FLASH
Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie | Drôme : Émeute en cours à la prison de Valence, des détenus ont dérobé des clés, ouvert des cellules & mis le feu. 2 surveillants blessés | A la demande de Damas, le Royaume Uni confisque le passeport d’une journaliste syrienne | E. Cosse prévient: ceux dont les familles disposent de plus de 30.000€ de patrimoine pourront voir leurs APL baisser | Lors de leur rencontre, Trump annonce à Netanyahou qu’il reconnaîtra Jérusalem comme capitale indivisible du peuple juif | Laxisme de gauche : 7 morts, 36 blessés ce week end à Chicago – essentiellement noirs par des noirs | Donald Trump : « je suis impatient de rencontrer Nétanyahou à 10h ce matin à la Trump Tower » | Nice : la police a arrêté 2 filles, 17 et 19 ans, qui préparaient un attentat terroriste | Patrick Devedjian : les Allemands « nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes » | Corse : le truand Hicham Merzouki tué au fusil d’assaut à Santa-Maria Poggio | Hollande reconnaît la responsabilité de la France dans l’abandon des harkis | Boston : Attaque au couteau au Collège Emerson, 6 blessés, les 2 assaillants sont en fuite | Motivation terroriste probable, dans l’attaque mortelle de Burlington qui a fait 5 morts | Budapest : Explosion d’un bombe, il y aurai plusieurs victimes | Le New York Times soutient officiellement Hillary Clinton – encore un média neutre ! |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 février 2014

Screen Shot 2014-02-22 at 16.29.56 PM

Alors que les gouvernements, contrairement à leur mission, travaillent sans relâche pour encadrer, contrôler, limiter et réduire la liberté d’expression des citoyens, Google a développé le projet « Project Shield » pour venir en aide à ceux qui sont les plus menacés de censure.

Google est parti du principe que les sites internet d’information qui dérangent, comme Dreuz.info, ceux qui défendent les droits de l’homme, et ceux qui commentent des élections sont les plus ciblés par les attaques de hackers destinées à les faire taire.

Google a donc développé un programme gratuit, Project shield, pour protéger la liberté d’expression, sur internet, de ces sites vulnérables.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Google a eu l’idée d’utiliser sa propre technologie de protection contre les attaques DDoS (Distributed Denial of Service) où des pirates simulent des millions de connexion simultanées sur un site pour le faire tomber. Le service permet aux sites internet sous attaque de continuer à délivrer leur contenu au travers de l’infrastructure de Google, sans même avoir besoin de changer d’hébergeur.

Qui peut s’abonner au service ?
Pour l’instant, l’offre de protection Google est sur invitation uniquement. Google accepte les demandes de sites d’information, de défense des droits de l’homme et de contenu électoral.

Google est régulièrement accusé de porter atteinte à la vie privée, en raison de l’incroyable quantité d’informations dont il dispose sur chacun d’entre nous. La réalité, une fois de plus, une fois nettoyée de l’anti-américanisme, est bien différente, et bien plus complexe.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz