FLASH
[19/02/2017] Des militants de l’Etat islamique partagent en boucle l’attentat de Montauban sur Telegram  |  Attentat musulman de Mogadishu : 39 morts, 50 blessés  |  Silence des opposants à la peine de morts : Un « tribunal » du Hamas condamne 3 palestiniens à mort pour espionnage  |  Montauban : ce n’est qu’après avoir été blessé que l’attaquant a crié « allahu akbar »  |  Le recyclage commence : « l’attaquant de Montauban aurait fait des séjours en psychiatrie »  |  L’opération info d’internet pour briser la loi du silence sur Macron produit ses effets : il baisse dans les sondages  |  Montauban attentat méthode palestinienne au couteau, 3 victimes, jihadiste abattu  |  [18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  |  Israël a rappelé discrètement son ambassadeur en Egypte en raison de risques sécuritaires  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 février 2014

al-Andalus-3

Michel Garroté, réd en chef  —  Expulsés d’Espagne au 15e siècle, les Juifs sépharades ne pouvaient jusqu’à présent obtenir le passeport espagnol qu’après de longues démarches, et, pour les Juifs Israéliens sépharades, à condition de renoncer à leur nationalité israélienne.

Récemment, le gouvernement espagnol a annoncé son avant-projet : permettre la double nationalité et faciliter la naturalisation de toute personne, quel que soit son pays d’origine, dès lors qu’elle peut prouver qu’elle est issue de la communauté juive sépharade, une identité considérée comme circonstance exceptionnelle de lien avec l’Espagne.

On estime à 3,5 millions, le nombre de descendants des Juifs sépharades expulsés d’Espagne et vivant aujourd’hui dans le monde, notamment en Israël, en France, en Turquie. Pour les Juifs de France et de Turquie, le projet espagnol tombe à pic. En effet, les Juifs vivent mieux en Espagne qu’en Turquie (islamiste) ou en France (Fofana, Merah, Dieudonné…).

Or, voici que les musulmans d’Espagne demandent au gouvernement espagnol d’accorder la citoyenneté aux descendants des musulmans qui ont été expulsés d’Espagne au 15e siècle. La demande est faite par une « Association pour l’héritage historique al-Andalus » ; al-Andalus étant formule islamique utilisée pour qualifier l’occupation de l’Andalousie par les musulmans omeyyades…

Concrètement, cette demande anachronique et culottée fait suite à l’avant-projet du gouvernement espagnol mentionné ci-dessus, avant-projet qui vise à accorder la naturalisation aux descendants des Juifs séfarades expulsés d’Espagne.

« L’Etat espagnol doit accorder les mêmes droits à tous ceux qui ont été expulsés. Autrement, la décision de n’accorder la citoyenneté qu’aux Juifs est sélective, et revêt un caractère raciste », allègue un certain Bayi Loubaris, président de « l’Association pour l’héritage historique al-Andalus ».

Les allégations de Bayi Loubaris et de l’Association pour l’héritage historique al-Andalus sont intolérables. Car les Juifs dits sépharades sont des Juifs venus vivre en Espagne et non pas des envahisseurs armés voulant convertir par la terreur les Andalous à l’islam. Il a fallu des siècles à l’Espagne pour se débarrasser des envahisseurs mahométans venus occuper par la force du sabre une partie du sol ibérique.

Et maintenant, falsifiant l’histoire et accusant les Espagnols de racisme, les musulmans d’Espagne via Bayi Loubaris s’imaginent que le peuple ibérique va accepter que son gouvernement accorde la nationalité espagnole à des musulmans vivant en Afrique du nord ?

L’Espagne en général et l’Andalousie en particulier ont déjà de la peine avec les clandestins marocains que le gouvernement précédent, socialiste en l’occurrence, a légalisés, leur ouvrant ainsi l’accès, au bout de quelques années, à la nationalité espagnole. Les catholiques andalous sont déjà excédés par le prosélytisme agressif et les revendications disproportionnées des musulmans vivant dans le sud de l’Espagne. Détail piquant : la Charte du Hamas prévoit la « reconquête » de l’Andalousie…

Dès lors, les accusations de racisme formulées par Bayi Loubaris et par son Association pour l’héritage historique al-Andalus sont une face monstrueuse, une sinistre plaisanterie. L’Espagne devrait exiger des réparations économiques auprès de l’Organisation de la Coopération Islamique pour les siècles d’occupation militaire illégale perpétrée par les mahométans dans la partie sud du territoire ibérique : al-Andalus dégage !

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz