FLASH
Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 25 mars 2014

Voici la caricature raciste de Barack Obama et sa femme Michelle que le journal de gauche flamand De Morgen a publié dans son édition papier de samedi 22 mars, avant leur visite en Belgique :

Obama monkey

Le texte en légende de la photo de gauche n’est pas moins raciste : « le premier président noir des Etats Unis commence à vendre de la drogue ».

Comment vous le dire… Je n’aime pas Barack Obama. Je ne l’ai jamais aimé.

Son aversion pour la super puissance de l’Amérique, qu’il ressent comme une humiliation pour les pays sous-développés de ses racines, le place en position d’ennemi de son pays.

Ses affinités avec les différentes nuances de l’islam, qui est sans discussion sauf à fermer les yeux sur l’état dramatique des pays islamiques, l’ennemi des nobles valeurs que l’homme blanc a lentement élaboré sur un socle judéo-chrétien, à l’intérieur desquelles s’épanouissent les peuples les plus libres, les plus féconds, et les plus heureux de ce monde, me paraissent extrêmement dangereuses.

Son hostilité envers Israël m’irrite – même s’il est loin d’être le seul président américain hostile à Israël, et même si elle a heureusement réveillé les élites israéliennes, endormies sur l’épaule protectrice de l’Amérique en oubliant les fondamentaux de la survie du peuple juif : ne compter que sur soi-même.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Son socialisme déguisé me peine aussi car il révèle une fragilité politique et un glissement idéologique du peuple américain que je ne soupçonnais pas. Et on aura beau dire, nous l’avons élu deux fois.

Dans ce contexte, le caricaturer, lui et sa femme en singes, me dégoûte profondément.

Jouer sur les traits physiques des noirs pour les faire ressembler aux singes revient à les présenter comme inférieurs aux blancs, et c’est une des pensées les plus viles et les plus dangereuses que la bassesse humaine peut nourrir.

Que cette ignoble caricature soit exhibée dans un journal de gauche ne peut surprendre que les esprits superficiels : s’octroyer le titre de juge moral en étant une des parties en lice brouille la ligne entre le bien et le mal, détruit les garde-fous de la morale, et conduit aux abus de ce genre mauvais. Surtout avec l’assurance du silence bienveillant des médias pour amortir les dérapages.

Lorsqu’un Patrick Klugman avocat des Femen jure que mimer l’avortement du Christ avec un foie de veau dans une église n’est pas une insulte aux chrétiens, il raisonne comme la direction de De Morgen qui « ne reconnait pas le caractère raciste »… du dessin du couple Obama en singe : en substance, ils nous rappellent les droits qu’ils se sont arrogés: la gauche peut tout dire, et elle seule décide qui peut dire quoi.

Il ne manque qu’une caricature de juif au nez crochu et aux bras de pieuvre – avec bien-sûr un drapeau israélien sur le front pour faire antisioniste mais pas antisémite, à paraître dans un journal allemand de la gauche très morale.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz