FLASH
[28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 28 mars 2014

REIMS (51). Un jeune de 16 ans est rentré à la maison avec une amende de 75 euros pour avoir traversé la gare avec ses écouteurs de musique. La SNCF applique un décret de 1942.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Quand Anthony est rentré à la maison avec son amende, sa maman n’en croyait pas ses oreilles. Le jeune de 16 ans est revenu du collège avec une amende de 75 euros parce qu’il a traversé la gare avec un casque audio autour du cou. Le genre d’écouteur que 80 % des jeunes Rémois relient à leur téléphone pour écouter de la musique.

« Les faits remontent au 23 mai dernier. Anthony ne prenait même pas le train, il ne faisait que traverser la gare par le souterrain de Clairmarais comme tous les jours en rentrant du collège. L’agent l’a verbalisé pour utilisation d’instrument sonore. Le PV était de 45 euros mais comme le jeune ne pouvait pas payer tout de suite, il lui a ajouté 30 euros de frais de dossier », dénonce Lionel Gazeaux, président de l’UFC Que Choisir.

L’association de défense des consommateurs s’est emparée du dossier car l’amende de 45 euros s’est transformée avec le temps en procédure de recouvrement du Trésor public et s’élève à 300 euros. « Naturellement la maman d’Anthony a trouvé l’amende injustifiée. Elle n’a pas voulu la régler et se retrouve aujourd’hui avec une forte majoration ». M. Gazeaux a fait un courrier à la SNCF, à la fois pour solliciter l’annulation de l’amende et pour avoir des explications :« Je leur ai demandé de justifier ce PV. Anthony ne se promenait pas avec un porte-voix ou une grosse radio sur l’épaule, il avait seulement des écouteurs de téléphone. L’usage du téléphone est-il interdit par la SNCF ? Dans les trains, un pictogramme invite les passagers à se rendre sur les plateaux prévus à cet effet mais il n’y a rien de tel dans la gare ou sur les quais ». Dans un courrier daté du 24 mars dernier, la direction juridique de la SNCF a répondu en rappelant un décret de… 1942 qui interdit« à toute personne de faire usage sur les quais des gares d’appareils ou instruments sonores ». En conséquence « l’infraction étant constituée », la verbalisation est justifiée. En 1942 sans aucun doute… mais aujourd’hui ?

La SNCF retranchée derrière son règlement

Peu bavarde et peu explicative la direction de la SNCF sur cette affaire de verbalisation pour usage d’écouteurs. « La SNCF veille à la tranquillité et au confort de ses voyageurs, c’est dans ce contexte que ce garçon a été verbalisé ». Qu’il se soit trouvé sur le quai de la gare et non dans un train n’a pas d’incidence. Quant à l’amende de 300 euros que la maman trouve injuste de payer : « Il y a eu plusieurs échanges avec cette famille pour trouver un terrain d’entente mais finalement le refus a été confirmé. En ce qui nous concerne la réglementation a été suivie ».

http://www.lunion.presse.fr/region/verbalise-en-gare-pour-port-d-ecouteurs-ia3b24n322920

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz