FLASH
Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 mars 2014

Le crâne rasé sur les côtés, un tatouage dans le cou et une veste de survêtement rouge sur un t-shirt noir : dans le box du tribunal correctionnel d’Évreux, le prévenu à la forte corpulence est impressionnant. Il comparaissait vendredi pour violence avec arme sur un résidant du foyer L’Abri, dans le quartier de Saint-Michel à Évreux.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le soir du lundi 24 février, il avait fait irruption dans la chambre de la victime, qui était couchée. Il avait retourné le matelas sur elle et s’était assis dessus. Et surtout, lui avait mis un sabre sous la gorge. Il était éméché et avait perturbé la résidence toute la nuit.
L’auteur des faits était accueilli dans ce foyer depuis sa sortie de prison en décembre. Après dépôt de plainte de la victime, il avait été interpellé en ville le 26 février.

« Pas méchant »

« J’ai jamais eu de problème avec lui. Je ne comprends pas pourquoi j’ai fait ça, explique-t-il au président. Je ne suis pas méchant. Je rends service aux gens du foyer. »

Me François Delacroix, son avocat, précise d’ailleurs que « le prévenu et la victime buvaient une bière ensemble le lendemain des faits ». Mais ses problèmes d’alcool ajoutés à son traitement de substitution à l’héroïne ont formé un cocktail détonnant. « J’ai pété les plombs », reconnaît le prévenu.

Quant à la victime, c’est un garçon en réinsertion « qui essaie de se reconstruire. Il est fragile. Mais le prévenu s’est assis dessus ! », lance Me Mehdi Locatelli son avocat. Conséquence immédiate : « Il se met en retrait, il s’isole. »

Me Delacroix, lui, plaide qu’il n’y a pas d’arme – le parquet a ordonné sa destruction. « Est-ce une arme de collection, un jouet ? Ce sabre, est-il tranchant ? » On ne peut plus le savoir. Il en tire donc la conséquence juridique : en l’absence d’arme et sans incapacité de travail de la victime, il s’agit de simple violence, une contravention et non un délit.

Le procureur de la République rappelle la gravité des faits « dans un foyer où se retrouvent des accidentés de la vie ». Et s’inquiète de ce qui aurait pu se passer : « Un sabre japonais et de l’alcool, ça peut vite déraper », estime-t-il.

Après délibéré, le tribunal condamne finalement le prévenu à 12 mois de prison dont six assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve pendant 24 mois, et obligation de soins, interdiction de détenir une arme et de paraître au foyer L’Abri.

http://www.paris-normandie.fr/article/evreux/a-evreux-il-s%E2%80%99assoit-sur-sa-victime

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz