FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 avril 2014
pc-140408-pakistan-baby-830a_6d8b78182550f014bf9f30f28a8d76b2.nbcnews-ux-800-600
Un officier de justice du tribunal prend les empreintes digitale du bébé

Nous avions été les premiers à en parler : le 4 avril, Moosa Khan, un bébé pakistanais de neuf mois, avait été jeté en prison après avoir été accusé de tentative de meurtre contre une patrouille de police (lire notre article). L’info avait été reprise par les grands médias .

Nous venons d’apprendre que le bébé Moosa a disparu, son grand père a décidé de le cacher, face aux pressions immenses, a-t-il déclaré, dont il est l’objet.

Moosa a été libéré sous caution, et il doit se présenter au tribunal le 12 avril prochain pour répondre de tentative de meurtre contre une patrouille de police, mais Muhammad Yasin, son grand père, dit qu’il n’est pas sûr de le présenter au tribunal.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Il y a d’énormes pressions contre moi de tous les cotés », a déclaré Yasin.

La famille ont donc décidé de cacher le bébé, de peur d’avoir à affronter une justice « dysfonctionnelle ».

« La police est vindicative. Maintenant, ils essaient de régler la question pour des raisons personnelles, c’est pourquoi j’ai envoyé mon fils et son bébé à Faisalabad [une ville du centre du Pakistan] pour le protéger, » a déclaré Muhammad Yasin à Reuters.

Lors de sa comparution, le bébé Moosa hurlait de peur lorsque ses empreintes digitales furent prises par un officiel de justice.

« Il ne sait même pas encore comment tenir son biberon correctement, comment peut-il jeter des pierres à une patrouille de policiers ? » a déclaré Yasin devant la cour, jeudi dernier.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz