FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 juillet 2015

01GAZA-articleLarge

En avril 2015, l’Etat islamique a pris possession du quartier de Yarmouk en Syrie où vivaient près de 180 000 réfugiés Palestiniens. Un millier ont été massacrés. Ce n’est pas parce que les médias ont décidé de ne pas en parler (seuls les Israéliens doivent être présentés comme ceux qui massacrent des Palestiniens) que cela ne s’est pas produit.

Yarmouk, au delà de l’inhumain

L’UNWRA, organe de l’ONU en charge des Palestiniens, a déclaré ne plus pouvoir pénétrer dans le camp depuis le 28 mars 2015.

Dans une interview publiée le 30 juin, Chris Gunness, le porte-parole de l’agence onusienne déclarait que l’Etat islamique maintient les Palestiniens de Yarmouk dans une situation « au delà de l’inhumain ». Les habitants de Yarmouk souffrent de malnutrition et de faim, en plus des violentes attaques.

Chris Gunness : « la situation courante à Yarmouk est au delà de l’inhumain. N’oubliez pas que lorsque l’Etat islamique a pris le contrôle du camp, le secrétaire général de l’ONU [Ban Ki Moon] a déclaré que [la guerre civile avait fait de] l’endroit ce qui s’approche le plus de l’enfer sur la terre, que le camp de réfugiés était devenu un camp de la mort. Et bien la mauvaise nouvelle pour les habitants et ceux qui tentent d’apporter de l’aide humanitaire, c’est que Yarmouk est devenu incroyablement pire depuis les propos de Moon. » Ce n’est pas parce que les médias ont décidé de ne pas en parler que cela n’existe pas.

Et il n’y a pas que Yarmouk…

Les habitants du plus grand camp de réfugiés palestiniens du Liban, Ain el-Hilweh, (120 000 personnes) craignent d’être les prochaines victimes de l’Etat islamique, après Yarmouk, rapporte Joseph Farah dans son dernier bulletin.

L’analyste géopolitique Michael Maloof considère également que l’Etat islamique entend « faire une boucherie » avec les Palestiniens, et qu’il s’y prépare calmement. Selon ses sources, le camp palestinien au Liban pourrait être attacké à n’importe quel moment et servir de base stratégique au Liban pour l’Etat islamique.

L’Etat islamique entend maintenant éliminer le Hamas

ARA News l’agence de presse indépendante syrienne, rapporte que l’Etat islamique entend maintenant éliminer le Hamas.

Ahmad Shiwesh, le journaliste de l’agence syrienne, rapporte que l’Etat islamique a publié une vidéo YouTube dans laquelle il explique qu’il va éliminer le mouvement palestinien Hamas et prendre le contrôle de la bande de Gaza.

Dans la vidéo, l’Etat islamique accuse le Hamas d’empêcher la mise en place de la « vraie sharia » dans les territoires palestiniens.

“[quote]Nous allons déloger l’Etat des juifs, et vous Hamas et aussi le Fatah.”[/quote]

Par ailleurs, Abu Azzam al-Ghazzawi, responsable de l’Etat islamique à Aleppo en Syrie a menacé le Hamas dans une vidéo: “nous allons déloger l’Etat des juifs, et vous Hamas et aussi le Fatah.”

“La loi de la Sharia sera implémentée à Gaza. Nous jurons que ce qui arrive en ce moment au Levant, spécialement à Yarmouk, va se produire à Gaza,” a-t-il déclaré, en référence à la prise de contrôle du quartier de Yarmouk au sud de Damas, habité par une majorité de Palestiniens, qui sont encerclés et affamés.

Ghazzawi s’est également adressé à ses soutiens dans les prisons de Gaza et leur a dit d’être patient : “Je vous le promet, vous serez bientôt libérés et vous prendrez votre revanche.”

Ce qui n’empêche pas le Hamas, selon le ministère des renseignements Israel Katz, d’avoir fait une alliance provisoire avec l’Etat islamique du Sinaï pour commettre les attentats des récents jours.

“Il y a une coopération entre le traffic et la contrebande d’armes pour le Hamas et les attaques terroristes du Sinaï. Les Egyptiens sont au courant, les Saoudiens également,” a déclaré Katz lors d’une conférence à Tel Aviv.

“Et en même temps, dans Gaza, ISIS piège le Hamas. Mais ils font cause commune contre les Juifs, en Israël et ailleurs.”

Menace de massacre contre les Arabes chrétiens palestiniens de Jérusalem

Etat islamique Jérusalem

Fin juin, des tracts ont été découverts à Jérusalem. Dessus était inscrit :

Les Chrétiens doivent quitter Jérusalem
ou se préparer à un massacre après Ramadan,
signé Etat islamique, Emirat de Jérusalem
.

 

« Les soldats de l’Etat islamique vont travailler pour tuer ces gens pour que l’Etat soit nettoyé d’eux, » ajoute le tract.

“Ceux qui travaillent avec les sionistes et encouragent les musulmans à quitter leur religion et devenir plus laïques et ouverts diffusent des idées diaboliques. Ils détournent ces musulmans de nous. Nous savons où ils sont, mais nous avons besoin d’aide pour les trouver tous, tous ces collabos chrétiens.”

Puisque les Chrétiens ont violé le pacte d’Omar [signé lorsque les musulmans ont conquis Jérusalem], c’est ce que nous allons faire,

Alors nous disons aux Chrétiens et aux non croyants : partez maintenant ou vous serez tués quand l’Id [festival al Fitr de fin de Ramadan le 18 juillet] s’approchera.

Et vous serez égorgés comme des moutons. Un mois suffit pour vous faire fuir.”

Signé : Emirat de Bayt al-Maqdis, (ville sainte – Jérusalem)

Le tract précise que l’organisation va commencer à chercher les chrétiens palestiniens dans les quartiers de Jérusalem de Beit Hanina, Shuafat, le quartier musulman de la vieille ville, et l’église du Saint Sépulcre.

Selon un porte parole de la police les tracts ont été distribués une semaine après l’incendie criminel, apparemment politique, d’une église près du lac de Tibériade.

La communauté arabe chrétienne en territoires palestiniens est nerveuse. Récemment, des jeunes musulmans ont attaqué et vandalisé des maisons de chrétiens de l’est de Jérusalem ainsi que le Patriarchat éthiopien. Un imam de Jerusalem a également publié des vidéo pro-Etat islamique, rapporte le site Middle East Concern.

[box type= »info » icon= »none »]

Promotion été 2015 :
Abonnez-vous pour 3 € par mois au lieu de 7 €
et participez aux commentaires




[/box]

Troubles à Gaza

Le New York Times du 1er juillet affirme que des militants de l’Etat islamique à Gaza, sans lui être officiellement affiliés, sont suspectés d’être responsables d’une dizaine de bombardements visant le Hamas en 2014, et quatre attaques durant le seul mois de mai 2015.

Nathan Thrall, analyste renseignement et stratégie pour l’ International Crisis Group, a déclaré au NYT que le nombre de membres de l’Etat islamique à Gaza est passé d’une grosse centaine à plusieurs milliers aujourd’hui.

Mi-juin un porte parole de l’Etat islamique a appelé les musulmans à faire à Ramallah et ailleurs une “calamité pour les infidèles.”

Abu al-Ayna al-Ansari, un porte-parole de la branche palestinienne de l’Etat islamique nommé Bataillon du Sheikh Omar Hadid, a déclaré à Majd al Waheidi, journaliste au  New York Times, « Nous arriverons comme un ouragan dans la gorge du Hamas, et un ouragan dans la gorge d’Israël. »

Gaza a une frontière commune avec l’Egypte, au nord du Sinaï égyptien. C’est là que la semaine dernière l’Etat islamique a lancé une offensive d’envergure contre l’armée égyptienne, à plusieurs postes de contrôle de l’armée simultanément : le bilan est de près de 300 morts.

Armes de l'Etat islamique saisies par l'armée égyptienne
Armes de l’Etat islamique saisies par l’armée égyptienne

Surtout, selon les médias égyptien, l’Etat islamique disposait lors de cette attaque, considérée comme d’une violence et d’une ampleur sans précédent, un armement sophistiqué, comprenant des lance missile longue porte russes Kornet et des missiles anti-tanks.

Le quotidien égyptien El-Watan a indiqué que l’Etat islamique a utilisé des obus de mortier, des armes anti-aérienne et d’autres type de missiles guidés.

Les djihadistes salafistes de Gaza affiliés à l’Etat islamique ont peu de raison de ne pas lier leurs forces avec l’Etat islamique dans le Sinaï voisin, pour non pas renverser le Hamas (le groupe terroriste est trop bien organisé), mais semer le chaos dans la bande de Gaza, et enflammer la région.

L’Etat islamique a revendiqué qu’il combat en ce moment sur les fronts suivants : Syrie, Irak, Egypte, Libye, Tunisie, Yemen, Koweit, Arabie Saoudite, et France.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Sources :
aranews.net
jpost.com
nytimes.com
g2bulletin.wnd.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz