FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 21 février 2014

Ukraine-1

Michel Garroté, réd en chef  —  Après les concessions majeures du président à l’opposition, une issue politique au conflit ukrainien se profile-t-elle ? Que se passe-t-il réellement en Ukraine ? Peut-on faire confiance aux médias européens ? Ci-dessous, trois analyses qui semblent aller au-delà des clichés et qui se complètent.

La première est une analyse de Madame Tamara GOUZENKOVA, directrice adjointe de l’Institut russe des études stratégiques de Moscou. Extraits (voir les sources en bas de page). Il me semble que la faute principale a été commise juste après le sommet de Vilnius, lorsque le président ukrainien Yanukovitch, peu intelligent, peu courageux, homme imprévoyant, refusa au dernier moment de signer l’Accord d’Association. Vous pouvez ne pas être d’accord avec moi, mais l’UE aurait dû dire dans cette situation que « si vous n’êtes pas prêt à signer cet Accord, allez-y, préparez-vous bien et lorsque vous vous sentirez prêt, nous signerons l’Accord en question ». Or, au lieu de cela, nous divisons aujourd’hui l’Ukraine.

Tamara GOUZENKOVA : A mon avis, l’UE, la Russie et même les Etats-Unis doivent avoir le courage de reconnaître que l’Ukraine est à l’heure actuelle un pays qui ne peut pas être intégré, quel que soit le système d’intégration. Il est grand temps de laisser l’Ukraine tranquille et ne pas l’ennuyer avec toutes sortes de projet d’intégration. La Russie et l’UE doivent cesser leurs controverses au sujet de l’Ukraine et s’asseoir à la table des négociations. En guise de conclusion. Il me semble que nous restons des spectateurs trop détachés de la politique réelle et que nous faisons trop confiance aux hommes politiques. Il serait grand temps que l’opinion publique de tous les pays concernés dise stop à cette politique, dont les créateurs ne font que lutter pour leur propre avenir. Nous avons tous vu ce qui s’est produit en Yougoslavie, en Afrique. Voudrions-nous que la même situation se produise aujourd’hui en Ukraine ?,  conclut Tamara GOUZENKOVA.

La deuxième est une analyse de Rostyslav ICHTCHENKO, président du Centre du Centre d’Analyse et de Pronostics à Kiev. Extraits (voir les sources en bas de page). A l’heure actuelle, la situation est telle qu’il est tout à fait évident que les deux parties de l’Ukraine seront séparées et tout le monde comprend que c’est pratiquement inévitable. La seule question à se poser, ce n’est pas quand la vraie séparation se réalisera, mais où passera la frontière entre deux parties de l’Ukraine. Je conçois que ni l’UE, ni la Russie n’ont d’intérêt à voir à la place de l’Ukraine actuelle deux voire plusieurs états, mais je ne vois absolument pas comment ils peuvent éviter cette situation, conclut Rostyslav ICHTCHENKO.

La troisième est une analyse parue dans The Jewish Times et dans The Times of Israël (TTOI). Extraits (voir les sources en bas de page). Le Magnat juif Viktor Pinchuk, fera-t-il fléchir le pouvoir ? Ou le risque est-il, surtout, d’alimenter l’antisémitisme des mouvements nationalistes, comme Svobova, très présents au sein de la contestation ? Un porte-parole de l’opposition ukrainienne du principal campement à Kiev, a réclamé que certains de magnats et hommes d’affaires juifs et musulmans de son pays usent de leur influence pour faire plier le président ukrainien. Ce porte-parole anonyme déclarait être lui-même musulman, et a fait explicitement référence aux origines juives et musulmanes de plusieurs hommes d’affaire en les exhortant à intervenir directement auprès du Président Viktor Yanukovitch.

TTOI : Ce discours s’est tenu sur une tribune entourée de barricades en flammes, qui est occupée en continu par une gamme de porte-parole de la protestation, de musiciens du spectacle et d’hommes politiques de l’opposition, depuis que ces violences graves ont éclaté, à Kiev, mardi. Le Square de l’Indépendance à Kiev est considéré comme l’épicentre du mouvement de protestation et est, actuellement, le site des affrontements entre les forces de police et les manifestants. “Je veux m’adresser à vous, les Oligarques : Akhmetov, tu es Musulman”, a appelé ce porte-parole, se décrivant lui-même comme musulman, en commençant par nommer le milliardaire ukrainien, d’origine tatare, Rinat Akhmetov.

TTOI : Il s’est ensuite adressé à Ihor Kolomoyskyi, Victor Pinchuk et David Zhvania, en poursuivant : « Vous pratiquez le Judaïsme. Dans la Sainte Synagogue, vous avez vos places attitrées. Et vous êtes, aujourd’hui, les seuls qui aient encore accès à Yanukovitch. Encore une semaine comme celle-ci et vos affaires, que vous avez fait prospérer dans ce pays, grâce au travail de ce peuple, s’effondreront. Et s’il ne vous écoute pas, présentez-lui, en tant que chef suprême des forces armées, un pistolet !  ». Les sources ukrainiennes présentes expliquent que cette exhortation semblait impliquer que ces magnats devraient encourager le président en état de siège à se suicider. Kolomoyskyi, Pinchuk et Zhvania se sont alliés à des hommes politiques de l’opposition.

TTOI : Pinchuk, en particulier, a ouvertement et fermement soutenu des relations plus étroites entre l’Ukraine et l’Union Européenne. Le conflit actuel a débuté à la suite du rejet par Yanukovitch d’un accord commercial avec l’Union européenne, pour favoriser l’entrée dans une union douanière pilotée par la seule Russie. Kolomoyskyi est perçu comme un donateur central du parti UDAR de Vitali Klitschko, au cours des élections parlementaires ukrainiennes de 2012, selon une organisation de recherche publique, le Centre des Etudes de l’Est.

TTOI : Pinchuk avait confié au Financial Times que ce mouvement “le rendait optimiste, concernant l’avenir du pays”. Alors que les violences se poursuivent, les Ukrainiens poussent le haut de gamme du spectre politique à participer à ce mouvement tentaculaire qui s’identifie avec le Square, connu communément sous le nom d’EuroMaidan. L’antisémitisme entache le mouvement de protestation et la participation du Parti Svoboda (Liberté) d’extrême-droite nationaliste soulève des inquiétudes parmi les dirigeants juifs, conclut TTOI.

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Sources :

http://www.idc-europe.org/fr/–La-crise-en-Ukraine-est-le-plus-grand-evenement-geopolitique-apres-la-chute-de-l-URSS–

http://www.idc-europe.org/fr/-La-guerre-civile-en-Ukraine-est-de-facto-eclatee-

http://www.timesofisrael.com/ukraine-protest-speaker-urges-jewish-oligarchs-to-use-influence/#ixzz2twVCURbv

http://www.idc-europe.org/fr

http://www.idemco.org

http://www.narochnitskaia.ru/

http://www.stoletie.ru/

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz