Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 mars 2014

PwS77So

Nouvelle profanation contre une Eglise ce mercredi 19 mars, et silence médias.

La basilique du Sacré-Coeur de Montmartre, à Paris, a été victime d’une profanation ignoble. Les médias sont indifférents (ou ravis) si ce n’est pas une mosquée, voire une synagogue. Mes amis chrétiens sont décidément odieusement humiliés. Insultés par les fascistes de gauche et agressés par les islamistes, je crains qu’un jour ils soient chassés de France comme les coptes l’ont été d’Egypte et les chrétiens le furent de Bethlehem et de Gaza.

Les tags en rouge et noir à l’extérieur mais aussi à l’intérieur de la basilique ont été découverts ce matin à l’ouverture de l’édifice religieux.

BjGrrf2CEAAX5ql.jpg-large

« Ni Dieu ni Etat », « Feu aux chapelles », « A bas toute autorité », tels sont les slogans de la bouillie extrême gauchiste, anarchiste et antifa peints sur l’édifice.

BjFE8EJCYAA6dPu.jpg-large

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Seul Charles Beigbeder, candidat aux municipales dans le 8ème arrondissement, a sauf erreur été le seul à condamner cet acte sur Twitter.

Ian Brossat, un des leader du génocidaire parti communiste, avait souhaité remplacer la basilique du Sacré-Coeur qu’il « n’aime pas », par un centre d’action sociale, et l’avocat Patrick Klugman qui est « de tous les antiracismes » vient défendre à la télévision la Femen qui mime à l’intérieur de Notre Dame l’avortement de Jésus Christ avec un foie de veau, en soutenant que ce n’est pas une insulte aux Chrétiens…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz