FLASH
Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rachel Franco le 22 janvier 2015

Un Juste, qui est-il ? Celui qui, en dépit des risques personnels à encourir, se laisse guider par les sentiments de justice et de fraternité et refuse toute compromission avec les pouvoirs profanes.

guy-milliere

Un Juste, qui est-il ? Celui qui ne sait pas faire autrement que de suivre la voix de sa conscience et de son cœur et trouve ce chemin naturel.

Il y a quelque temps déjà que Guy Millière m’intriguait, et moi depuis ma petite Jérusalem, je l’observais, surprise, souvent envahie par une profonde reconnaissance, troublée aussi par le feu intérieur de cet homme.

Voici un homme, intellectuel engagé aux côtés d’Israël qui non seulement écrit, dit et répète à qui veut l’entendre des vérités qui déplaisent aux journalistes ronflants des temps modernes, mais qui le fait sans relâche, et quelque soit le prix personnel qui lui en coûte. Et il lui en coûte, cela ne fait pas de doute.

Voici un écrivain boycotté dans les forums littéraires de bon ton où il est si agréable de se montrer et de discutailler de profonds concepts qui permettent pirouettes et acrobaties intellectuelles, mais à la condition de ne pas froisser le conformisme anesthésiant de notre siècle des obscurités.

Voici un analyste politique et économiste sali, renié, jeté aux orties qui n’est plus guère invité sur les plateaux de télévision frileux qui en sont encore à s’illusionner sur des printemps arabes alors que les hivers islamistes frigorifient déjà leurs neurones.

Bien – sûr, l’homme n’est pas seulement un ami d’Israël ; il est l’ami des valeurs de Bien qui habitent tout humaniste authentique, quelque soit son horizon cultuel et culturel; il est l’ami de toute démocratie qui vit les yeux ouverts sur les dangers totalitaires qui menacent les libertés et les droits de l’homme.

Le fait est qu’aujourd’hui, Israël semble bien être le dernier rempart contre l’islamisme, danger mortifère des temps modernes pour l’ensemble des pays libres et à ce titre, Guy Millière est un résistant des temps islamiques; Car c’est ainsi, malheureusement, que nous devrions, en toute lucidité, nommer les temps qui sont les nôtres.

Quel est donc le secret de cet homme qui fait de lui un acteur incontournable des débats rigoureux sur l’islam radical, terrifiant, nazisme vert qui ne se nourrit que d’exclusion, de haine et de mort ?

Notre ami Avraham Azoulay, du Petit Hebdo avait organisé une tournée de conférences de Guy Millière en Israël. J’avais déjà eu l’occasion de rencontrer Guy et son épouse, il y a quelques mois lors d’un déjeuner organisé par Florence (merci à toi, Florence), mais je n’avais pas encore assisté à l’une de ses conférences.

Je suis donc allée à la conférence qui se tenait à Jérusalem et je souhaite partager avec vous un peu de cette soirée.

Il ne s’agit pas de résumer les propos de Guy Millière et le pourrait-on ? De son regard lucide, il a véritablement « balayé » l’actualité, depuis les pays arabes, l’Europe, les États unis jusque dans mon bien-aimé pays qui réveille toujours autant d’animosité et de mauvaise foi de la part des nations.

Mon propos ne consiste donc pas à répéter avec d’autres mots ce que vous lisez largement ici et là des textes de Guy Millière, mais il consiste à nous approcher de l’homme engagé et de cette force intérieure qui l’habite.

Durant toute la soirée, il est resté debout et a parlé avec enthousiasme, foi et conviction, sans même se reposer un instant ; en ce qui me concerne, il ne fait pas de doute que son engagement aux côtés d’Israël et contre les ennemis avoués ou masqués d’Israël, que ce soit l’extrême gauche aux alliances douteuses avec les islamistes, ou l’extrême droite en passant par le bloc de la gauche qui a perdu son âme depuis que les intérêts électoraux font la pluie et le beau temps de sa conscience politique, sans oublier bien – sûr une bonne partie de la droite qui ne sait plus lutter contre les déviances qui mettent en jeu la démocratie, cet engagement aux côtés d’Israël est la colonne vertébrale de son être profond.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Je vous invite à écouter cette conférence dont je vous mets le lien en fin de page. En toute simplicité, il a confié qu’il ne supportait pas l’injustice et le mensonge et c’est donc naturellement qu’il refuse de faire l’impasse de la vérité historique et des valeurs humaines que représente Israël. Ces valeurs lui sont essentielles.

Voilà le cri de vérité de Guy Millière et la lumière qui le guide dans ses choix de vie.

En fin de conférence, Shraga Blum, l’un des journalistes d’Aroutz 7, a fait une comparaison audacieuse que je souhaite reprendre. Il a dit que Guy Millière était comme un Juste des Nations et je voudrais expliciter la manière dont je l’entends.

Israël est effectivement le Juif des Nations, et qui ne le sait pas est aveugle ou préfère ne pas le voir.

Israël est condamné à l’isolement diplomatique de la manière la plus injuste et odieuse qui soit, essentiellement en raison des désinformations relayées par les médias, véritables venins qui empoisonnent les nations et aveuglent le regard des honnêtes gens.

Israël est le seul pays de la planète menacé d’extermination par l’Iran, « République » islamique dont l’armement à la bombe atomique est un secret pour personne.

Israël est le bouc émissaire des malheurs de tous les peuples et l’antisémitisme dans les pays arabes et en Europe fleurit sur les cendres de mon peuple.

Dans ces conditions, se lever et refuser de se laisser emporter par le tsunami de la mauvaise foi ou de l’indifférence est effectivement acte de bravoure en temps de guerre qui mérite le titre de Juste des Nations.

Pensez-vous qu’il faille du courage pour devenir Juste des Nations ? La réponse dépend sans aucun doute du plan sur lequel on se situe. Je peux me tromper, mais il me semble que lorsque le chemin choisi est à ce point naturel à l’homme, il ne s’agit plus de courage dans le sens exotérique du terme, mais simplement d’être soi-même.

Dans les moments où Israël se sent seul et abandonné, parmi les hommes, ce sont les Justes des Nations qui nous réconfortent et nous assurent qu’il est interdit de désespérer, comme le disait Rabbi Nahman de Breslev.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rachel Franco pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz