FLASH
L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 | Tchad : quatre soldats tchadiens ont été tués près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram | Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 février 2014

SCHWEIZ EIDGENOESSISCHE ABSTIMMUNGEN

Les Suisses ont été appelés à voter ce dimanche 9 février sur trois textes confédéraux et quelques textes cantonaux.

1- Sur une initiative de l’UDC: «Contre l’immigration de masse» : c’est LE sujet clivant sur lequel les européens n’ont jamais été interrogés – demandez-vous pourquoi…

Peut-être, les inconscients, ne veulent-ils pas profiter de cette chance là :

BgCvkgsCUAAxVdt

—> Les résultats définitifs sont tombés. Le NON à l’immigration a été voté par 50,34% des voix alors que l’UDC était le seul parti politique à défendre ce projet, et qu’il était fortement critiqué par l’ensemble des médias.

On sait, une fois de plus grâce à ce vote, ce que les peuples européens pensent de l’immigration massive qui leur est imposée par des élites qui n’ont avec cette immigration qu’une approche idéologique.

BgC4YrVCAAA9yQY.jpg-large

C’était le point clivant, dénoncé par tous les médias (tous les médias francophones suisses sont de gauche), les élites forcément immigrationistes et la gauche européiste qui réclame que la Suisse adhère à l’UE pour enfin pouvoir profiter de son chômage élevé, de son pouvoir d’achat en berne, de son absence de démocratie, et, surtout, de son immigration musulmane non choisie.

La Suisse doit-elle limiter l’immigration des étrangers ? Les citoyens devront répondre à cette question sur l’initiative de l’UDC pour limiter la libre circulation des personnes avec l’Union européenne (UE).

Son texte veut réintroduire des plafonds annuels à l’immigration et des contingents pour les autorisations de séjour en Suisse selon les besoins des entreprises, et non plus selon des règles abstraites et fantaisistes qui mènent à des chiffres démesurés. Ces limites s’appliqueraient aussi aux frontaliers et aux requérants d’asile.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Au lieu d’accueillir 8000 Européens par an comme cela était prévu, la Suisse en compte 80.000 de plus chaque année, ce dont la population suisse réelle – et pas les élites – subit tous les jours les conséquences nuisibles.

Donc, dit l’UDC, les contingents sont une solution parfaite: ils permettent aux entreprises suisses de recruter le personnel dont elles ont besoin et de le renvoyer dans son pays ensuite. Une fois les plafonds atteints, les entrepreneurs devraient assumer leurs responsabilités en recrutant des Suisses.

L’UDC a rappelé à ses détracteurs, les médias, qu’ils avaient déjà prédit que la Suisse était perdue et les jeunes sans avenir après le «non» des Suisses à l’adhésion à l’Espace économique européen. Or, le contraire s’est produit.

2- Initiative «Financer l’avortement est une affaire privée» :

Les Suisses devront dire s’ils acceptent l’initiative «Financer l’avortement est une affaire privée». Celle-ci demande à ce que les IVG ne soient plus financées par l’assurance de base.

—> Les Suisses ont choisi à une écrasante majorité que l’assurance de base doit continuer à financer l’avortement.

3- Règlement du financement et de l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire(FAIF) :

les Suisses sont amenés à décider s’il faut dépenser 6,4 milliards de francs d’ici 2025 pour développer le réseau ferroviaire suisse et dire s’ils acceptent ou non le nouveau fonds d’infrastructure ferroviaire (FAIF) concocté par la Confédération.

—> au moment d’écrire ces lignes, le OUI au financement l’a emporté.

A titre personnel, quand je lis les commentaires des pisse-vinaigres opposés à la limitation de l’immigration, je me dis qu’ils révèlent leur mépris pour la démocratie, pour le vote populaire, et d’une manière générale qu’ils sont pour la suprématie d’une élite qui décide et impose son « intelligence » au peuple immature.

Et je savourais, sur Twitter, les commentaires de ces Européens qui, avec leur chômage à 12%, leur économie en berne, leur pouvoir d’achat en chute libre, leur immigration islamisante et leur déprime structurelle, se placent en position de donneurs de leçons aux Suisses !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz