FLASH
[25/04/2017] Espagne, Barcelone : sur informations des renseignements belges, la police arrête 12 jihadistes musulmans  |  Israël a frappé une position militaire syrienne près de Quneitra  |  [24/04/2017] Marine Le Pen se met « en congé » de la présidence du Front national  |  Résultats en voix : Macron 8 657 326, Le Pen 7 679 493, Fillon 7 213 797, Mélenchon 7 060 885, Hamon 2 291 565  |  Élysée, résultats définitifs : Macron 24,01%, Le Pen 21,30%, Fillon 20,01%, Mélenchon 19,58%, Hamon 6,36%  |  Inde : des rebelles maoïstes tuent 12 policiers  |  Macron est allé à la Rotonde. Le Fouquet’s est fermé pour travaux  |  29 personnes en garde à vue, 6 policiers et 3 manifestants blessés dans les manifestations hier à Paris  |  Israël attentat : une colon arabe palestinienne a poignardé une soldate dans le dos – la pourriture a été neutralisée  |  [23/04/2017] Paris Incidents en cours entre Bastille et République. Nombreuses dégradations islamo-gauchistes. CRS déployés  |  Paris : au moins une voiture a été incendiée près de la place de la Bastille  |  L’aviation israélienne serait en train de frapper la Syrie  |  Israël : le terroriste arabe palestinien, 17 ans, a été arrêté  |  Israël : attentat terroriste, un arabe a poignardé 4 personnes à Tel Aviv  |  Israël : un homme de 40 ans a été poignardé – il est dans un état stationnaire  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Albert Bertold le 12 mars 2014

BihcDnJIYAAcK3W.jpg-large

Donc le Canard enchainé a affirmé que la garde des sceaux savait que Nicolas Sarkozy était sur écoute.

Jean-Marc Ayrault et le procureur général de Paris François Falletti sont également formels et confirment : la Chancellerie a été informée le 26 février de l’ouverture d’une information judiciaire pour « trafic d’influence » visant Nicolas Sarkozy, placé sur écoute avec son avocat Thierry Herzog dans une autre affaire, celle d’un éventuel financement libyen de la campagne présidentielle de 2007.

Donc le 26 février le juge d’instruction Serge Tournaire a bien versé les écoutes au dossier.

Donc Christiane Taubira ne pouvait ignorer que l’ancien président avait été placé sur écoute.

Donc à la question : « L’avez-vous appris comme nous, en lisant le journal Le Monde à 13 heures vendredi [7 mars], ou avant ? », posée au 20 heures de TF1 ce lundi, Christiane Taubira a naturellement répondu : « La réponse à votre question est très claire : je ne le savais pas avant. »

Donc, dans la droite ligne socialiste, dans la continuité de François Mitterrand qui, les yeux dans les yeux, niait toute implication dans les écoutes de l’Elysée qu’il avait ordonnées, Christiane Taubira a déclaré ce matin 12 mars à l’issue du conseil des ministres : « Non, je n’ai pas menti ». 

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et bien moi, madame Taubira, je vends la tour Eiffel, si vous connaissez quelqu’un que ça intéresse.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz