FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Elie Levy le 3 mars 2014

15e-session-AFE_photo-groupe-autour-M.Juppe_27-09-201

Comment sont représentés les Français qui vivent hors de France.

La constitution française de 1946 avait prévu que trois conseillers de la République représentent les Français de l’étranger.

A cette époque, le Parlement était composé de l’Assemblée Nationale et d’un Conseil de la République qui est devenu en 1958 le Sénat.

En 1948, est créé par décret le Conseil Supérieur des Français de l’Etranger, le CSFE, composé de 55 membres : 8 membres de droit, dont 3 conseillers de la République, 42 membres élus et 5 désignés. Puis, à partir de 1950, les membres du CSFE sont élus par un collège électoral composé des membres d’associations françaises à l’étranger.

En 1958, le Général de Gaulle présente la constitution de la Vème République, qui dispose dans son article 24 que « les Français établis hors de France sont représentés au Sénat ». C’est alors que le CSFE devient, tout en gardant son rôle consultatif, le collège électoral pour les sénateurs des Français de l’étranger, qui passent de 3 à 6 sénateurs, puis à 9 en 1962.

En 1982, une loi instaure l’élection au suffrage universel des délégués au CSFE. Ses membres élisent alors les sénateurs qui passent de 9 à 12. Tous les Français inscrits sur les listes consulaires peuvent élire ces délégués.

En d’autres termes, les Français de l’étranger élisent les membres du CSFE qui eux mêmes élisent les sénateurs qui représentent les Français de l’étranger.

Aujourd’hui, si l’esprit est resté le même, les modalités ont beaucoup changé.

En 2004 est créée l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE) qui remplace le CSFE.

En 2008, la loi prévoit l’élection de députés représentant les Français de l’étranger, et 11 circonscriptions sont créées.

L’AFE, présidée par le Ministre des Affaires étrangères est composée actuellement de 190 membres :

• 155 conseillers élus pour 6 ans au suffrage universel dans 52 circonscriptions couvrant le monde entier, et qui ne seront plus que 90 après l’élection de mai 2014.
• 11 députés élus par les Français établis hors de France.
• 12 sénateurs des Français établis hors de France.
• 12 “personnalités qualifiées” désignées par le Ministre des Affaires Etrangères pour leur expertise en matière d’expatriation.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

En 2012, une nouvelle loi est votée qui prévoit l’élection de 444 conseillers consulaires, et de 65 délégués consulaires.

Les conseillers consulaires vont siéger sous la présidence de l’Ambassadeur ou du Consul Général, dans les diverses commissions sociales que gère le consulat (emploi, bourses et aide sociale).

Ces 444 conseillers vont alors élire en leur sein les 90 membres élus qui composeront l’AFE.

Les délégués consulaires ont l’unique charge de faire partie, avec les conseillers, du collège des grands électeurs qui va élire les sénateurs des Français de l’étranger.

Disons le : une usine à gaz est sortie de la tête de ceux qui dirigent la France !!

Il ne faut cependant pas négliger ces élections, car siéger dans les commissions consulaires, c’est agir en faveur des Français qui vivent à l’étranger, c’est aider ceux qui sont dans les difficultés, c’est aussi choisir les sénateurs qui nous représenteront au Parlement français avec les 11 députés déjà élus.

C’est pourquoi, tant sur le plan local qu’au niveau de la politique nationale, ce vote est important, et les Français doivent, dans leur circonscription, voter pour ceux qui les représenteront le mieux.

La prochaine élection aura lieu le 25 mai, en même temps que les élections européennes.

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size= »12px »]Pour la première fois, les Français de l’étranger pourront élire les députés français au parlement européen, et tous les Français de l’étranger seront rattachés à la région « Paris-Ile de France ».

Il y a plus de 2 millions de Français qui vivent à l’étranger – dont 150.000 en Israël. Ils représentent donc un poids important.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Elie Levy pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz