FLASH
[28/04/2017] Israël a abattu un drone syrien qui survolait le Golan  |  L’Allemagne vote l’interdiction partielle du voile intégral musulman  |  [27/04/2017] Révélation : 4 avions cargo iraniens avaient atterri à Damas peu avant les frappes israéliennes  |  « George Soros a ruiné la vie de millions d’Européens » déclare le Premier ministre hongrois  |  Paris : l’appartement du Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a été cambriolé (humour… oh et puis non)  |  Un commandant du Hezbollah et un garde révolutionnaire iranien tués lors des frappes israéliennes sur l’aéroport de Damas  |  Trump va reconnaître officiellement TOUT Jérusalem capitale d’Israël, révèle le quotidien Yedioth Ahronoth  |  Suite à l’arrestation du soldat allemand voulant commettre un attentat, 16 domiciles perquisitionnés en Allemagne, France et Autriche  |  Berlin : une policière a tiré sur un homme menaçant qui pénétrait dans un hôpital. Situation en cours  |  Londres : l’homme armé de couteaux arrêté près du parlement de Westminster est suspecté de terrorisme  |  Londres : individu suspect en possession de plusieurs couteaux interpellé dans le quartier de Westminster  |  Israël : un avocat arabe-israélien condamné à 7 ans de prison pour collaboration avec les terroristes du Hamas  |  Afghanistan : au moins 1 soldat américain mort dans un raid contre ISIS  |  Israël toujours nul en blocus : hier 6 920 personnes ont franchi le pont Allenby depuis la Judée Samarie vers Israël  |  Paris : Les fascistes ont tenté d’envahir le lycée Hélène Boucher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 24 mars 2014

Sarkomagique

Michel Garroté, réd en chef  —  Je ne suis apparemment pas le seul à considérer que Sarkozy est nul et mal élevé. C’est également le cas de Philippe Bilger qui réagit sur Figarovox aux résultats du premier round des élections municipales françaises. Bilger considère que l’ancien président et l’actuel chef de l’Etat sont responsables de cette crise éclatante du politique. Philippe Bilger est magistrat honoraire et président de l’Institut de la parole. Il publie le 2 avril « Contre une justice laxiste » (L’archipel). Il tient le blog Justice au singulier .

A propos de Sarkozy, Philippe Bilger écrit (extraits adaptés ; voir source en bas de page) : « Ciblé sur le Mur des cons et jugeant très médiocre le bilan de la garde des Sceaux Christiane Taubira, je ne suis pas suspect : cette consécration et cette lucidité me permettent de dénoncer le caractère surréaliste de la lettre aux Français adressée inopportunément par l’ancien président Nicolas Sarkozy si peu de temps avant le premier tour des élections municipales. Je pourrais me contenter, en dépit du battage si peu argumenté à droite comme à gauche, de m’abandonner à mon premier mouvement qui était de ne pas croire à ce que je lisais tant le culot était énorme et le bateleur de la République au meilleur de sa mauvaise foi ».

A propos de Sarkozy, Philippe Bilger ajoute : « Quand on décide de se servir de l’aura d’un grand quotidien pour transmettre un message aux citoyens, la moindre des pudeurs est de songer à ce qu’on a été et à ce qu’on a transgressé. De se souvenir des principes et des valeurs qu’on a foulés aux pieds, avant d’en appeler au respect de ceux-ci par un pouvoir qui vous a battu. Comment Nicolas Sarkozy ose-t-il jouer au bon apôtre paisible qui n’aurait eu que l’ambition de vivre dans la sérénité et la discrétion quand, depuis le mois de mai 2012, son effacement a été ostensiblement simulé, ses apparitions narcissiquement organisées et son envie de retour exprimée de plus en plus nettement, au point de décevoir aussi bien les adeptes d’une véritable et élégante retenue que ceux d’une implication politique sans fard ? » (Note de Michel Garroté – J’ai souvent été sans pitié dans mes écrits sur Sarkozy et j’avoue qu’en la matière Philippe Bilger se révèle une plume aussi lucide que brillante…).

A propos de la gauche, Philippe Bilger écrit (extraits adaptés ; voir source en bas de page) : « Les injonctions des socialistes sont d’autant plus malvenues que leurs réactions, à l’annonce des résultats du premier tour, ont été affligeantes et, pour certaines, aveugles. Le ministre Vincent Peillon continue à parler «d’idées fascistes» et le sénateur Assouline évoque, sans percevoir qu’il s’accable, «une hausse importante et inquiétante» du FN. Harlem Désir s’exprime de manière à la fois mécanique et délirante. On a eu véritablement l’impression d’un pouvoir – le Premier ministre a été encore plus mauvais que d’habitude – et de responsables ânonnant des éléments de réponse très éloignés du message brutal adressé par les Français, tant par leur indifférence que par leur explicite révolte. Les soirées électorales ne sont généralement pas des moments de vérité mais le socialisme médiatique a fait fort dans ce domaine, il sera difficilement dépassable ! », conclut Philippe Bilger (fin des extraits adaptés ; voir source en bas de page).

Pour ce qui me concerne  —  cela sera ma conclusion  —  je continue de penser que l’énorme culot du citoyen Sarkozy demeure largement responsable de la victoire de la gauche en 2012. Je continue de penser que les apparitions narcissiques de Sarkozy en vue de 2017 sont un désastre pour la droite française en particulier et pour la France en général. Et je continue de penser que Sarkozy a été le pire président de toute la Cinquième République (même si Hollande est encore plus nul que Sarkozy). En vérité, j’avais, un peu, cessé de penser tout cela. Mais le come-back du mufle et la claque que lui inflige Philippe Bilger me replongent dans ce sentiment de rejet total et absolu envers le citoyen Sarkozy. Chassez le naturel, il revient au galop…

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Source :

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/03/24/31001-20140324ARTFIG00091-poussee-du-fn-sarkozy-et-hollande-ne-peuvent-s-en-prendre-qu-a-eux-memes.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz