Publié par Joseph Cuesta le 5 février 2014

Iran-mollahs-1

Le Commissariat des droits de l’enfant de l’OVNU a critiqué dans un rapport la politique de l’Organisation de la Coopération Islamique face aux innombrables cas d’abus sexuels sur des enfants commis par des imams, exigeant que désormais tout imam pédophile soit déféré devant la justice. C’est la première fois que l’Organisation de la Coopération Islamique se retrouve sévèrement mise en cause par un organe de de l’OVNU.

Ce Commissariat est composé de 18 experts indépendants des droits de l’homme, de différentes nationalités, et il veille notamment au respect de la convention sur les droits de l’enfant. Pour la présidente du comité, l’Organisation de la Coopération Islamique voile jusqu’à présent la convention sur les droits de l’enfant dans les affaires de sévices sexuels.

Le Commissariat demande à l’Organisation de la Coopération Islamique de relever immédiatement de ses fonctions toute personne suspectée d’abus sexuel et de déférer son cas aux autorités judiciaires compétentes à des fins d’enquête et de poursuites. Le Commissariat souligne dans son rapport sa profonde préoccupation quant aux abus sexuels d’enfants par des membres de l’Organisation de la Coopération Islamique, avec des imams impliqués dans l’abus de dizaines de milliers d’enfants dans le monde.

Le Commissariat se dit profondément préoccupé par le fait que l’Organisation de la Coopération Islamique n’ait pas reconnu l’étendue des crimes commis et n’ait pas pris les mesures nécessaires pour traiter les cas de sévices sexuels sur des enfants et qu’elle ait retenu des pratiques qui ont conduit à la poursuite de ces agressions et à une impunité pour leurs auteurs, affirme le rapport. Jman Fouh, porte-parole de l’Organisation de la Coopération Islamique, a réagi en accusant l’OVNU d’islamophobie.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz