FLASH
[27/02/2017] Algerie, Tébessa – 3 individus suspectés de soutenir le terrorisme ont été arrêtés  |  Un ex-conseiller de Le Pen en 2012 (passé LR) dit avoir bénéficié d’un emploi fictif et dénonce « un système de corruption »  |  Turquie : 18 terroristes tués en une semaine dans une opération de contre-terrorisme  |  Grèce : attaque de l’institut français, incendie  |  Sources militaires : 15 bombardements israéliens sur Rafah pour l’instant en riposte d’une roquette tirée sur Israël cette nuit  |  Appels malveillants : le couple Valls porte plainte contre un citoyen gabonais  |  Vannes : l’élu Front national Bertrand Iragne, braqué par deux hommes  |  Une terroriste palestinienne vient de tenter de poignarder des soldats à un poste de contrôle. Elle a été abattue. Pas de soldats blessés  |  En réponse au tir de roquette cette nuit depuis Gaza, Israël vient de frapper le Hamas  |  Turquie : explosion sur une ligne de chemin de fer  |  [26/02/2017] Nouveau sondage : Marine Le Pen et Macron au 1er tour, Fillon éliminé  |  Belgique : Evasion à la prison de Lantin. 2 voitures ont été incendiées, un détenu est en fuite, une échelle a été retrouvée  |  Les Etats-Unis exigent de la Russie qu’elle respecte « immédiatement » le cessez-le-feu avec l’Ukraine  |  Alerte : les Philippines ont reçu un rapport selon lequel des islamistes ont décapité l’otage allemand J. Kantner. Nos pensées à sa famille  |  Un vol direct Tel-Aviv Manille (Philippines) à partir du mois de mars 2017  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 mars 2014

DCRI-3

Michel Garroté, réd en chef  —  Deux ans après les tueries perpétrée par Mohamed Merah à l’école Ozar-Hatorah de Toulouse et à Montauban, M6 révèle, mardi 18 mars 2014, qu’une information judiciaire a été ouverte fin janvier à l’encontre de la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui et non empêchement de crime.

Cette enquête, menée par deux juges parisiens, fait suite aux plaintes déposée par plusieurs membres de la famille d’Abel Chennouf, militaire abattu par le tueur au scooter en mars 2012 à Montauban.

Pointée du doigt depuis ces événements tragiques, la DCRI a déjà fait l’objet d’un rapport de l’Inspection Générale de la Police. Celui-ci avait relevé des défaillances objectives dans la surveillance de Mohamed Merah. Le jeune Toulousain était en effet connu des services de la DCRI dès 2006 pour ses liens avec la mouvance salafiste mais sa fiche avait été désactivée en 2010.

Ses multiples voyages dans des zones tribales ont ensuite poussé les renseignements à se pencher à nouveau sur son cas mais son entretien avec les policiers à son retour du Pakistan, quelques mois seulement avant les tueries, ne donnera rien. Au moment de son passage à l’acte, Mohamed Merah n’était plus surveillé par la DCRI.

« Nous voulons savoir qui a pris la décision d’arrêter la surveillance et le suivi de Merah alors que sa dangerosité était établie », a déclaré – à M6 – Me Béatrice Dubreuil, avocate de la famille d’Abel Chennouf. « Les familles sont en droit de demander ce qui s’est réellement passé », a-t-elle ajouté.

On peut également lire ou relire mon article du 9 août 2012 intitulé « Documents déclassifiés – Pour Mohamed Merah la France savait » (voir troisième lien en bas de page).

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Sources :

http://www.ladepeche.fr/article/2014/03/18/1842236-affaire-merah-la-dcri-dans-le-collimateur-de-la-justice.html

http://www.metronews.fr/info/affaire-merah-une-information-judiciaire-vise-la-dcri/mncr!sRSzUJgZkjhGo/

http://www.dreuz.info/2012/08/documents-declassifies-pour-mohamed-merah-la-france-savait/

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz