FLASH
[28/04/2017] Israël a abattu un drone syrien qui survolait le Golan  |  L’Allemagne vote l’interdiction partielle du voile intégral musulman  |  [27/04/2017] Révélation : 4 avions cargo iraniens avaient atterri à Damas peu avant les frappes israéliennes  |  « George Soros a ruiné la vie de millions d’Européens » déclare le Premier ministre hongrois  |  Paris : l’appartement du Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a été cambriolé (humour… oh et puis non)  |  Un commandant du Hezbollah et un garde révolutionnaire iranien tués lors des frappes israéliennes sur l’aéroport de Damas  |  Trump va reconnaître officiellement TOUT Jérusalem capitale d’Israël, révèle le quotidien Yedioth Ahronoth  |  Suite à l’arrestation du soldat allemand voulant commettre un attentat, 16 domiciles perquisitionnés en Allemagne, France et Autriche  |  Berlin : une policière a tiré sur un homme menaçant qui pénétrait dans un hôpital. Situation en cours  |  Londres : l’homme armé de couteaux arrêté près du parlement de Westminster est suspecté de terrorisme  |  Londres : individu suspect en possession de plusieurs couteaux interpellé dans le quartier de Westminster  |  Israël : un avocat arabe-israélien condamné à 7 ans de prison pour collaboration avec les terroristes du Hamas  |  Afghanistan : au moins 1 soldat américain mort dans un raid contre ISIS  |  Israël toujours nul en blocus : hier 6 920 personnes ont franchi le pont Allenby depuis la Judée Samarie vers Israël  |  Paris : Les fascistes ont tenté d’envahir le lycée Hélène Boucher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 24 février 2014

ALGERIA-GHARDAIA-BOUTEFLIKA

Sur Algérie-Focus Kamel Daoud, écrit : Honte à toi Bouteflika ! Vous n’avez pas eu honte de nos martyrs, de votre âge, de votre maladie, de ce que vous avez fait de ce pays pour venir encore aujourd’hui y jouer le roi des temps assis. Vous nous avez humilié, vous nous avez ôté l’espoir de la bouche pour le donner aux vôtres, vous nous avait fait vieillir avant le temps, vous nous poussez à l’exil pour nous prendre notre terre de notre cœur et vous revenez encore pour des années que vous donnez à votre royaume en les ôtant à nos enfants à venir. Que voulez-vous ? Plus d’argent ? Plus d’or et d’agneaux ? Plus d’applaudissements ? Plus de gloire ? On vous les donnera.

Donnez votre prix et on cotisera pour que vous preniez l’or et que vous nous laissiez la terre. Pourquoi tenez-vous tant à emporter notre pays dans votre tombe ? Enterrer vivante notre nation avec vous ? Nous pousser au désespoir, l’humiliation ?

Votre mascarade, vos danseurs et vos mannequins ont fait de nous la risée du monde. Là où le monde se révolte pour arracher la liberté, vous nous réduisez à l’asservissement par votre folie qui pense compenser votre manque de grandeur. Pourquoi tenez-vous tant à nous insulter et à porter l’injure à l’avenir ? Que voulez-vous que l’on achète pour que vous laissiez le soleil se lever ? Et nous sommes fatigués. Et de la fatigue des peuples naîtra, toujours, la colère qui vous emportera et vous rendra l’humiliation par dix.

Vous n’êtes pas le premier à rêver de l’immortalité sur le dos d’un pays et vous le payerez comme les autres qui vous ont précédé. Vous achèterez aujourd’hui les gens, les chômeurs, les patrons, les passants mais cela ne peut pas durer toujours. Vous le payerez vivant et après la mort. Vous allez nous laisser un pays corrompu, exsangue, défait, ridicule, mort, sans don et humilié et cette humiliation on vous la rendra. C’est une promesse et un serment.

Ce peuple qui, selon vous ne vous mérite pas, vous n’en méritez pas la terre. Il vous survivra et s’éveillera et vous renverra vers le désert qui vous sied si bien. Ce n’est parce que vous n’avez pas d’enfants que nous on n’en a pas. Ce n’est parce que vous n’avez pas de foyer que nous n’avons pas de pays. Ce n’est parce que vous êtes aigri que nous devons payer. Cette terre a survécu à tous ceux qui l’ont humilié et volé. Elle les a chassés et tués et traînés dans la poussière. Vous n’êtes pas le premier colon de notre malheur et ce peuple, même si aujourd’hui n’existe plus, n’est pas mort.

Vous êtes comme tous les tyrans arabes ou pas : un jour vous serez lynché. Mort, malade ou vif. Vous serez pendu, chassé, allongé sur une civière et inculpé du crime d’avoir massacré des millions d’enfant à venir.

Venir aujourd’hui, avec une armée domestiquée, de danseurs de foules, des serviles et des corrompus pour se présenter comme le père du peuple et le sauveur d’une nation est un mensonge. Vous serez bien sur élu, vous ou votre frère : vous avez avec vous l’argent, l’image, le son et la puissance que Dieu vous a enlevés du corps. Mais cela ne durera pas. Aucune infamie n’a égalé l’éternité. On attendra. Le quatrième mandat durera quatre jours ou quatre semaines. Au pire quatre ans. Et vous partirez. Et nous serons là. Vous nous empêchez de voter ? Dieu votera. Par la vie et la mort.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.courrierinternational.com/article/2014/02/24/bouteflika-le-peuple-vous-lynchera-un-jour

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz