FLASH
[25/05/2017] Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 février 2014

how_communism_works

Il est important de comprendre comment évolue la pensée de nos opposants – du moins c’est ce que je crois – et c’est pourquoi j’ai voulu vous faire partager ce court texte où un canadien de gauche révèle d’un regard candide comment il voit les différences entre la gauche et la droite.

“La droite tente de vivre dans un mode de pensée normalisé. Les gens de droite ne veulent pas sortir de leurs croyances conventionnelles et traditionnelles. Leur tendance est d’essayer de détruire ce qu’ils ne comprennent pas parce que le changement et l’évolution les effrayent. Ils ne se préoccupent que d’eux-mêmes et de leurs familles. Ils aiment les institutions du passé pour la simple raison qu’elles sont du passé. C’est pourquoi beaucoup d’entre eux qui ne sont pas riches sont d’accord avec les politiques qui favorisent les riches.

Ca ne les dérange pas de ne pas donner des soins médicaux aux sans papiers, parce qu’ils ne se soucient que d’eux-mêmes. Ca ne les dérange pas si des enfants meurent de faim, parce qu’ils sont bien nourris.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les personnes de gauche, en revanche, reconnaissent que si tout le monde n’est pas pris en charge, le monde sera plus dangereux.

La gauche voit que le changement est inévitable et fait ce qu’elle peut pour faire preuve de créativité avec les changements qui viennent. Les hommes et femmes de gauche préfèrent comprendre ceux qui sont différents d’eux plutôt que les craindre. Ils préfèrent vivre une vie d’exploration personnelle plutôt que promouvoir les institutions du passé. »

Il est aisé de déceler la somme de clichés de cette pensée « progressiste ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz