FLASH
Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 mars 2014

631670-princesse-nina-couv

La Princesse Nina, «intelligente, gentille et un peu sauvage» éconduit tous ses prétendants et ne veut pas se marier. Les princes défilent mais elle les refusent tous, jusqu’au jour où elle rencontre une autre jeune fille…

La Princesse Nina est un nouveau livre pour la jeunesse publié chez l’éditeur belge Clavis, et récompensé par le concours d’histoires pour enfants d’Inclusive Works, le FEBE Support, et le British Council.

Les activistes LGBT ne lâchent pas l’affaire, et la destruction vengeresse de l’homme normal (et de la femme) qu’ils ne pensent pas être ne fait aucune pause. Et de plus en plus d’homosexuels commencent à trouver la farce un peu amère, car les excès des militants LGBT déclenchent des haines et des rejets qui n’existaient plus, là où la tolérance était devenue la norme, projetant les rapports trente ans en arrière, détruisant d’un coup les acquis patiemment gagnés.

Les flèches empoisonnées LGBT destinées à imposer l’idée que les enfants sont des homosexuels refoulés, mais qu’ils travaillent à les « libérer des stéréotypes imposés par la société, et épanouir leur vie sexuelle » sont maintenant dirigées vers les tout jeunes : La Princesse Nina est destinée aux petites filles dès cinq ans.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Le but de ce livre est de faire en sorte qu’ils puissent assumer leurs propres choix plus tard» explique le FEBE support qui a étendu la notion de diversité à l’homosexualité, et cautionne le livre, en déplorant que «dès le plus jeune âge, les filles et les garçons sont confrontés à des stéréotypes, et ceux-ci sont également présents dans les livres pour enfants ».

Le message subliminal ? : si votre fille n’est pas lesbienne, si votre fils n’est pas homosexuel, c’est qu’ils ne sont pas normaux. Ce sont des refoulés, victimes de stéréotypes réactionnaires, mais les LGBT sont là et vont les sauver de la tragique vie – un papa une maman – que la société hostile leur réservait.

Et vous, si vous vous opposez à cette démarche, c’est que vous êtes homophobe, naturellement.

Donnez le pouvoir aux extrémistes LBGT, demain ils jetteront en prison les parents qui résistent…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz