FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 mai 2016
Casablanca
Casablanca

Djamila Ould Khettab, journaliste à Algérie Focus, écrivait le 16 mai 2013 : « L’Algérie [est] l’un des pays les plus racistes au monde », et les champions mondiaux sont la Jordanie, l’Inde, Hong Kong et le Bangladesh.

  • Au Maroc, « des syndicats de propriété interdissent aux « Africains », comprendre les noirs – de louer des appartements » dénonce l’architecte Bouabakar Seck le 18 août 2013.
  • « Les communautés subsahariennes – comprendre les noirs – au Maroc et dans les autres pays du Maghreb sont discriminées », affirme Salsabil Chellali toujours dans Algérie Focus. Il ajoute : « En Tunisie, les étudiants subsahariens se sont réunis … pour débattre et mettre en évidence leur marginalisation dans la société tunisienne. »

Salsabil Chellali : « Le racisme envers les noirs en Tunisie est une réalité occultée, également vécu en Algérie », et, « le Parti Authenticité et Modernité a déposé le 15 juillet un projet de loi au parlement marocain, qui vise à sanctionner tout comportement discriminatoire, anti-noir surtout ».

Sur Congo Liberty.com, Mingwa mia Biango se demande si, au Congo, « les populations du Nord « abusivement groupe Mbochis », sont plus ou moins racistes « que celles du Sud « abusivement groupe Kongo » ».

Dans Slate Afrique, Fella Bouredji, critique littéraire et journaliste au quotidien algérien El Watan décrit ainsi «  Le calvaire des noirs (et des chrétiens) en Algérie : Ils seraient plus de 20.000 migrants subsahariens en Algérie. Ils affrontent l’hostilité populaire, vivent dans la précarité, subissent plusieurs formes d’injustices. Les enfants sont particulièrement cruels avec eux. »

affiche3 Traduction : « Il est strictement interdit de louer des appartements à des Africains [noirs] dans l’immeuble. Signature : l’ensemble des propriétaires. »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

A Casablanca, rapporte France 24,« si vous êtes Subsahariens [comprendre : noir] vivant au Maroc, ne rêvez pas: on ne vous louera pas d’appartement ». « Interdiction de louer des appartements aux Africains [noirs] » : voilà ce qu’on peut lire dans plusieurs halls d’immeuble à Casablanca, au Maroc. Une discrimination raciale parfaitement illégale imposée par un certain nombre de propriétaires.

A Rabat, les étudiants africains originaires d’Afrique de l’Ouest, victimes du racisme ordinaire au Maroc, manifestent régulièrement pour protester contre la violence et le racisme quotidien dont ils sont victimes. En quatre ans, Fatim ne s’est pas faite un seul ami local et a connu plusieurs agressions. «Vous êtes Africains, vous êtes des Noirs», lui a-t-on souvent lancé tandis qu’elle arpentait les rues du quartier Océane avec ses amis africains. «Si le pays a évolué, les mentalités restent archaïques. Les Marocains considèrent toujours les Noirs comme des esclaves», ajoute Awa.

Les Blancs ne se lavent pas souvent à cause du froid

Quand à la Guyane que connait bien l’ex ministre Taubira, je suis surpris qu’elle n’ait jamais évoqué que « le racisme antiblanc aux Antilles et en Guyane est une réalité », comme l’indique ce témoignage paru dans Rue 89 que personne n’accusera de pencher à l’extrême droite :

« Je vis aux Antilles et en Guyane depuis ma naissance. Dans les années 70, je n’ai pas vraiment eu à souffrir du racisme, même si l’on m’appelait parfois « ti-blanc » ou « vié-blanc ». J’étais habitué et je trouvais ça normal, mes parents ne me disant rien à ce sujet.

Dans les années 80, et principalement de la part de mes professeurs de français ou d’histoire, j’entendais des choses comme « la France s’est enrichie sur la tête des nègres », « les Blancs ne se lavent pas souvent à cause du froid », « les Blancs sont faibles », etc. »

« Quand je suis retourné aux Antilles et en Guyane à la fin des années 90, oui, le peuple de Martinique et de Guyane avait changé. Il n’y a plus de tolérance envers les Blancs. Si un Blanc se permet la moindre remarque, on entend des phrases du genre « tiens, c’est le retour du pouvoir blanc ».

« La moindre altercation sur n’importe quel sujet, et on se fait traiter de « raciste » ou d’« esclavagiste »… même quand c’est totalement hors sujet. Parfois, si on a le malheur de s’habiller en blanc, on entend des remarques du genre : « Le colonialisme, c’est fini ! »

« Aux Antilles-Guyane, tout ce qui n’est pas « chocolat » n’a que le droit de se taire, et ne peut même pas se faire défendre par des associations de lutte contre le racisme. »

Madame Taubira accablait le méchant blanc et cachait le gentil musulman.

Voilà qui est raciste.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz