FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 février 2014

Charles-de-Gaulle

Michel Garroté, réd en chef  —  Les époux Asnar, un couple de pieds-noirs vivant en France métropolitaine, après avoir dû quitter précipitamment l’Algérie en 1962, poursuivent l’État français pour crime contre l’humanité ; et ils réclament réparation du préjudice moral et matériel subi, pour avoir été dépossédés de leurs biens et contraints à l’exode. Personne n’avait jusqu’à présent eu le courage d’attaquer l’État français sur ses responsabilités en la matière.

Le transfert forcé de population est un crime contre l’humanité, plaide l’avocat du couple Asnar, Me Jacques Bernadet, en faisant notamment référence à l’article 7 du Statut de Rome, texte fondateur de la Cour Pénale Internationale. Un million de pieds-noirs et des dizaines de milliers de harkis avaient dû se rendre, de jour au lendemain, en France métropolitaine, dans un climat d’épouvante, du fait qu’ils étaient persécutés par le Front de Libération Nationale algérien, après les accords d’Évian du 18 mars 1962.

L’argumentaire des époux Asnar et de Me Jacques Bernadet peut se résumer comme ceci : en 1962, la France de Charles de Gaulle ne pouvait pas ignorer que l’objectif du Front de Libération Nationale algérien était d’exterminer les pieds-noirs et les harkis ; il y a eu complicité d’épuration ethnique de la France de Charles de Gaulle contre les pieds-noirs qui eurent pour seul choix la valise ou le cercueil.

Les pieds-noirs saisissent la justice française et ils vont aussi engager d’autres procédures devant les instances internationales, notamment le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU. Sans doute ces procédures n’aboutiront-elles pas. Cela dit, elles auront au moins le mérite de relancer le débat concernant la tactique de Charles de Gaulle dans ce dossier, tactique jugée par certains comme non-planifiée, improvisée, et, de ce fait, devenue criminelle.

Du reste, ce n’est pas le seul dossier sur lequel Charles de Gaulle suscite, encore aujourd’hui, le débat. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle a choisi de s’installer à Londres et il a refusé de fournir des armes aux maquisards français. Après la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle a préféré s’allier au Parti Communiste Français et à l’URSS plutôt qu’à l’Otan et aux Etats-Unis. Enfin, Charles de Gaulle s’est rangé aux côtés du camp arabo-musulman, abandonnant Israël et alléguant que le peuple juif serait, selon lui, « un peuple dominateur et sûr de lui ».

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz