FLASH
Alerte : des coups de feu auraient été entendus dans la résidence privée de Mahmoud Abbas de Ramallah | Des emails piratés prouvent que le gendre d’Erdoğan gère une compagnie pétrolière qui traite avec ISIS | Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 4 mars 2014

Oskar_Freysinger_drapeau_suisse

Après le référendum suisse du 9 janvier 2014 sur l’immigration, des journalistes de Canal+ ont décidé de faire un reportage sur Oskar Freysinger, conseillé d’Etat du Valais et membre de l’UDC, le parti politique à l’origine du texte.

Mais il ne s’agissait pas exactement d’un vrai reportage. Non, pas exactement…

Il s’agissait de faire un reportage journalistique qui paraisse honnête, indépendant et neutre, mais sans l’être.

Il s’agissait d’inventer une réalité conforme à une idéologie gauchiste, mais sous les apparences de la réalité.

Il s’agissait de bidonner le reportage pour peindre Freysinger en facho xénophobe (ce qu’il n’est pas) – et celà fut fait avec assez de professionnalisme pour flouer même l’œil critique d’un Nicolas Bedos, qui pourtant ne s’en laisse pas compter, et qui s’est retrouvé Gros-Jean comme devant avec ses ricanements.

Pour cela, Canal+ a systématiquement coupé les réponses des intervenants dont il ne voulait pas.

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size= »12px »]Coupé, l’entretien avec le chef de la police cantonale: il avait indiqué que la criminalité itinérante a explosé, et qu’elle est surtout le fait de délinquants étrangers…

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size= »12px »]Coupé aussi, l’entretien avec le chef du service pénitentiaire du Valais : il avait révélé une vérité qui dérange Canal+ : trois détenus sur quatre sont des étrangers.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Facile, dans ces conditions, de faire dire à l’enquête ce qu’on a décidé -avant même de poser un pied en Suisse – qu’elle dira.

Mais Oskar Freysinger, impressionné par la rigoureuse éthique de la chaîne, a contre-attaqué, a collé aux journalistes une droite bien appuyée, et, dans une contre-enquête, a mis aux journalistes le nez dans leur vice, et leur a donné une leçon de morale aussi humiliante que mérité.

Voici le contre-reportage sur les douteux procédés de la chaine crypto cryptée : « ce que Canal++ n’a pas retenu de sa visite en Suisse ».

En conclusion, le contre-reportage de Freysinger pose une question : « En quoi consiste le travail des journalistes ? Diffuser des opinions ou exposer des faits ? ».

Je pose, moi aussi une question : savent-ils encore faire le distinguo ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz