FLASH
Alerte : des coups de feu auraient été entendus dans la résidence privée de Mahmoud Abbas de Ramallah | Des emails piratés prouvent que le gendre d’Erdoğan gère une compagnie pétrolière qui traite avec ISIS | Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 6 février 2014

Les trois mineurs qui avaient agressé un jeune handicapé mental dimanche, près de Grenoble, ont été mis en examen ce mercredi. L’auteur principal de cette odieuse agression a été placé dans un foyer, selon le parquet. Agés de 14 et 15 ans, les deux garçons ont été mis en examen pour «violences sur personne vulnérable en réunion» et «enregistrement et diffusion d’images de violence». Un autre, âgé de 16 ans, a été mis en examen pour «complicité».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les trois jeunes ont été placés sous contrôle judiciaire, a précisé le parquet. Le mineur de 14 ans placé en foyer est celui qui a porté l’essentiel des coups. Les deux autres ont interdiction de se rencontrer, de sortir de chez eux entre 20 heures et 7 heures et de rencontrer leur victime. Ils ont également une obligation de scolarité, selon la même source.

«Le but affiché était de s’amuser»

«J’espère que leur mise en examen va permettre qu’on engage un travail de réflexion pour leur faire comprendre la gravité des actes qu’ils ont commis», a dit l’avocat du mineur de 15 ans. Selon lui, la famille de son client était «soulagée» que la justice privilégie «l’aspect éducatif à l’aspect répressif».

Les faits remontent à dimanche, dans le parc de La Poya à Fontaine, dans l’agglomération de Grenoble. Sur la vidéo postée sur internet, on voit deux jeunes tenir leur victime par les bras, la bousculer, puis la pousser dans un ruisseau, lui immergeant les pieds et les mollets. Ces adolescents, qui ne sont pas connus de la police ou de la justice auparavant, ont reconnu avoir agi «par jeu», a expliqué le procureur. «Le but affiché était de s’amuser», a-t-il poursuivi. La victime ne souffre que d’un hématome à la joue et s’est vu prescrire trois jours d’interruption temporaire de travail (ITT).

La ministre dénonce l’agression

«L’agressé et les mis en cause se connaissaient, a précisé le procureur. Il pourrait y avoir un contentieux entre eux à la suite d’une précédente bagarre.» Le magistrat s’est toutefois demandé s’il y avait «une autre explication que la bêtise de ces gamins».

Au lendemain des faits, lundi après-midi, Marie-Arlette Carlotti, la ministre chargée des personnes handicapées, avait dénoncé dans un communiqué une vidéo «terriblement choquante», une «agression barbare» et un «crime». Le document mis en ligne sur Internet avait provoqué une forte médiatisation autour de cette affaire et enflammé le net. La vidéo avait été, depuis, retirée de Facebook. Marie-Arlette Carlotti devait se rendre mercredi après-midi à l’institut médico-éducatif (IME) de Tullins (Isère), où est scolarisée la victime.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/grenoble-trois-mineurs-mis-en-examen-apres-l-agression-du-handicape-05-02-2014-3562945.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz