FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 novembre 2016

Le Comité des droits de l’enfant de l’ONU s’alarme des manquements de la législation iranienne, qui légitime le viol conjugal, l’application de la peine de mort et la torture sur les enfants mineurs.

Toujours plus de fillettes, âgées de 10 ans ou moins, continuent à être mariées de force en Iran, a dénoncé jeudi le Comité des enfants de l’ONU, déplorant que les relations sexuelles avec des fillettes de 9 ans y soient tolérées. Ce comité, qui se réunit régulièrement pour suivre les évolutions sur le sujet dans tous les pays, se montre dans son dernier rapport sur l’Iran « gravement préoccupé par les informations faisant état d’un nombre croissant de filles de 10 ans ou moins qui sont soumises à des mariages forcés avec des hommes beaucoup plus âgés qu’elles ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Les lois et politiques » en vigueur dans ce pays « qui discriminent les filles » en portent la responsabilité, selon le comité, qui fustige le fait que l’Iran autorise les relations sexuelles avec des fillettes de 9 ans et que « des formes d’abus sexuels » contre des enfants encore plus jeunes ne soient pas criminalisées. Les experts se disent « gravement préoccupés » par le fait que le Code civil iranien oblige les femmes et fillettes à satisfaire les besoins sexuels de leurs maris en tout temps et lieux, ce qui légitime les violences sexuelles et le viol conjugal. Le comité appelle donc l’Iran à relever l’âge légal du consentement à des relations sexuelles à 16 ans. Il demande aussi aux autorités iraniennes de fixer l’âge légal du mariage à 18 ans et de criminaliser le viol conjugal.

Les mineurs soumis à la peine de mort et aux tortures

Le comité a également critiqué l’application de la peine de mort à des mineurs (moins de 18 ans). « Des enfants ont été exécutés en Iran, en petit nombre », a assuré un des experts du groupe, le Monégasque Bernard Gastaud, lors d’une conférence de presse. Le rapport s’indigne aussi des différentes formes de violences, tortures et autres traitements cruels infligés aux mineurs accusés d’avoir commis certains crimes.

Il déplore aussi les informations faisant état de mauvais traitement – électrochocs et admissions forcées de médicaments et d’hormones – que subissent les enfants dits LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) afin de les « guérir ». Bien que les mutilations génitales féminines soient contraires à la loi, cette pratique persiste dans plusieurs régions, dont le Kurdistan et l’Azerbaïdjan occidental, déplore également le comité.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Lefigaro

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz