FLASH
[27/07/2017] Bonne nouvelle : le Secrétaire d’Etat à la justice Jeff Sessions a déclaré qu’il restera à son poste aussi longtemps que Trump le demande  |  Liverpool : un gang de 3 jeunes musulmans attaquaient les blancs « non-musulmans »  |  Après avoir fait retirer les portiques de sécurité et les caméras, le Hamas et Fatah promettent une « journée de rage »  |  Allemagne : un policier musulman objet d’une procédure disciplinaire après avoir refusé de serrer la main d’une femme  |  Trump fait don de 3 mois de salaire (100 000$) au ministère de l’Education. Allo Macron? Non? Rien?  |  Après le retrait des portique, les caméras: les médias arabes se moquent de la couardise de Netanyahu – et ils ont raison  |  Richard Ferrand, qui a quitté le gouv à cause de ses affaires, a tenté de torpiller la promesse de Macron sur suppr. réserve parlementaire  |  Effet Trump : Foxconn, un des fabricants d’Apple, ouvre une usine de 10 milliards (13 000 emplois potentiels) aux USA  |  [26/07/2017] Hier, un terroriste musulman (tous les terroristes sont-ils musulmans ?) a attaqué un policier avec un couteau dans l’enclave Espagnole de Melilla et a hurlé Allahou akbar  |  Trump: « après consultation de mes généraux, les transsexuels ne serviront à aucun poste de l’armée US » : le bon sens revient !  |  Afghanistan : 100 morts lors d’un bataille contre des talibans à Kandahar  |  La Cour européenne de justice – souvent sollicitée pour cela – décide de laisser le Hamas dans la liste des organisations terroristes  |  Villeurbanne (France) : 1 islamiste armé d’un couteau et d’un coran s’est jeté sur des policiers – mais l’islam n’a rien à voir avec ça LOL  |  [25/07/2017] Préoccupation des Américains: la loi sur la Santé (35%), emploi terrorisme, immigration. De quoi parlent les médias ? Du dossier russe!  |  Le cabinet de sécurité israélien a voté le retrait des détecteurs de métaux, remplacés par des « caméras intelligentes »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 janvier 2014

Saluer ses collègues en arabe montrerait-il une radicalisation religieuse ? C’est en tout cas ce que semble penser le préfet des Alpes-Maritimes. Ce dernier a décidé de suspendre pour cette raison l’habilitation d’un agent de sûreté de l’aéroport de Nice. Monsieur M., employé de la société de sécurité ICTS, est privé de travail et de ressources depuis plus de deux mois.
Il a saisi le tribunal administratif qui doit se réunir le 21 janvier pour étudier son cas.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Cela fait trois ans qu’il travaille comme agent de sûreté, raconte Smaïl Jebali, membre du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Il s’agit d’un employé exemplaire, consciencieux et rigoureux. C’est un musulman pratiquant, mais il ne l’a jamais fait de manière ostentatoire. Il n’a jamais pratiqué de rituels sur son temps de travail.»

Selon la préfecture (qui n’a pas souhaité répondre à nos questions), le jeune père de famille «aurait défavorablement attiré l’attention». D’après «Nice-Matin», l’administration se justifie «en raison de son changement de comportement qui s’est traduit notamment par le salut de ses collèges en disant salam aleykum (ndlr : le salut en arabe) et son refus de parler aux femmes ou des les saluer». La préfecture décide donc le 13 novembre 2013 de suspendre, pour une durée de 2 mois, son habilitation pour l’accès en zone réservée de l’aéroport de Nice.

Le jeune père de famille décide alors de saisir le tribunal administratif de Nice. Le 12 décembre, cette juridiction décide de suspendre la suspension de la préfecture. Essentiellement pour deux raisons : premièrement, «le préfet n’indique pas en quoi (ndlr : Monsieur M.) aurait défavorablement attiré l’attention, ni ne démontre le caractère urgent de la mesure attaquée», stipule l’ordonnance du tribunal que nous nous sommes procuré.

La préfecture ne lâche pas l’affaire

Deuxièmement, «la décision attaquée préjudicie immédiatement et gravement à sa situation en tant qu’elle l’empêche de poursuivre l’exécution de son contrat de travail et ce, alors que son employeur, ni aucune autre société, n’a d’emploi à lui proposer en zone non sécurisée de l’aéroport», poursuit la juridiction.

En clair, l’agent de sûreté se retrouve avec pour seules ressources les quelque 400 € versés par la caisse d’allocations familiales. Alors qu’avec sa femme sans travail et son enfant âgé d’un an, «il doit faire face à des échéances de loyer de 650 €», précise l’ordonnance.

La préfecture a toutefois décidé de ne pas lâcher l’affaire. Le 17 décembre 2013, Monsieur M. reçoit un courrier qui suspend à nouveau son habilitation. «Elle a alors reproché à mon client sa radicalisation religieuse, l’accusant de parler arabe avec ses collègues et de faire l’apologie d’actes terroristes ! Si c’était vrai, il serait déjà en garde à vue», remarque Me Guez Guez, l’avocat de l’agent, dans les colonnes du «Parisien» ce vendredi.

«Le préfet doit s’expliquer, lance de son côté le CCIF. Comment explique-t-il qu’un jeune père de famille au casier judiciaire vierge et apprécié de sa direction soit injustement mis à l’écart de son activité professionnelle ?» Et de se poser la question : «Suffirait-il de s’exprimer en arabe pour être aussitôt suspecté de terroriste et se voir priver de son emploi et de son salaire ?»

www.leparisien.fr/societe/nice-un-agent-de-l-aeroport-suspendu-pour-avoir-parle-arabe-17-01-2014-3503553.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz