FLASH
Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 | Tchad : quatre soldats tchadiens ont été tués près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram | Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie | Drôme : Émeute en cours à la prison de Valence, des détenus ont dérobé des clés, ouvert des cellules & mis le feu. 2 surveillants blessés |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 27 février 2014

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Michel Garroté, réd en chef  —  Un groupe de 33 « personnalités », parmi lesquelles l’ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey, lance ce jeudi un délirant appel européen. Le but : rassembler les vaincus et les déçus de la votation du 9 février sur l’immigration et organiser des Etats généraux européens (on se croirait en France…). Au regard de la constitution suisse qui prévoit le référendum dit d’initiative populaire, cet appel est une violation — grotesque et arrogante — de la démocratie directe suisse.

Selon les signataires, la Suisse mettrait, paraît-il, fin d’elle-même, aux accords bilatéraux si elle introduit des contingents. Ah bon ? Un « désastre » que le groupe veut éviter en rejoignant l’UE. C’est stupéfiant : 33 personnes lancent en fait un appel à l’adhésion de la Suisse à l’UE. Alors que la Suisse compte 7,5 millions d’habitants qui sont opposés à une telle adhésion. Et ce d’autant plus, qu’en ce moment, les peuples songent non pas à adhérer à l’UE, ce qu’ils ont fait, mais au contraire, à en sortir. « L’UDC a tué le consensus suisse et les Suisses en sont les victimes », osent écrire les signataires de l’appel qui décidément prennent le peuple suisse pour un ramassis d’abrutis ayant mal voté.

Les signataires de l’appel allèguent que l’économie, la diplomatie, la recherche et les étudiants seraient les premiers touchés par le résultat de la votation. Dans le domaine des études, la Commission européenne a annoncé mercredi que la Suisse ne participerait « que » comme Etat tiers au programme d’échange d’étudiants Erasmus + lors de l’année académique 2014-15. Et alors ? Où est le problème ? La Suisse est le Numéro Un mondial de l’innovation et de la compétitivité. Elle n’a donc pas besoin d’Erasmus. L’appel des 33 comiques joue sur la peur. Il tente de faire croire au peuple suisse qu’il doit adhérer à l’UE sous peine de disparaître de la scène économique. C’est ridicule.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz