FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 17 février 2014

Khamenei-4

Michel Garroté, réd en chef  –-  Les négociations nucléaires entre l’Iran et les pays du groupe 5+1, qui doivent reprendre demain mardi à Vienne, vont se poursuivre mais ne mèneront nulle part, a déclaré aujourd’hui lundi le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei. En clair, l’Iran des mollahs intégristes renonce aux négociations nucléaires tout en feignant de les poursuivre. Les mollahs iraniens pensent que s’ils négocient dans l’affaire nucléaire, le problème ne pourra absolument pas être réglé. Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, s’explique : « Je ne suis pas optimiste à propos des négociations et elles ne mèneront nulle part ».

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei est le numéro un iranien. Il a la haute main sur toutes les affaires importantes du pays, notamment le dossier nucléaire. Il a fait cette déclaration, alors que le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, et les autres membres de la délégation iranienne, sont arrivés à Vienne, pour « reprendre » demain mardi les « négociations » avec le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) pour un soi-disant « accord définitif » sur le nucléaire offensif des mollahs intégristes de Téhéran.

Un accord intérimaire de six mois, négocié entre les deux parties à la fin de l’année 2013, est entré en application le 20 janvier dernier prévoyant le gel théorique d’une partie seulement des activités nucléaires iraniennes, et, hélas, la levée partielle des sanctions économiques par les Etats-Unis et les pays européens. L’ayatollah Ali Khamenei a encore ajouté : « La question nucléaire est un prétexte pour les Etats-Unis à leur hostilité à l’égard de l’Iran. Ils évoquent maintenant les questions des droits de l’Homme et des missiles balistiques pour faire pression contre l’Iran ».

Les responsables américains veulent naturellement aborder la question de l’imposant arsenal militaire balistique de l’Iran lors des négociations finales sur le nucléaire. Et Les responsables américains continueront évidemment à imposer certaines sanctions contre l’Iran, à cause de la situation désastreuse des droits de l’Homme et à cause du soutien iranien à des groupes terroristes, notamment le Hezbollah. Mais les négociateurs nucléaires iraniens ont affirmé qu’il n’était pas question d’aborder le programme balistique de Téhéran lors des négociations nucléaires.

Sur dreuz.info, Jean-Patrick Grumberg, Guy Millière et moi-même, nous avions rappelé, dès l’élection à la présidence du mollah Rohani, que c’est le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei qui continue de diriger l’Iran. Et nous avions rappelé que l’Iran n’a jamais négocié sérieusement sur quoi que ce soit, n’en déplaise à nombre de mes confrères journalistes, qui s’extasient sur le président mollah Rohani et qui s’extasient sur la levée partielle des sanctions économiques par les Etats-Unis et les pays européens.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz