FLASH
[27/05/2017] Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 février 2014

al-Andalus-3

Michel Garroté, réd en chef  —  Expulsés d’Espagne au 15e siècle, les Juifs sépharades ne pouvaient jusqu’à présent obtenir le passeport espagnol qu’après de longues démarches, et, pour les Juifs Israéliens sépharades, à condition de renoncer à leur nationalité israélienne.

Récemment, le gouvernement espagnol a annoncé son avant-projet : permettre la double nationalité et faciliter la naturalisation de toute personne, quel que soit son pays d’origine, dès lors qu’elle peut prouver qu’elle est issue de la communauté juive sépharade, une identité considérée comme circonstance exceptionnelle de lien avec l’Espagne.

On estime à 3,5 millions, le nombre de descendants des Juifs sépharades expulsés d’Espagne et vivant aujourd’hui dans le monde, notamment en Israël, en France, en Turquie. Pour les Juifs de France et de Turquie, le projet espagnol tombe à pic. En effet, les Juifs vivent mieux en Espagne qu’en Turquie (islamiste) ou en France (Fofana, Merah, Dieudonné…).

Or, voici que les musulmans d’Espagne demandent au gouvernement espagnol d’accorder la citoyenneté aux descendants des musulmans qui ont été expulsés d’Espagne au 15e siècle. La demande est faite par une « Association pour l’héritage historique al-Andalus » ; al-Andalus étant formule islamique utilisée pour qualifier l’occupation de l’Andalousie par les musulmans omeyyades…

Concrètement, cette demande anachronique et culottée fait suite à l’avant-projet du gouvernement espagnol mentionné ci-dessus, avant-projet qui vise à accorder la naturalisation aux descendants des Juifs séfarades expulsés d’Espagne.

« L’Etat espagnol doit accorder les mêmes droits à tous ceux qui ont été expulsés. Autrement, la décision de n’accorder la citoyenneté qu’aux Juifs est sélective, et revêt un caractère raciste », allègue un certain Bayi Loubaris, président de « l’Association pour l’héritage historique al-Andalus ».

Les allégations de Bayi Loubaris et de l’Association pour l’héritage historique al-Andalus sont intolérables. Car les Juifs dits sépharades sont des Juifs venus vivre en Espagne et non pas des envahisseurs armés voulant convertir par la terreur les Andalous à l’islam. Il a fallu des siècles à l’Espagne pour se débarrasser des envahisseurs mahométans venus occuper par la force du sabre une partie du sol ibérique.

Et maintenant, falsifiant l’histoire et accusant les Espagnols de racisme, les musulmans d’Espagne via Bayi Loubaris s’imaginent que le peuple ibérique va accepter que son gouvernement accorde la nationalité espagnole à des musulmans vivant en Afrique du nord ?

L’Espagne en général et l’Andalousie en particulier ont déjà de la peine avec les clandestins marocains que le gouvernement précédent, socialiste en l’occurrence, a légalisés, leur ouvrant ainsi l’accès, au bout de quelques années, à la nationalité espagnole. Les catholiques andalous sont déjà excédés par le prosélytisme agressif et les revendications disproportionnées des musulmans vivant dans le sud de l’Espagne. Détail piquant : la Charte du Hamas prévoit la « reconquête » de l’Andalousie…

Dès lors, les accusations de racisme formulées par Bayi Loubaris et par son Association pour l’héritage historique al-Andalus sont une face monstrueuse, une sinistre plaisanterie. L’Espagne devrait exiger des réparations économiques auprès de l’Organisation de la Coopération Islamique pour les siècles d’occupation militaire illégale perpétrée par les mahométans dans la partie sud du territoire ibérique : al-Andalus dégage !

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz