FLASH
[25/05/2017] Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 28 janvier 2014

Quatre individus, soupçonnés d’être impliqués dans deux fusillades survenues en décembre et en janvier à Lille, ont été présentées lundi soir à un juge d’instruction après l’ouverture d’une information judiciaire. Ils sont poursuivis pour «modification de l’état des lieux d’une scène de crime ou de délit, non-dénonciation de crime, violence avec arme et en réunion, dégradations volontaires et recel de malfaiteurs».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ces quatre hommes, un majeur et trois mineurs de 15, 16 et 17 ans, sont tous déjà connus «très défavorablement» de la justice, a déclaré le procureur Frédéric Fèvre, qui a requis un mandat de dépôt contre les trois plus âgés. La bande a été interpellée samedi lors d’une vaste opération de police dans le quartier lillois de Moulins, qui appartient à la Zone de sécurité prioritaire (ZSP) de Lille.

«Une arme de guerre»

C’est dans ce même quartier de Moulins que David, un étudiant de 20 ans, avait été grièvement blessé à l’arme automatique aux jambes, au bassin et au ventre à la sortie d’une boîte de nuit le 19 janvier, «pour le seul motif qu’il a pris la défense de jeunes filles qui se faisaient insulter à la sortie d’une boîte de nuit», a relaté le procureur. Les enquêteurs ont établi un lien avec un précédent mitraillage, sur la façade d’un hôtel de Villeneuve d’Ascq, dans la nuit du 12 au 13 décembre.

L’homme suspecté d’avoir tiré sur David, un autre jeune de 17 ans, est toujours en fuite. Si son arme n’a pas été retrouvée, il s’agit «vraisemblablement d’un pistolet mitrailleur 9 mm», «d’une arme de guerre», selon le procureur. David a reçu au moins cinq balles. «S’il en a réchappé, ça relève du miracle», a souligné Frédéric Fèvre. «C’est un garçon qui jusqu’à la fin de ses jours souffrira des violences dont il a été victime».

Dans une affaire distincte, des traces de sang ont été retrouvées le 19 janvier dans une voiture visée par des tirs à Lille. L’enquête est toujours en cours.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/fusillades-a-lille-trois-mineurs-et-un-majeur-arretes-27-01-2014-3533391.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz