FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 16 novembre 2016

Pendant des mois, les enquêteurs belges ont cherché le téléphone mobile du kamikaze, avant de le retrouver dans un commissariat.

Au lendemain des attentats de Paris et Saint-Denis, les services de police belges se sont immédiatement lancés sur les traces du commando terroriste du 13 novembre. Les enquêteurs belges ont rapidement tenté de mettre la main sur le portable de Brahim Abdeslam, le frère aîné de Salah Abdeslam qui s’était fait sauter au Comptoir Voltaire, dans le 11e arrondissement de Paris. Le téléphone du jihadiste avait été confisqué en février 2015, lorsque Brahim Abdeslam avait été interpellé dans une affaire de stupéfiants.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

À l’époque, l’unité antiterroriste de la police judiciaire fédérale (PJF) de Bruxelles avait déjà tenté de consulter le téléphone de Brahim Abdeslam, soupçonné de vouloir rejoindre la Syrie. En vain. Le téléphone mobile était introuvable. Une grande partie de son contenu avait cependant été sauvegardée, dont des numéros appartenant à la cellule terroriste de Paris et Bruxelles.

13 dysfonctionnements relevés au sein de la police belge

À l’occasion d’une enquête sur de possibles dysfonctionnements de l’enquête sur les attentats de Paris, le Comité P – le comité permanent de contrôle des services de police – avait cependant épinglé le service antiterroriste belge en l’accusant d’avoir perdu le portable de Brahim Abdeslam. Le quotidien belge La Dernière Heure a cependant révélé par la suite que le fameux « GSM » avait été égaré en amont, la police locale de Molenbeek.

Et c’est justement au commissariat de la zone de police ouest de Molenbeek que le téléphone mobile a finalement été retrouvé le 9 novembre 2016, sous une pile de dossiers selon La Dernière Heure. Dans un rapport confidentiel du Comité P, les services d’inspection du parlement belge ont 13 erreurs des services de police belge qui auraient pu permettre de découvrir les auteurs des attentats de Paris en amont du 13 novembre, dont six d’entre elles dues à un manque de personnel.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : RTL

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz