FLASH
[23/05/2017] Grande-Bretagne : il y a environ 3.500 suspects terroristes, et pas assez de moyens pour les surveiller  |  Manchester : tentative d’attentat dans un centre commercial. Terroriste arrêté, paquet suspect isolé  |  [22/05/2017] Emmanuel Macron recevra Vladimir Poutine lundi prochain à Versailles  |  Correction de la police pour Tel Aviv: « ce n’est pas un attentat mais un accident »  |  Attentat terroriste à Tel Aviv à la voiture comme à Nice : 5 blessés, terroriste appréhendé  |  Suède : les migrants musulmans responsables de 9 agressions à main armée sur 10  |  Sur Twitter, une EXPLOSION de louanges pour le discours historique de Trump devant 50 pays musulmans  |  Un millionnaire algérien souhaite que les femmes portent des burkinis au Festival de Cannes  |  Allemagne : deux Turcs soupçonnés d’avoir violé une adolescente de 13 ans  |  [20/05/2017] Attentat des Champs-Elysées : un complice présumé du terroriste a été mis en examen et placé en détention provisoire  |  Islamophobie, voile à l’école : « les propos de Marlène Schiappa sont absolument scandaleux. C’est une aberration totale! » Alain Finkielkraut  |  La mascarade d’élection en Iran a permis la réélection de l’extrémiste Rouhani  |  [19/05/2017] Laurent Wauquiez renonce à se présenter aux législatives pour rester président de région  |  Israël : Le Chabak a arrêté cette nuit le chauffeur ambulancier arabe qui a fermé la route à un juif pour qu’il se fasse lyncher  |  Milan : un homme a poignardé un soldat et un policier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 février 2014

Tintin-pays-or-noir

Michel Garroté, réd en chef  –-  Des dessinateurs dans une dizaine de pays lancent ce mardi 4 février 2014 une campagne en ligne avec une centaine de dessins, campagne en ligne pour Jabeur Mejri, un jeune Tunisien emprisonné depuis 2012 pour avoir diffusé des caricatures du prophète Mahomet.

Dans le cadre de cette campagne, des dessins ont été mis en ligne – www.100dessinspourjabeur.org – et une partie de ces dessins visent le président tunisien Moncef Marzouki qui n’a pas exercé son droit de gracier Jabeur Mejri. Celui-ci purge une peine de sept ans de prison pour avoir diffusé sur Internet des textes et dessins considérés comme insultant pour l’islam.

Le code pénal ne réprimant pas le blasphème, il a été condamné notamment pour trouble à l’ordre public. Son ami Ghazi Beji, condamné à la même peine pour ces faits, a fui la Tunisie et a obtenu l’asile en l’Europe. Le président Marzouki a plusieurs fois déclaré vouloir libérer Jabeur, tout en alléguant ne pas pouvoir le faire, tant que la Tunisie était confrontée à l’essor de groupes djihadistes.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz