FLASH
Merkel s’incline devant Trump : elle demande un compromis sur les échanges commerciaux et les dépenses militaires  |  Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 mars 2014
copenhagen-zoo-kills-four-lions-01_78064_990x742
Digère bien la girafe : tu es le suivant sur la liste

Après la girafe Marius, euthanasiée parce que les responsables du zoo de Copenhague accordent plus d’importance au confort des animaux qu’à leur vie, et malgré les nombreuses condamnations internationales et les demandes d’adoption du girafon pour lui éviter la mort, les bouchers du zoo de Copenhague ont remis ça.

Cette fois, ils s’en sont pris à quatre lions afin « d’améliorer le programme de reproduction », explique leur site internet.

La semaine passée, le zoo de Copenhague a tué un lion mâle de 16 ans, une lionne de 14 ans, et deux jeunes lions, afin de faire de la place pour un lion arrivé du zoo de Givskud, au Danemark.

« Le changement parmi le groupe des lions doit être conduit maintenant car le zoo de Copenhague a deux jeunes femelles nées en 2012, et il est idéal de les utiliser pour une nouvelle portée et de leur trouver un mâle satisfaisant, » a expliqué le zoo sur son site internet.

« Si le zoo n’avait pas fait ce changement maintenant, nous aurions risqué que le vieux mâle s’accouple avec les deux femelles – qui sont nées de lui – et fait naître des consanguins, » explique le communiqué, qui n’explique pas pourquoi il a refusé de donner les lions aux organisations qui se sont proposé de les reprendre plutôt que de les tuer.

La nouvelle information a rapidement fait le tour de la toile dans le monde anglophone, et vendredi, plus de 10 000 sites et messages de gens dégoûtés et choqués étaient publiés, y compris le très institutionnel National Geographic.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’association américaine des zoos et aquariums (AZA) n’a pas souhaité apporter de commentaire sur cette nouvelle euthanasie, mais elle avait expliqué, en février dernier, que « des incidents de ce genre ne se produisent pas dans les zoo et aquariums accrédités par l’AZA, et ce pour plusieurs raisons. » La raison est que les zoos affiliés à l’AZA gèrent leurs programmes de reproduction et d’échange entre zoos avec beaucoup de précaution et d’anticipation, une chose que la direction du zoo de Copenhague ne semble pas être capable de mettre en pratique.

Le scénario est une répétition exacte de l’euthanasie de la girafe : une direction du zoo psycho-rigide, sourde aux demandes de ceux qui se sont proposés de recueillir les animaux condamnés, indifférente aux condamnations d’un public scandalisé, alors que leur métier consiste précisément à éduquer, rapprocher et faire apprécier les animaux à ce public méprisé.

Et avec tout ça, le Danemark interdit l’abattage casher parce qu’il trouve cela cruel…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz