FLASH
[29/05/2017] Manchester : nouvelle arrestation – au total 14 musulmans – de nouvelles perquisitions en cours  |  Berlin : voiture piégée avec plaques volées. Un jardin d’enfant et habitants évacués  |  [28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 mars 2014

Marie-Charline-Pacquot-et-son-compagnon-Pierre-Moscovici-le-14-juillet-place-de-la-Concorde_exact810x609_l

Fiers de leurs bilan, c’est ce qui se lit sur les visages satisfaits des ministres de François Hollande que les Français, dans leur grande sagesse, ont choisi pour président.

A Bruxelles, on grince des dents, et si les enregistrements des conversations de ces messieurs étaient transmises aux bons journalistes, on les entendrait traiter les ministres français de bons à rien.

Déséquilibres macroéconomiques, manque de compétitivité, niveau de dette trop élevé, déficits abyssaux, trop lent en matière de réformes, risque lourd sur l’ensemble de la zone euro,« compte tenu de son importance », voilà ce qui est reproché au gouvernement socialiste que le monde entier nous envie.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et ce n’est pas tout…

• Malgré les mesurettes prises pour favoriser la compétitivité, « le coût du travail reste élevé et pèse sur les marges des entreprises », affirme Olli Rehn, le commissaire en charge des Affaires économiques.

• Et puis avec une dette dépassant les 95%, Bruxelles craint que la France entraîne toute la zone euro dans la tourmente : les marchés financiers, les pays fragiles, et l’euro, tout pourrait y passer.

• Et bien entendu, le serpent de mer, le déficit public n’a aucune chance de revenir à 3%. Ni en 2014, ni en 2015 : ni Moscovici le ministre des finances, ni Ayrault le premier ministre, ni Cazeneuve le ministre du budget, ni Montebourg, n’ont la moindre petite idée de comment y arriver.

Et ceux qui ont assez de courage pour s’exprimer librement savent que le « pacte de responsabilité » est une grosse daube qui ne va servir à rien. Ironique, Olli Rehn a déclaré : « Nous attendons avec impatience de pouvoir analyser les détails ».

Faut-il le dire : les Français sont les seuls fautifs et ils n’ont pas fini de le payer. Ils ont élu un homme sans expérience, sans réfléchir aux conséquences. Vite fatigués de Sarkozy bling bling, ils ont voté non pas pour Hollande mais contre Sarkozy. Ce dernier, a la date d’aujourd’hui, n’a pas donné, en public ou en privé, le moindre signe indiquant qu’il a appris de ses erreurs : s’il se représente et qu’il est élu, il refera les mêmes. Mais les Français s’en foutent : ils ne veulent plus de Hollande et ne voteront pas pour Sarkozy mais pour se débarrasser du Flanby. Trois semaines plus tard, ils se gausseront de Sarkozy et les médias constateront que rien décidément, n’a changé…

Tant que les Français n’auront pas un candidat pour qui voter, mais des candidats dont ils ne veulent plus, elle s’enfoncera.

Sans parler de cette ENA qui fabrique des bras cassés prétentieux et incompétents.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz