FLASH
Donald Trump : « je suis impatient de rencontrer Nétanyahou à 10h ce matin à la Trump Tower » | Nice : la police a arrêté 2 filles, 17 et 19 ans, qui préparaient un attentat terroriste | Patrick Devedjian : les Allemands « nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes » | Corse : le truand Hicham Merzouki tué au fusil d’assaut à Santa-Maria Poggio | Hollande reconnaît la responsabilité de la France dans l’abandon des harkis | Boston : Attaque au couteau au Collège Emerson, 6 blessés, les 2 assaillants sont en fuite | Motivation terroriste probable, dans l’attaque mortelle de Burlington qui a fait 5 morts | Budapest : Explosion d’un bombe, il y aurai plusieurs victimes | Le New York Times soutient officiellement Hillary Clinton – encore un média neutre ! | New York : en marge de l’AG de l’ONU, Netanyahou rencontrera Clinton et Trump dimanche – séparément | Un terroriste palestinien condamné à 9 ans de prison par Israël pour avoir poignardé et blessé 2 Israéliens | Terrorisme : une jeune femme de 22 ans soupçonnée de préparer un attentat a été arrêtée à #Molenbeek | Terrorisme : La sœur de Fabien Clain, « voix » de Daesh, a été mise en examen et placée sous mandat de dépôt | Pantin (93) : La famille de la femme voilée abattue est liée au grand banditisme | La police de Burlington, Washington dit que rien ne démontre encore que la tuerie du centre commercial est un acte de terrorisme islamique |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 28 mars 2014

unnamed

J’aimerais penser qu’Obama est un crétin.

C’est ce que je pourrais effectivement penser en l’écoutant tenir des discours tels que celui qu’il a tenu à La Haye voici deux jours. Dire dans le contexte actuel que la Russie montre des signes de faiblesse est une parole qu’il faut oser tenir en gardant son sérieux : Obama peut le faire. Ajouter que la Russie est une « puissance régionale » est tellement inepte qu’il faut, en apparence, descendre en dessous du degré zéro de la débilité mentale pour la proférer. Obama a ajouté dans son discours quelques autres phrases relevant d’une ignorance crasse des dossiers internationaux : celles où il a parlé d’un référendum organisé sous l’égide de l’ONU pour que le Kosovo accède à l’indépendance (référendum qui n’a jamais été tenu, puisque le Kosovo a proclamé unilatéralement son indépendance, le 17 février 2008), ou celle disant que la Georgie n’était pas entrée dans des négociations d’adhésion à l’Otan.

Je ne pense, hélas, pas qu’Obama est un crétin.

Je pense qu’il sait que la Russie avance dans son projet de constitution d’une union eurasienne et que des rapprochements entre la Russie et la Chine ont lieu, qui seraient à même de changer la donne planétaire et de nous faire entrer dans une ère peu propice à la liberté, et je pense qu’il sait, donc, que la Russie, bien qu’affaiblie, n’est pas du tout en train de faire montre de faiblesse : la faiblesse est en Europe et dans l’administration Obama, qui se rend coupable d’une tentative d’assassinat de ce qu’on a pu autrefois appeler le « monde libre » et qu’on risque d’appeler, si aucun redressement ne s’opère, le monde asservi.

Je pense qu’Obama n’oublie pas du tout que la Russie n’est pas une puissance régionale, tout comme il ne peut ignorer que si la Russie est en Europe pour sa partie occidentale, elle a une frontière commune avec les Etats Unis du côté de l’Alaska.

Je pense qu’Obama n’est pas débile au point de tout ignorer de la façon dont le Kosovo est parvenu à l’indépendance et des négociations entre la Georgie et l’Otan.

Je pense qu’il prend ceux qui l’écoutent pour des imbéciles, et on ne voit pas pourquoi il s’en priverait. Les journalistes européens ont, pour la plupart, souligné la « fermeté » dont Obama a fait preuve à La Haye vis-à-vis de la Russie et ont cité les mots que je cite ici sans sursauter (quelle fermeté, en effet!). Aucun d’eux à ma connaissance n’a relevé ce que je relève ici sur le Kosovo et la Georgie.

La grande majorité des journalistes américains ont été aussi serviles et aveugles que leurs confrères européens.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Obama parvient à être le Président le plus catastrophique de l’histoire des Etats Unis tout en semblant hypnotiser ou soumettre en Occident ceux qui l’écoutent ou retranscrivent ses paroles.

C’est extrêmement inquiétant pour l’avenir du monde.

Jamais les Etats Unis n’ont été aussi faibles sur la scène planétaire depuis plus d’un siècle. Les forces armées américaines ont été reconduites sous Obama au niveau de désarmement qui était le leur avant la Deuxième Guerre Mondiale.

Si Obama hypnotise et soumet en Occident, il apparaît, ailleurs, comme un pantin ou comme un complice du pire. Il aiguise non seulement les appétits de Poutine et des dirigeants chinois (monsieur Xi Jinping vient de faire un beau voyage en France, aux frais des contribuables français qui n’ont rien à attendre en retour), mais aussi ceux de gens tels que Khamenei, Kim Jong Un, Nicolas Maduro, Bachar Al Assad.

Nous ne sommes pas à la veille d’une nouvelle guerre mondiale.

Nous pourrions être si nous n’y prenons pas garde dans une mutation planétaire et dans le passage à un monde post-américain, et ce monde pourrait vite prendre des allures de temps obscurs, striés de conflictualités multiples et violentes.

Je ne pense pas qu’Obama est un crétin, non. Je pense qu’il entend détruire l’ordre du monde qui a existé pendant sept décennies, et je pense qu’il pourrait bien y parvenir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

PS. J’aurais pu souligner que lors de sa visite au Pape, Obama a reçu des remontrances de la part du Vatican concernant la façon dont son administration viole la liberté de conscience des Chrétiens américains en imposant aux entreprises, associations et universités chrétiennes de financer l’avortement (dans le cadre de l’Obamacare), mais qui s’intéresse encore aux valeurs chrétiennes dans cette lamentable époque ? La plupart des journalistes ont préféré citer les louanges d’Obama sur l’esprit de « justice sociale » du Pape. Si la prochaine fois, Obama dit que le Pape est marxiste, la plupart des journalistes prendront note, sans sourciller. Ce que dit Obama, pour la plupart des journalistes, doit être noté sans sourciller.

J’aurais pu souligner aussi qu’Obama s’est déplacé en Europe avec neuf cent personnes pour lui faire cortège, et aura été le Président le plus coûteux en matière de dépenses personnelles qu’aient connu les Etats Unis. Mais Obama n’est pas un Président, c’est une idole factice, et il se conduit comme une idole factice. Et les idoles factices ont, en général, un certain mode de vie…

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz