FLASH
3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 22 mars 2014

Screen-Shot-2014-02-24-at-11.17.45-PM

Sous l’ère Obama, les portes de l’Amérique s’ouvrent aux « réfugiés » Musulmans, et se ferment aux Chrétiens fuyant les persécutions musulmanes en Egypte, en Syrie, en Irak et ailleurs dans le monde.

Tandis qu’Obama, via un nouveau décret, offre l’asile aux islamistes « modérés » n’ayant apporté qu’un « soutien limité » aux terroristes, le Département d’Etat a refusé d’accorder l’asile à 20.000 Chrétiens Coptes d’Egypte, victimes de persécutions, de violences, d’attentats, sous la présidence du Frère Musulman Morsi. Mais il ouvre grand les bras aux Frères Musulmans fuyant l’Egypte.

Il refuse d’accueillir des réfugiés qui ne constituent aucune menace pour la sécurité de l’état, mais encourage la venue d’individus rongés par la haine de l’Amérique. Politique suicidaire s’il en est.

Pour Obama, trop d’innocents Musulmans à la recherche d’une vie meilleure, y compris les réfugiés « palestiniens », furent traités de façon indigne suite à la promulgation par le gouvernement Bush de lois d’immigration draconiennes, après les attentats du 11 septembre 2001.

Et pour parfaire sa politique suicidaire, non seulement il ouvre les portes de l’Amérique aux ennemis de l’Occident, mais il affaiblit l’armée américaine, en favorisant les soldats musulmans au détriment des soldats américains.

Dans l’armée américaine, l’islam est un sujet intouchable. Pour Obama, le danger vient des soldats chrétiens et non des Musulmans fanatisés, comme par exemple le Major Nidal, auteur du massacre de Fort Wood.

« Le peuple américain devrait être scandalisé d’apprendre que l’Armée américaine enseigne à nos troupes que les ennemis de l’Amérique sont les Chrétiens et le Tea Party, et qu’ils peuvent être punis s’ils soutiennent ces groupes » a déclaré M. Berry, un ancien officier des Marines.( Marine Corps JAG officer)

Situation identique en Australie, où le Ministère de la Défense a publié un règlement très stict interdisant au personnel en uniforme de participer à un quelconque évènement où l’islam serait vilipendé, sous peine de sanctions sévères.

Comme aux USA, nous assistons en Australie à une situation absurde, où l’armée protège la croyance religieuse islamique, tout en tolérant le dénigrement du christianisme, la religion à laquelle s’identifient pourtant la plupart des soldats australiens.

Les Musulmans australiens, de par leur haine de l’Occident, de son histoire, de sa culture, préfèrent mourir en menant le jihad en Syrie plutôt que de servir dans l’armée de leur pays d’adoption et contribuer ainsi à sa défense. Personne n’ose émettre de critique par crainte d’être accusé d’islamophobie et de voir sa carrière militaire ruinée. (Source : Sidney Morning Herald – Criticising Islam, gays sets army major up for a fall,” by Paul Sheehan)

Pamela Geller, à la tête du SIOA (Stop islamisation of America) et de l’AFDI (American Freedom Defense Initiative) a récemment exprimé ses craintes quant à la politique d’immigration de l’Administration Obama :

« Nous, les Américains, importons des jihadistes depuis des années, via l’immigration musulmane parrainée par le programme d’accueil et de réinsertion des réfugiés, l’octroi de visas religieux et de « diversity visa » (ce système permet aux résidents de certains pays de demander une carte de résident permanent aux USA, la fameuse « green card »)

Le Conseil national américain pour les Réfugiés a déclaré : « Les USA ont historiquement maintenu une politique d’’accueil de réfugiés pour des raisons humanitaires. » Toutefois, les gens sont toujours choqués quand ils s’aperçoivent de quelle manière fonctionne ce programme d’aide aux réfugiés, car au lieu d’accueillir les minorités religieuses persécutées, opprimées, soumises à la charia, nous ouvrons les portes à un flux ininterrompu de suprémacistes et de jihadistes haineux envers notre pays.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et dans leur grande majorité, nos citoyens ignorent une réalité dramatique pour notre avenir : c’est l’ONU, dirigée par l’OCI, qui décide de qui bénéficie du statut de réfugié. En effet, le Haut Commissaire pour les Réfugiés de l’ONU détermine quels réfugiés ont le droit d’être accueillis aux USA pour des raisons humanitaires. Selon un rapport de 2008, la majorité des réfugiés sont issus de la Corne de l’Afrique (Somalie, Darfour et Ethiopie) de l’Irak, du Pakistan et du Myanmar. Le budget annuel de l’agence des Nations Unies pour les Réfugiés, composé de contributions gouvernementales, de prêts et de donations, dépasse 1.7 milliard de dollars.

L’Administration Obama importe des communautés musulmanes entières en provenance de pays islamiques comme la Somalie. Certains mois, les chiffres de l’immigration doublent et parfois triplent. Cette immigration doit être arrêtée. Nombreux parmi ces « pieux « Musulmans refusent de s’assimiler. Ils font campagne pour le jihad et certains, de plus en plus nombreux, retournent en Somalie, au Pakistan, en Afghanistan pour suivre un entraînement.

Pourquoi importons-nous ces envahisseurs hostiles ?

Ces « réfugiés » musulmans refusent de s’assimiler ou de s’intégrer. Les attaques perpétrées par les gangs musulmans augmentent à la même vitesse que l’immigration musulmane. Les gangs musulmans dans le Minnesota se multiplient de façon terrifiante.

Les musulmans attaquent les homosexuels, les femmes, les non musulmans. Nous constatons une concentration de ces attaques dans les banlieues qui regroupent de fortes populations musulmanes, installées grâce aux programmes du Bureau de Réinsertion des Réfugiés. » (Office of Refugee Resettlement)

Et non seulement l’Administration Obama favorise l’immigration de « réfugiés » musulmans au détriment des réfugiés Chrétiens persécutés par les Musulmans en terre d’islam, mais elle refuse de plus en plus l’octroi de visas aux Israéliens. Le rejet, sous le règne d’Obama, a atteint le pic effarant de 80%.

Screen-Shot-2014-02-25-at-1.58.39-AM

Les chiffres de 2013, donnés par le Département d’Etat américain, révèlent une augmentation de 80% de rejet de demandes de visas de touristes israéliens. Sur 125.000 demandes de visas, 9.7 % ont été rejetées en 2013, contre 5.4 % en 2012. Suite à cette hausse, Israël a perdu sa place sur la « liste blanche » la liste de pays dont les citoyens peuvent visiter les USA sans visa. Seules les nations, ayant un pourcentage de rejet inférieur à 3%, figurent sur cette liste.

Cette augmentation du chiffre de rejet de visas était motivée par des raisons politiques, dans le but d’effacer Israël de la liste blanche. (white list). Au fur et à mesure que les liens avec les USA deviennent de plus en plus tendus, suite à la pression exercée par l’Administration Obama et les menaces de boycott sur Israël dans le cadre des négociations de paix avec l’Autorité palestiniennes, les relations entre Israël et la Chine s’intensifient, y compris dans le domaine du tourisme … (Source : Peak in US Rejection of Israeli Visa Requests)

Si Obama favorise l’immigration musulmane, c’est pour rétablir l’équilibre entre Musulmans et Chrétiens, car pour Obama, il y a trop de chrétiens en Amérique et pas assez de musulmans. Si l’Amérique et l’islam doivent se réconcilier, l’Amérique doit devenir plus islamique.

Obama, le premier président américain ayant des racines familiales musulmanes, se doit d’être le défenseur en chef de l’islam, il en avait d’ailleurs fait le serment au monde islamique lors de son discours du Caire. Il a promis de combattre les stéréotypes négatifs sur l’islam et l’islamophobie, tout en demeurant silencieux sur les persécutions des Chrétiens par les Musulmans au Moyen Orient, en Afrique et en Asie.

L’Amérique non musulmane, de par son existence exceptionnelle de grande puissance mondiale, constitue un affront et une humiliation pour la sensibilité et le suprémacisme islamiques.

Elle est vue comme une « agression » à l’encontre de cette « religion » autrefois si puissante.

Si, comme le croit Obama, le clash des civilisations peut être évité, si la paix doit régner entre l’islam et le peuple américain, alors le caractère trop occidental, trop chrétien de ce pays doit être atténué et modifié : en d’autres termes, l’Amérique doit être refaite à l’image de l’islam.

Pour rappel, selon la croyance des Musulmans, l’islam est la foi ultime et la « religion » choisie par Allah pour conquérir et diriger le monde.

Tous les militants musulmans croient et tous les Musulmans sont endoctrinés à croire que les non Musulmans sont les ennemis d’Allah, en guerre permanente contre l’islam, que ce soit par la parole ou par l’action.

Si Obama s’est incliné devant le roi d’Arabie saoudite, c’est parce qu’il partage le même projet pour l’Amérique : son islamisation.

Si Obama a critiqué la France pour sa loi interdisant le port du voile dans les écoles publiques, c’est pour une bonne raison : la défense de la tradition islamique.

Si Obama favorise l’immigration musulmane, c’est pour rétablir l’équilibre entre Musulmans et Chrétiens, car pour Obama, il y a trop de chrétiens en Amérique et pas assez de musulmans.

Si l’Amérique et l’islam doivent se réconcilier, l’Amérique doit devenir plus islamique.

Dès lors, pour Obama, la seule façon de faire la paix avec l’Islam est d’ouvrir les vannes de l’immigration musulmane et permettre aux Musulmans de bénéficier de la puissance américaine, de sa richesse, de sa paix. Si tel n’était pas le cas, s’inquiète Obama, le choc des civilisations se produirait et pourrait conduire à Armageddon.

Obama a étudié l’histoire de l’islam. Il ressent la douleur, l’humiliation du monde islamique suite à son effondrement, son impuissance et sa misère après des siècles de gloire militaire et impériale. Obama veut changer cette situation dramatique en redonnant à l’islam sa puissance passée, et pour réaliser cet objectif, il veut accroître le nombre de Musulmans en Amérique de manière considérable et les faire participer à la vie politique et culturelle.

C’est une des visions d’Obama et son projet pour l’Amérique, l’Amérique comme elle devrait être, l’Amérique idéale du futur, une Amérique où l’islam occuperait la même place honorable que le christianisme, une Amérique en paix avec le monde musulman.

Obama ne tire aucune leçon de ce qui est en train de se produire en Europe occidentale avec sa bombe musulmane, prête à exploser.

Obama, comme tout gauchiste, persuadé de détenir la bonne solution aux problèmes, conduit aveuglement son pays vers le chaos.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources: Obama Immigration Rules Favor Muslims over Christians. Refugee Resettlement: The quiet Jihad tsunami Pamela Geller (Atlas Shrugs). America and islam: Barack Obama’s secret plan for healing US/islamic relations through mass moslem immigration, Pamela Geller.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz