FLASH
83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 30 janvier 2014


Shoah-8


Michel Garroté, réd en chef  —  Il y a quatre jours, le lundi 27 janvier 2014 fut la Journée de la mémoire de l’Holocauste. Elle correspondit au jour où les déportés d’Auschwitz ont été libérés, il y a 69 ans. Pour ce qui me concerne, je note, qu’à l’antisémitisme d’hier, se substitue, aujourd’hui, une forme d’israélophobie et même de judéophobie qui ne sont finalement guère différents de l’antisémitisme. A cet égard, la Mémoire de la Shoah, c’est rendre présent à notre esprit un génocide pas comme les autres. J’écris « pas comme les autres », car il a été minutieusement mis au point, puis, mis en pratique, de façon administrative et logistique.

En sept ans seulement, le national-socialisme est parvenu à exterminer six millions de Juifs à l’échelle de l’Europe. Les nombreux acteurs de ce crime contre l’humanité ont exécuté les ordres avec précision, comme s’il s’agissait d’éradiquer une espèce animale dangereuse pour l’humanité. Il y a eu des génocides avant et après la Shoah. Mais aucun n’a été mené comme l’a été l’holocauste.

Shoah : ce mot a encore un sens, car, oui, faire mémoire de la Shoah, c’est rendre présent à notre esprit ce génocide pas comme les autres. Mais cela n’est pas suffisant.

Pour avoir été moi-même « antisioniste » dans ma jeunesse avant de devenir pro-israélien, je puis attester qu’hier comme aujourd’hui, l’antisionisme est une idéologie haineuse vouée à l’anéantissement du peuple juif israélien. Je n’aborderai pas cela en détail ici, l’ayant déjà fait à maintes reprises. Ceux qui versent des larmes sur le sort des Juifs en pyjama rayé d’hier sont – parfois – les mêmes qui ne peuvent tout simplement pas supporter de voir un Juif en uniforme vert-tsahal oser défendre son petit bout de terre (20’00 km2).

Je me souviens qu’en 2007, avec le début de l’aventure dreuz.info, j’avais commencé, par « prendre la température », sur Internet, pour ce qui concerne l’état du judaïsme et l’état du christianisme. La triste vérité c’est qu’à cette époque-là, je fus tout simplement catastrophé de devoir constater que la liberté accordée sur Internet, donnait – et donne encore – libre court, à des commentaires, incroyablement judéophobes et christianophobes.

Toujours à cette époque-là, en 2007, je fus stupéfait par le succès auprès d’une partie de l’opinion publique européenne, des discours, du Guide suprême iranien, du Chef des Pasdaran iraniens, des leaders du Hamas, du Fatah du Hezbollah. En effet, ces factions et individus tenaient – et tiennent encore en 2014 – des discours, à la fois islamistes et nationaux-socialistes.

Le Juif rescapé du goulag soviétique Nathan Sharansky a essayé d’alerter les Nations sur le danger sans précédent depuis 1945 que les nazislamistes représentaient – et représentent encore plus en 2014 – pour Israël et les Chrétiens d’Orient en particulier ; et pour le monde en général. Pour ce qui me concerne, à partir de 2007 – je l’ai écrit plus haut -, je décidais donc de me consacrer entièrement au cyber-journalisme, la presse internaute, autrement dit, dreuz.info.

Et ce faisant, dès 2007, je me consacrais exclusivement – et je me consacre encore exclusivement en 2014 – d’une part, à défendre la société libre et laïque de culture judéo-chrétienne ; et d’autre part, à défendre l’Etat d’Israël. Dans ce cadre, j’ai déjà écrit de nombreuses fois et je l’écris à nouveau ici que les Nations européennes font volontiers mémoire des six millions de Juifs exterminés entre 1939 et 1945.

Mais que ces mêmes Nations européennes, ne prennent quasiment jamais la défense des Juifs vivants (sauf la défense des « juifs athées de gauche », des « juifs alter-juifs » et des « juifs anti-juifs »), et, ces mêmes Nations européennes, ne prennent surtout pas, la défense des Juifs vivant en Israël. Bien au contraire, les Nations européennes, depuis les années 1960-70, prennent la défense des pires ennemis du peuple israélien.

Les Nations européennes, accordent, aux pires ennemis du peuple israélien, une tribune médiatique et un statut diplomatique qui permettent à ces ennemis d’Israël de diffuser à l’échelle planétaire une idéologie de mort et une culture de mort qui appellent à « rayer Israël de la carte » et à « effacer Israël de la page du temps ».

Ce qui revient à rayer Israël de la carte géographique en réduisant Israël en cendres. Et ce qui revient à gommer, pour toujours, Israël, des pages des livres d’histoire. Pour les Juifs en Israël, la menace est donc existentielle. Pour les Juifs en diaspora, la menace semble moins existentielle. Mais cette menace, est-elle vraiment moins existentielle, pour les Juifs en diaspora, qu’elle ne l’est, pour les Juifs en Israël ? Je n’en suis pas certain. De l’affaire Merah à l’affaire Dieudonné, la France par exemple, n’a-t-elle pas repris ses mauvaises habitudes ?

Depuis le début de la crise dite financière en 2008, les médias et les chefs d’Etats se sont notamment focalisé sur Lehman Brothers, sur Goldman & Sachs et sur Bernie Madoff, sur « la haute finance internationale » et sur « les oligarchies financières ».

Mais personne ne s’est posé la question de savoir si, de nos jours, les actionnaires actuels de Lehman Brothers et de Goldman Sachs sont juifs ou non-juifs, s’il y a encore des descendants de Henry, Emanuel et Mayer Lehman, et, des descendants de Marcus Goldman et de Samuel Sachs, parmi les actuels actionnaires de ces institutions financières, sachant que nous sommes en 2014 et que les familles Lehman, Goldman et Sachs ont débuté leurs activités financières au milieu du 19e siècle….

Personne n’a signalé que Bernie Madoff ne devait pas être aussi juif de coeur que ça, vu le nombre d’institutions juives, y compris d’institutions juives caritatives, qu’il a volées et escroquées. A ce compte-là, on peut tout aussi bien insister lourdement sur le fait que les chefs de la mafia sont tous catholiques.

Personne ne s’est posé la question de savoir en vertu de quelle loi débile et inique, les Etats européens peuvent continuer de s’endetter et de creuser leur déficit, tout en continuant de racketter  –  y compris pour financer le régime mafieux palestinien et certains Etats islamistes issus du « Printemps arabe »  –  leurs propres contribuables qui, décidément, restent les dindons de cette farce monstrueuse.

Et puis, surtout, personne ne s’est posé la question de savoir quelle est l’influence du plus grand lobby de l’histoire, l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), dont les pays membres disposent de milliards de pétrodollars.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz