussi interpellées ce mardi matin ont été laissées libres car sans lien avec les faits.

Le meurtrier présumé avait déjà été condamné pour conduite sous l’emprise de stupéfiants.

Mais l’enquête menée par la Section de recherches (SR) de la compagnie de gendarmerie de Pau conjointement avec les enquêteurs de la compagnie de gendarmerie de Bayonne a permis de mettre à jour son implication dans un trafic de stupéfiants, en l’occurrence de la résine de cannabis et de l’herbe. L’enquête se poursuit sous la direction d’une juge d’instruction.

Source : http://www.sudouest.fr/2014/01/16/homicide-a-urt-le-meurtrier-presume-etait-implique-dans-un-trafic-de-drogue-1431514-4442.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz