FLASH
Drôme : Émeute en cours à la prison de Valence, des détenus ont dérobé des clés, ouvert des cellules & mis le feu. 2 surveillants blessés | A la demande de Damas, le Royaume Uni confisque le passeport d’une journaliste syrienne | E. Cosse prévient: ceux dont les familles disposent de plus de 30.000€ de patrimoine pourront voir leurs APL baisser | Lors de leur rencontre, Trump annonce à Netanyahou qu’il reconnaîtra Jérusalem comme capitale indivisible du peuple juif | Laxisme de gauche : 7 morts, 36 blessés ce week end à Chicago – essentiellement noirs par des noirs | Donald Trump : « je suis impatient de rencontrer Nétanyahou à 10h ce matin à la Trump Tower » | Nice : la police a arrêté 2 filles, 17 et 19 ans, qui préparaient un attentat terroriste | Patrick Devedjian : les Allemands « nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes » | Corse : le truand Hicham Merzouki tué au fusil d’assaut à Santa-Maria Poggio | Hollande reconnaît la responsabilité de la France dans l’abandon des harkis | Boston : Attaque au couteau au Collège Emerson, 6 blessés, les 2 assaillants sont en fuite | Motivation terroriste probable, dans l’attaque mortelle de Burlington qui a fait 5 morts | Budapest : Explosion d’un bombe, il y aurai plusieurs victimes | Le New York Times soutient officiellement Hillary Clinton – encore un média neutre ! | New York : en marge de l’AG de l’ONU, Netanyahou rencontrera Clinton et Trump dimanche – séparément |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 19 février 2014

Franc-maçon-2

Michel Garroté, réd en chef  —  Je n’ai ni allégeance, ni allergie, aux frères et sœurs de loge. Je ne pense pas qu’ils et elles participeraient, soi-disant, à un « complot maçonnique mondial ». C’est, selon moi, donner trop d’importance aux loges, que de leur attribuer un hypothétique pouvoir « mondialiste ». Les thèses conspirationnistes sont, à mon avis, le lot de celles et ceux qui n’assument pas l’échec ou l’insuccès de leur camp politique.

Loger au GOF

Cela dit, je constate que chez nos amis français, la Franc-Maçonnerie en général et le Grand Orient de France (GOF) en particulier, qui est une loge gauchisante ultra-laïcarde, n’est ni étrangère à la laïcité, ni étrangère à la République. On peut même affirmer que tous les partis politiques français (y compris le Front National par le biais du Mouvement Bleu Marine), ont des liens avec le gauchisant et ultra-laïcard Grand Orient de France.

Pour mémoire, rappelons qu’en vue des présidentielles de 2012, la loge maçonnique la plus à gauche de France, donc le Grand Orient, avait fait venir les candidats à l’élection présidentielle dans son temple, rue Cadet à Paris, dans le IXe arrondissement. Le grand maître Guy Arcizet avait rendu compte de cette initiative, à l’occasion de la parution d’un livre de 360 pages retraçant l’intégralité des débats. François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan, François Hollande, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon, Hervé Morin et Dominique de Villepin étaient venus à ces Grands Echanges. Marine Le Pen n’avait pas été invitée ; cela dit, son allié, Me Gilbert Collard, est membre du GOF.

Quant à Sarkozy, il avait organisé, aux Bains Douches, un happening nocturne pour les grands PDG, les Francs-maçons et les homosexuels, chose impensable, sauf en France…

Parmi ces présidentiables cuvée 2012, seul Jean-Luc Mélenchon est officiellement franc-maçon, et, plus précisément, membre du GOF. François Bayrou a revendiqué un compagnonnage sans être initié. Les candidats ont été interrogés entre autre sur la laïcité, la loi de 1905, les cellules souches, l’euthanasie, etc. De fait, les objectifs du GOF pour le président qui serait élu en 2012 étaient principalement : renforcer le laïcisme et renforcer l’éducation laïciste ; se soumettre aux lobbys LGBT ; garantir davantage le droit à l’avortement. En 2014, via le mariage gay avec adoption d’enfants, le GOF a largement atteint ses objectifs.

Les francs-maçons de gauche avaient décidé de peser dans la campagne. Le grand-maître Guy Arcizet expliquait : « On a un réseau, on va s’en servir. Y compris en allant voir ceux qui nous représentent, en les empêchant de dormir, même à 2 heures du matin ». Ce qui était intéressant dans cette histoire qui remonte à 2012, c’est d’une part, que la loge la plus gauchisante de France, le GOF, s’étend du Front National avec Gilbert Collard au Front de Gauche avec Jean-Luc Mélenchon. Et d’autre part, que le GOF ait ouvertement proclamé : « On a un réseau, on va s’en servir. Y compris en allant voir ceux qui nous représentent, en les empêchant de dormir, même à 2 heures du matin ».

J’essaye d’imaginer, ne serait-ce qu’une seconde, à la réaction des partis et des médias français, si un évêque et un rabbin de l’Hexagone avaient osé déclarer publiquement : « On a un réseau, on va s’en servir. Y compris en allant voir ceux qui nous représentent, en les empêchant de dormir, même à 2 heures du matin ».

La triste réalité, c’est que dans le jargon politico-médiatique français, un terroriste musulman est un « activiste ». Un Juif pieux est un « ultra-religieux ». Un catholique pratiquant est un « intégriste ». Et un chrétien évangélique est un « fondamentaliste ».

La République islamophile

En 2012, plus de 80% des électeurs de confession musulmane avaient voté pour l’actuel président, François Hollande. Mais, à l’UMP, on se dit persuadé qu’une partie de cet électorat, excédée notamment par les débats sociétaux (mariage pour tous, PMA, genre, etc.), se détournerait de la gauche. Début février 2014, le ministère de l’Éducation nationale avait recensé une centaine d’écoles publiques perturbées par des absences d’élèves, essentiellement musulmans, après des appels à boycotter une école qui ferait la promotion de « l’ABCD de l’égalité ».

« Chez les musulmans, la frange la plus religieuse et pratiquante est à l’unisson du monde catholique sur ces sujets-là, analyse le député PS Malek Boutih. La gauche est clairement en perte de vitesse chez cet électorat, qui a été perturbé ».

Or, voici qu’une fois encore, Hollande répète que l’islam est compatible avec la République. Cela dit, on ne verra pas François Hollande se rendre dans une église ou une synagogue pour rendre hommage aux soldats juifs et chrétiens tués lors de la Grande Guerre de 1914-18. Le chef de l’Etat rend-il hommage aux soldats français sans distinction de religion ?

François Hollande s’est rendu à la grande mosquée de Paris pour un hommage aux soldats musulmans morts pour la France lors des deux guerres mondiales. Hollande en a profité de pour alléguer que l’« islam de France » et son « message d’ouverture » seraient selon lui « parfaitement compatibles avec les valeurs de la République ». Peut-il dire cela du judaïsme et du christianisme ? Non, il ne le peut pas, car ce serait une atteinte à la laïcité.

La République ultra-laïque

Le 28 novembre 2013, Manuel Valls déjeunait avec sept hauts dignitaires maçonniques : Daniel Keller (GODF), Marc Henry (GLDF), Jean-Pierre Servel (GLNF), Michel Meley (FFDH), Catherine Jeannin-Naltet (GLFF), Alain Bauer (ex-GM du GODF) et Roger Dachez (IMF). A cette occasion, il avait été demandé à chacune des cinq obédiences représentées de fournir une liste d’invités pour la cérémonie de vœux de Manuel Valls aux obédiences maçonniques, cérémonie qui a bien eu lieu le 30 janvier 2014.

Le 12 février dernier, NKM était l’invitée d’honneur lord d’un dîner avec plusieurs obédiences maçonniques. Interrogé par l’Express, un autre intervenant du dîner du 12 février a rappelé que : « Nathalie (NKM) s’était déjà très bien défendue au GODF, confie son ami Michel Maffesoli. Elle a également été brillante, le 22 janvier dernier, devant Les Enfants de Cambacérès (la fraternelle des francs-maçons homosexuels) ». Notons aussi, en passant, la présence ultra-médiatisée de Sarkozy au premier grand meeting de NKM.

La République sarkozyque

A propos de Sarkozy justement, la revue de presse LSB signale ce commentaire paru dans Les 4 Vérités (extraits): « Les rumeurs de retour en politique de Nicolas Sarkozy se font insistantes. Il est assez vraisemblable que l’intéressé a fort envie de se présenter aux présidentielles de 2017 et il est incontestable que ses successeurs à la tête de l’UMP peinent à le remplacer. Cependant, ce retour me semble à la fois difficile et dangereux. D’abord, parce qu’il montrerait que la droite française croit encore à l’homme providentiel. Ce qui la dispense de remettre à jour un logiciel idéologique passablement ancien.

Ensuite, parce que Nicolas Sarkozy est la meilleure chance de gagner de François Hollande en 2017. Ce dernier a toutes les chances d’être battu, sauf si on lui offre une personnalité aussi détestée que lui. Sans doute une bonne partie de cette détestation de Sarkozy est-elle injustifiée, mais nous sommes tout de même bien obligés d’en tenir compte. D’autant que la France n’a pas les moyens de s’offrir un nouveau quinquennat socialo-écolo-communiste. Enfin, parce que la rumeur qui va bon train, en ce moment, dans le monde politico-médiatique, est que Nicolas Sarkozy, s’il était candidat en 2017, voudrait faire campagne au centre (dans l’espoir d’être opposé à Marine Le Pen au 2e tour).

Sa présence au premier meeting de NKM en serait un signe. Tout comme la cabale contre d’hypothétiques enregistrements de lui qu’aurait faits son conseiller Patrick Buisson (l’artisan des deux campagnes à droite de 2007 et 2012) à son insu. Si Nicolas Sarkozy veut avoir des chances de gagner en 2017, il doit, au contraire, d’abord montrer « qu’il a changé » (comme il l’a annoncé tant de fois) en résistant à la tentation d’apparaître en permanence dans les médias et en prenant de la hauteur – ce que, pour le moment, DSK, autre possible « revenant » pour 2017, fait mieux que lui. Et il doit surtout aller jusqu’au bout de la logique de ses campagnes de 2007 et 2012. Et, pour cela, je ne vois pas d’autres solutions pour lui que d’annoncer qu’il gouvernerait avec le FN ».

En finir avec les mythes

Pour ce qui me concerne, je ne vois pas pourquoi l’UMP ou Sarkozy n’auraient pas d’autres solutions que d’annoncer qu’ils gouverneraient avec le FN. D’abord, le FN ne veut pas gouverner avec l’UMP ou avec Sarkozy. Ensuite, l’UMP et Sarkozy sont certes étatistes, mais dans une économie un brin libérale. Alors que le FN, lui, prône une économie non seulement étatiste, mais aussi, protectionniste, et, surtout, foncièrement anti-libérale. Un gouvernement UMP-FN, c’est un mythe français parmi d’autres mythes français. Voilà pour ce qui concerne l’économie.

Et pour ce qui concerne la société libre et laïque de culture judéo-chrétienne, aucun parti politique français, pas même l’UMP ou le FN, ne la défendent. Les Etats-Unis ont le parti Républicain. L’Allemagne a la CDU et la CSU. L’Espagne a le Parti Populaire. Le parti Républicain américain, la CDU et la CSU allemandes et le Parti Populaire espagnol ne sont pas des partis politiques ultra-laïcards, à la fois grand-orientalistes et islamophiles.

Les partis politiques français, eux, le sont tous, quoi qu’ils puissent alléguer en la matière. Même le Parti Chrétien Démocrate français s’allie aux centristes fortement marqués par l’idéologie du Grand Orient de France. Avec son étatisme économique cryptocommuniste, corrompu et ruineux ; avec ses valeurs, d’une part, islamophiles, et d’autre part, judéophobes et christianophobes, la France a inventé un étrange homo sapiens, ultra-laïc amoureux de l’islam. Il fallait le faire.

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Sources :

http://www.dreuz.info/2012/03/la-franc-maconnerie-de-gauche-sinvite-dans-les-presidentielles/

http://www.lepoint.fr/politique/francs-macons-la-main-invisible-27-01-2011-130544_20.php

http://www.labussolaquotidiana.it/ita/articoli-lombra-dei-massoni-sulleliseo-4377.htm

http://benoit-et-moi.fr/2012-I/0455009fcb0e2340d/0455009fec0a04b02.html

http://actualitechretienne.wordpress.com/2012/02/28/paul-ohlott-le-programme-politique-de-melenchon-le-franc-macon/

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz