FLASH
A la demande de Damas, le Royaume Uni confisque le passeport d’une journaliste syrienne | E. Cosse prévient: ceux dont les familles disposent de plus de 30.000€ de patrimoine pourront voir leurs APL baisser | Lors de leur rencontre, Trump annonce à Netanyahou qu’il reconnaîtra Jérusalem comme capitale indivisible du peuple juif | Laxisme de gauche : 7 morts, 36 blessés ce week end à Chicago – essentiellement noirs par des noirs | Donald Trump : « je suis impatient de rencontrer Nétanyahou à 10h ce matin à la Trump Tower » | Nice : la police a arrêté 2 filles, 17 et 19 ans, qui préparaient un attentat terroriste | Patrick Devedjian : les Allemands « nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes » | Corse : le truand Hicham Merzouki tué au fusil d’assaut à Santa-Maria Poggio | Hollande reconnaît la responsabilité de la France dans l’abandon des harkis | Boston : Attaque au couteau au Collège Emerson, 6 blessés, les 2 assaillants sont en fuite | Motivation terroriste probable, dans l’attaque mortelle de Burlington qui a fait 5 morts | Budapest : Explosion d’un bombe, il y aurai plusieurs victimes | Le New York Times soutient officiellement Hillary Clinton – encore un média neutre ! | New York : en marge de l’AG de l’ONU, Netanyahou rencontrera Clinton et Trump dimanche – séparément | Un terroriste palestinien condamné à 9 ans de prison par Israël pour avoir poignardé et blessé 2 Israéliens |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 février 2014
les Femen n’ont qu’une préoccupation : obtenir de belles photos
Ex-Femen : « les Femen n’ont qu’une préoccupation : obtenir de belles photos »

« Les Femen n’ont pas du tout l’intention de monter un mouvement féministe. Si c’était le cas, elles répondraient aux sollicitations, aux offres de services qui leur sont faites. » – Iseul Turan féministe infiltrée pendant sept semaines chez les Femen.

Femen : contraction de « matières fécales » et « sperme »

Alice (prénom changé) une ex-Femen qui a participé à la profanation de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 12 février 2013, et qui prépare un livre sur son expérience dans l’enfer de cette dictature aux seins nus, révèle avoir passé un an et demi dans le groupe qu’elle qualifie de secte et qui pratique la «discrimination» à l’intérieur du mouvement, et dénonce «les revendications féministes que le groupe n’applique pas en son sein».

Sectarisme, lavage de cerveau, négation de l’individualité, démolition de la personnalité, les Femen sont une fabrique de « lissage de la pensée et de reconfiguration mentale ».

Secte

«On prépare ton esprit à l’intérieur pour l’extérieur», «tu n’existes plus en tant qu’individu», «tu ne penses plus par toi-même mais par le groupe, tu ingurgites ce qu’on t’apprend», «Femen transforme ton corps et ton esprit», témoigne Alice au Figaro1.

« Les Femen sont sur une pente qui ne me semble ni correcte, ni rattrapable.  Nous voulons qu’elles changent »… c’est « un mouvement sectaire qui agit violemment », affirme pour sa part Iseul Turan à JolPress3.

Lavage de cerveau

Alice : «Répéter encore et toujours les principes fondamentaux(…), il fallait que ça rentre pour qu’à notre tour ça puisse sortir mécaniquement, comme une leçon apprise sur le bout des doigts»… «On se sent comme aspirée naturellement, sans violence, vers un total lâcher-prise vis-à-vis du groupe et de la volonté à l’esprit critique (…) Et celles qui s’expriment un peu trop ne tarderont pas à quitter “de leur plein gré” le mouvement».

Iseul Turan : « Pendant les entraînements, on court et on crie des slogans, on fait des activités sportives et on apprend à se mettre en situation. »

Dictature et soumission

Alice : «Première prise de pouvoir sur l’individu, la disponibilité» : il faut être disponible 24 heures sur 24, au détriment de son travail et de son couple.

Alice : «Tu acceptes lentement une soumission que tu refuses à l’extérieur… Tu étais venue pour combattre quoi déjà? Ah oui! La soumission des femmes sous couvert de patriarcat», seulement «tu gagnes quoi? Le droit de te dire le soir quand tu rentres chez toi seule, que tu t’es battue pour une liberté à laquelle tu n’as toi-même pas droit».

Iseul Turan : « Leur façon de protester est tout à fait dégradante et leur manière de manifester leur colère complètement liberticide. »… « Les Femen sclérosent le débat, elles sclérosent les situations en les rendant extrêmement violentes. Face aux Femen, on ne peut répondre que par la violence. Quand on veut discuter avec elles, on se retrouve devant un mur. » 

Des féministes qui traitent les femmes comme les hommes n’oseraient pas

Contrairement au féminisme les Femen «ne respectent pas les femmes, les chefs de bande traitant leurs recrues comme de la chair à canon», résume l’agent littéraire, Omri Ezrati.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Iseul Turan, interviewée par ndf.fr2 confirme : « des filles sont traitées comme un vivier de recrutement pour renouveler l’équipe ou pour relayer les actions sur les réseaux sociaux… Les deux Ukrainiennes Inna et Oksana et les trois Françaises considèrent leurs soutiens comme de la chair à canon. »

Même Caroline Fourest est objectifiée : « Lorsque le nom de Caroline Fourest a été évoqué devant moi, il a suscité des sourires amusés de la part des filles. Je crois qu’elles la considèrent comme une idiote utile, au sens de Lénine », ajoute Turan.

Parano, méfiance et trahison

Parano, les Femen utilisent les recrues comme des objets, mais se méfient d’elles constate amère Alice l’ex-Femen : «Il n’y en a pas [de confiance] dans ce groupe. Apprendre qu’une action vient d’être faite par Facebook ou BFM, c’est un peu chiant quand on s’investit à hauteur de dévotion. Comment doit-on se sentir quand on nous utilise une heure et qu’on nous ignore la seconde d’après? Un objet a ce rôle. On s’en sert et puis on le pose, jusqu’à ce qu’on ait à nouveau besoin de lui».

Méthodes sectaires qui tombent sous le coup de la loi

Le député UMP du Rhône, Georges Fenech, président du groupe d’études sur les sectes à l’Assemblée nationale, souhaite la dissolution des Femen, «un groupuscule qui utilise des méthodes sectaires» confirmées par les témoignages.

Il a demandé à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) de «faire connaître la position de la Miviludes à l’égard de ce mouvement», et «les initiatives qu’elle pourrait prendre pour lutter contre ses agissements hautement attentatoires aux valeurs qui fondent une République», qui relèvent des méthodes sectaires, décrites par la loi du 12 juin 2001. Et il «demande la dissolution de l’association Femen, type loi 1901».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

1 http://www.lefigaro.fr/le-temoignage-choc-d-une-ex-femen
2 http://www.ndf.fr/les-grands-entretiens/28-05-2013/iseul-turan-les-femen
3 http://www.jolpress.com/antigones-iseul-turan-femen-feminisme-femmes-muslimah-pride-article-819843.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz