FLASH
[22/05/2017] Emmanuel Macron recevra Vladimir Poutine lundi prochain à Versailles  |  Correction de la police pour Tel Aviv: « ce n’est pas un attentat mais un accident »  |  Attentat terroriste à Tel Aviv à la voiture comme à Nice : 5 blessés, terroriste appréhendé  |  Suède : les migrants musulmans responsables de 9 agressions à main armée sur 10  |  Sur Twitter, une EXPLOSION de louanges pour le discours historique de Trump devant 50 pays musulmans  |  Un millionnaire algérien souhaite que les femmes portent des burkinis au Festival de Cannes  |  Allemagne : deux Turcs soupçonnés d’avoir violé une adolescente de 13 ans  |  [20/05/2017] Attentat des Champs-Elysées : un complice présumé du terroriste a été mis en examen et placé en détention provisoire  |  Islamophobie, voile à l’école : « les propos de Marlène Schiappa sont absolument scandaleux. C’est une aberration totale! » Alain Finkielkraut  |  La mascarade d’élection en Iran a permis la réélection de l’extrémiste Rouhani  |  [19/05/2017] Laurent Wauquiez renonce à se présenter aux législatives pour rester président de région  |  Israël : Le Chabak a arrêté cette nuit le chauffeur ambulancier arabe qui a fermé la route à un juif pour qu’il se fasse lyncher  |  Milan : un homme a poignardé un soldat et un policier  |  [18/05/2017] New York, Times Square, une voiture fonce sur la foule -1 mort 13 blessés – sans rapport avec le terrorisme selon la police  |  Dans quel sens, le blocus ? 3858 permis d’entrée en Israël depuis Gaza ont été délivrés hier. 0 dans l’autre sens : mort assurée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 16 novembre 2016

Pendant des mois, les enquêteurs belges ont cherché le téléphone mobile du kamikaze, avant de le retrouver dans un commissariat.

Au lendemain des attentats de Paris et Saint-Denis, les services de police belges se sont immédiatement lancés sur les traces du commando terroriste du 13 novembre. Les enquêteurs belges ont rapidement tenté de mettre la main sur le portable de Brahim Abdeslam, le frère aîné de Salah Abdeslam qui s’était fait sauter au Comptoir Voltaire, dans le 11e arrondissement de Paris. Le téléphone du jihadiste avait été confisqué en février 2015, lorsque Brahim Abdeslam avait été interpellé dans une affaire de stupéfiants.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

À l’époque, l’unité antiterroriste de la police judiciaire fédérale (PJF) de Bruxelles avait déjà tenté de consulter le téléphone de Brahim Abdeslam, soupçonné de vouloir rejoindre la Syrie. En vain. Le téléphone mobile était introuvable. Une grande partie de son contenu avait cependant été sauvegardée, dont des numéros appartenant à la cellule terroriste de Paris et Bruxelles.

13 dysfonctionnements relevés au sein de la police belge

À l’occasion d’une enquête sur de possibles dysfonctionnements de l’enquête sur les attentats de Paris, le Comité P – le comité permanent de contrôle des services de police – avait cependant épinglé le service antiterroriste belge en l’accusant d’avoir perdu le portable de Brahim Abdeslam. Le quotidien belge La Dernière Heure a cependant révélé par la suite que le fameux « GSM » avait été égaré en amont, la police locale de Molenbeek.

Et c’est justement au commissariat de la zone de police ouest de Molenbeek que le téléphone mobile a finalement été retrouvé le 9 novembre 2016, sous une pile de dossiers selon La Dernière Heure. Dans un rapport confidentiel du Comité P, les services d’inspection du parlement belge ont 13 erreurs des services de police belge qui auraient pu permettre de découvrir les auteurs des attentats de Paris en amont du 13 novembre, dont six d’entre elles dues à un manque de personnel.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : RTL

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz