FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 mars 2014

Crimée-2-500x408

Michel Garroté, réd en chef  –  La tension ne retomberait pas en Ukraine, d’après nos médias. Les soldats russes continueraient leur démonstration de force en Crimée, même si la Russie leur a ordonné de rester dans leurs casernes. Puisqu’ils sont dans leurs casernes, leur démonstration de force ne doit pas être si terrible que ça… Certains médias parlent de Guerre mondiale. C’est tout de même un peu trop tôt pour alléguer des choses pareilles…

Pour faire pression, Obama a formellement suspendu les liens militaires entre Washington et Moscou. Ce n’est pas vraiment ce qu’on appelle une réaction vigoureuse… L’ex président ukrainien, Ianoukovitch, a demandé à l’armée russe de rétablir l’ordre, selon l’ambassadeur russe devant le Conseil de sécurité de l’ONU, Vitali Tchourkine.

« Les menaces de sanctions ne changeront pas la position russe sur l’Ukraine », déclare le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Il considère que ces punitions sont contre-productives. « Nous sommes en train d’habituer les gens à la transgression et cela engendre le chaos », déclare de son côté Poutine, en référence à la Crimée. De toute évidence, les indignations verbales occidentales font – pour l’instant – sourire les autorités russes.

En évoquant les régions russophones qui ne légitiment pas le nouveau gouvernement ukrainien, Poutine a insisté pour continuer leur défense. Il assure que la Russie se réserve le droit de recourir à tous les moyens pour protéger ses citoyens en Ukraine. Poutine estime que l’envoi de troupes russes en Ukraine n’est pas nécessaire pour le moment.

Poutine répète, ce mardi 4 mars 2014, qu’il n’y aura pas de guerre entre les peuples frères que sont les Russes et les Ukrainiens et qu’il s’attribue simplement le droit d’intervenir militairement, au cas où, sans décider d’en user… Poutine mentionne également les néonazis, les extrémistes et les antisémites qui agissent à Kiev.

Pour plus d’informations, j’invite nos lectrices et lecteurs à lire l’analyse de Guy Millière parue sur dreuz.info ce matin et intitulée « Pourquoi Poutine est-il intervenu en Crimée ? » (cf. lien en bas de page).

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Lien mentionné :

http://www.dreuz.info/2014/03/pourquoi-poutine-est-il-intervenu-en-crimee/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz