FLASH
Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 | Tchad : quatre soldats tchadiens ont été tués près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram | Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie | Drôme : Émeute en cours à la prison de Valence, des détenus ont dérobé des clés, ouvert des cellules & mis le feu. 2 surveillants blessés | A la demande de Damas, le Royaume Uni confisque le passeport d’une journaliste syrienne | E. Cosse prévient: ceux dont les familles disposent de plus de 30.000€ de patrimoine pourront voir leurs APL baisser | Lors de leur rencontre, Trump annonce à Netanyahou qu’il reconnaîtra Jérusalem comme capitale indivisible du peuple juif | Laxisme de gauche : 7 morts, 36 blessés ce week end à Chicago – essentiellement noirs par des noirs |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 20 janvier 2014

unnamed

Je doute qu’on sache un jour toute la vérité sur la rupture (?) entre François Hollande et Valérie Trierweiler, mais ce qu’on sait aggrave encore ce que j’en ai dit voici peu. Il semblerait, selon des témoignages concordants, que François Hollande ait nié toute liaison quand sa compagne le questionnait, jusqu’au jour de la publication des désormais célèbres, et ridicules, photos. Il semblerait qu’à ce moment, il ait reconnu les faits et demandé aussitôt, sur suggestion de ses conseillers, la signature d’une lettre de séparation « d’un commun accord » à Valérie Trierweiler, en lui suggérant de partir vite. Elle aurait refusé de signer et de partir, et serait rentrée dans une rage violente. Il semblerait qu’ensuite Valérie Trierweiler ait absorbé des médicaments et ait été emmenée à l’hôpital, dont elle vient de sortir, discrètement.

Francois Hollande, en ce cas, n’a pas seulement menti et trompé sa compagne. Il a voulu la congédier comme on congédiait une domestique il y a deux siècles, en l’humiliant doublement par cette procédure. J’avais écrit que dans le monde qui parle anglais, lui seraient reprochés la duplicité et le mensonge. J’ajouterai que lui serait reproché un comportement plus humiliant et plus dépourvu de scrupules encore que celui qu’on aurait imaginé jusque là. Non seulement cet homme apparait menteur et trompeur, tout en occupant une fonction où il s’agit de très graves défauts, mais il apparait effectivement sans scrupules, sans droiture, et sans respect minimal pour l’être humain. Il apparait prêt à humilier, rabaisser, jeter les gens comme des objets usagés. Il apparait absolument indigne.

Ses paroles, depuis, ont été conformes a ce que je viens de décrire. Glaciales, glaçantes. Aux Etats Unis, les journalistes le presseraient de questions, et l’opinion ne pardonnerait pas. Cela semblerait pire que ce qui a été reproché à Nixon lors du Watergate ou à Clinton lors de l’affaire Lewinski. Obama, assez épargné pour l’heure par de multiples dossiers qui devraient lui valoir l’impeachment, aurait du mal à surmonter celui la, et apparaîtrait comme ayant humilié une femme aux yeux du monde, avec cynisme, et, à tort ou à raison, cela ne lui serait pas pardonné.

En France, je remarque que personne ne semble vouloir demander à Hollande de s’expliquer, personne ne semble s’indigner (François d’Orcival, dans Valeurs actuelles, dit que c’est parce que le taux de confiance envers Hollande est déjà effroyablement bas, ce qui est possible, mais pas certain), personne ne demande une démission. La droite réprouve Hollande moralement et le décrit comme ayant rabaissé gravement la fonction présidentielle, ce qui est relativement bien, mais pourrait être mieux, car il y a là davantage qu’un rabaissement de la fonction présidentielle. Une droite cynique existe aussi, et me consterne.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

A gauche, ce qui domine est un discours invoquant la séparation entre la vie politique et la vie privée et disant que se conduire ainsi dans la vie privée n’a aucun impact sur la vie politique, ce qui témoigne de l’absence totale de principes des gens qui parlent ainsi. Ce qui existe aussi à gauche est une exaltation des pulsions amoureuses, sans la moindre considération pour l’éthique, l’autre personne ou les fonctions occupées : lamentable.

La gauche est en train de dissoudre le mariage et la famille, les contrats moraux cruciaux qui accompagnent l’un et l’autre. Elle est prête, pour certaines de ses franges, à rejeter tout reste de valeurs, ce qui explique pourquoi des Femen urinant publiquement sur la bible et mimant l’avortement de Jésus sur l’autel d’une église ne les dérangent pas. Elle incarne la destruction et la déliquescence, et Hollande est son chevalier sordide, coiffé d’un casque de livreur de pizza, mais pourvu du code de déclenchement de l’arme atomique, posé, sans doute, sur la table de nuit entre la boite de Viagra et les poppers.

La gauche est un danger total pour ce pays sous les angles économiques, politiques, culturels et moraux.

Nous allons non seulement vers un déclin économique accéléré qu’un virage vers une social-démocratie de carton pâte n’atténuera pas, mais vers une dévaluation vertigineuse de la fonction politique et vers la destruction des repères essentiels qui permettent à une société de tenir debout.

En lisant les commentaires de lecteurs dans la presse de gauche, je n’ai trouvé aucun mot de compassion pour une femme humiliée, bafouée, traitée comme un paillasson à l’échelle planétaire. J’ai même trouvé des propos favorables à Hollande, qui montrerait ainsi qu’il a du « caractère ». Les féministes sont très silencieuses.

La compassion est à droite, plus nette.

Et après, on voudrait que j’aie du respect pour la gauche….

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz