FLASH
[22/05/2017] Emmanuel Macron recevra Vladimir Poutine lundi prochain à Versailles  |  Correction de la police pour Tel Aviv: « ce n’est pas un attentat mais un accident »  |  Attentat terroriste à Tel Aviv à la voiture comme à Nice : 5 blessés, terroriste appréhendé  |  Suède : les migrants musulmans responsables de 9 agressions à main armée sur 10  |  Sur Twitter, une EXPLOSION de louanges pour le discours historique de Trump devant 50 pays musulmans  |  Un millionnaire algérien souhaite que les femmes portent des burkinis au Festival de Cannes  |  Allemagne : deux Turcs soupçonnés d’avoir violé une adolescente de 13 ans  |  [20/05/2017] Attentat des Champs-Elysées : un complice présumé du terroriste a été mis en examen et placé en détention provisoire  |  Islamophobie, voile à l’école : « les propos de Marlène Schiappa sont absolument scandaleux. C’est une aberration totale! » Alain Finkielkraut  |  La mascarade d’élection en Iran a permis la réélection de l’extrémiste Rouhani  |  [19/05/2017] Laurent Wauquiez renonce à se présenter aux législatives pour rester président de région  |  Israël : Le Chabak a arrêté cette nuit le chauffeur ambulancier arabe qui a fermé la route à un juif pour qu’il se fasse lyncher  |  Milan : un homme a poignardé un soldat et un policier  |  [18/05/2017] New York, Times Square, une voiture fonce sur la foule -1 mort 13 blessés – sans rapport avec le terrorisme selon la police  |  Dans quel sens, le blocus ? 3858 permis d’entrée en Israël depuis Gaza ont été délivrés hier. 0 dans l’autre sens : mort assurée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 décembre 2016

TOPSHOT-FRANCE-POLITICS-CONGRESS-PARTY-FN

Une de nos fidèles lectrice a souhaité réagir à l’article publié par Albert Bertold, qui explique que Dreuz ne soutiendra pas le FN. Nous lui donnons la parole parce que du débat jaillit la lumière.

Monsieur,

Permettez aux Français que nous sommes de répondre à votre article faisant état du rejet irrévocable de soutien au Front national par votre site.

Mais, avant tout, nous devons vous dire que nous n’avons jamais espéré un quelconque soutien de la part de Dreuz. Ce qui ne nous empêchera pas de continuer de visiter votre site qui, mis à part votre répugnance pour Marine Le Pen, reste un site d’information de qualité.

Vous énoncez une sentence sans appel. Marine Le Pen n’est pas libérale. Elle est de gauche. Elle veut encore plus d’État, plus de Fonction publique. Elle aurait des amitiés particulières avec l’Iran.

Par voie de conséquence, elle est anti-israélienne. Et, par dessus tout, elle est  la fille de son père.

L’antisémitisme est bien plus présent dans les partis de gauche « traditionnels » que chez les Français qui votent FN. Et vous le savez.

A commencer par tous, ou presque, les Juifs d’Algérie qui sont tellement pro arabes qu’ils ne laisseraient aucune chance de survie à Israël, si on les laissait agir. Mais, ils sont de gôche ! Et, précisément, parce que les partisans du FN sont les plus convaincants et convaincus anti-islamiques et anti gauchistes, vous devriez revoir ces idées préconçues, cette caricature dépassée, qui blesse plusieurs millions de Français.

En ce qui concerne les conséquences du programme économique de Marine Le Pen, personne n’a le droit de dire qu’il les connaît.

Comme nous pouvons dire que les programmes économiques des autres présidents que nous avons connus, avant 2017, n’ont pas été respectés et, même, ont fortement été déviés devant la « rue française » ou les exigences de Bruxelles.

Personne ne peut dire qu’elle ne ferait pas comme les précédents élus, c’est-à-dire adapter son projet à la réalité de la situation qu’elle trouverait en arrivant aux affaires. Tous l’ont fait, accusant leurs prédécesseurs de mauvaise gestion, elle ne serait pas la première.

Mais  l’importance de la montée du FN ou RBM, ces dernières années, est due à son souhait de nous voir sortir de cette Europe suicidaire, tout au moins à en revoir la constitution que nous avions rejetée et à sa volonté de stopper l’immigration létale contre laquelle aucun président élu n’a remédié. Nous ne pensons pas que, économiquement, elle pourra faire des miracles. Pas plus qu’un Fillon ou un Macron. Nous ne sommes pas nés de la dernière pluie et nous savons raison garder.

Sauf nos dirigeants, ça va de soi.

Vous dites : « Comme tout conservateur, je crois en ce qui fonctionne et je me méfie de ce que ni n’a pas été validé par la vie. »

Puisque vous vivez en Amérique et ne venez qu’épisodiquement en France, vous ne pouvez pas imaginer la vie actuelle des Français, face aux millions d’immigrés islamiques qui se précipitent sur notre continent et que nos dirigeants, présents et passés, encouragent. Cette situation, il faut la vivre au quotidien pour l’évaluer. Nous, Français, nous la vivons. Monsieur Millière en fait état dans ses articles et a récemment émigré vers les Etats-Unis pour les mêmes raisons.

La superficie des États-Unis représente 17 fois celle de la France. Quels que soient les millions d’immigrés que vous recevez, ils se perdent dans l’immensité de votre territoire. Chez nous, ils se concentrent dans les seuls 549 millions de kilomètres carrés que nous possédons.

Et nous pouvons vous certifier, nous, Français de France, que notre système ne fonctionne plus depuis de nombreuses années parce que notre vie, présentement, ne peut pas valider la mort lente à laquelle est soumise notre pays.

Vous parlez d’économie. Nous répondons par cette cette question :

Sachant que l’immigration coûte quelque 170 milliards d’euro chaque année aux Français, que cette France emprunte chaque mois des milliards d’euro pour faire face à la dépense de l’État, à des taux qu’il faut bien accepter, privant les Français d’un pouvoir d’achat supérieur et dont les PME sont les premières victimes, ne croyez-vous pas que lorsque MLP dit que nous aurons une meilleure protection de santé, une administration plus efficace, un chômage en nette régression, elle le dit parce qu’elle est certaine qu’elle pourra assainir la France de toutes les sangsues immigrées qui la saignent ?

Ce qui serait un appel d’air frais pour tous les Français qui veulent travailler et vivre sans être étouffés par les impôts de toutes sortes qui nous sont ponctionnés pour boucler les fins de mois de l’État déficitaire.

Mais, nous, nous avons compris que c’est de cette façon-là qu’elle envisage l’amélioration de la France de demain. En nous défaisant de toutes ces bouches à nourrir qui ne rapportent rien et coûtent toujours plus.

Notre système d’assurance maladie n’est même plus l’Obamacare contre lequel vous avez combattu. Des millions de Français n’ont plus les moyens de payer une mutuelle qui viendrait rembourser leurs dépenses de santé.

Mais ! Car il y a un mais…

Ces Français-là, ne sont pas forcément issus de l’immigration, ce ne sont pas forcément des gens au chômage, ce sont des travailleurs, souvent pères de familles dont les revenus n’excèdent que de quelques euro, le SMIC.

Idem pour les retraités qui n’ont plus accès aux soins élémentaires parce que leurs pensions, allouées par le régime général, ne leur permet pas de contracter une mutuelle complémentaire avantageuse et abordable.

Et, dans notre France en pleine mutation, soit vous gagnez moins d’un certain plafond et vous avez droit aux assurances et mutuelles gratuites, soit vous dépassez ce plafond et vous devez vous débrouiller tout seul. Et il y a des millions de Français qui sont dans une moyenne qui ne leur permet pas l’adhésion à une mutuelle décente et ne leur permet pas, non plus, de bénéficier de la gratuité des soins.

Mais, ce que vous ne devrez jamais perdre de vue, c’est qu’avec l’avènement de l’euro depuis 2002, si notre monnaie égale à peu de chose près votre dollar, nos salaires, eux, sont très nettement inférieurs aux vôtres.

Ainsi, pour l’année 2015, le salaire moyen aux Etats-Unis s’élève à 4 177 dollars par mois. Tandis que le salaire moyen en France s’élève, lui, à 2  449 euro mensuels.

Mais, revenons au programme de la candidate Marine Le Pen duquel vous dites qu’il est un programme de gauche auquel vous n’adhérez pas.

Les Français ne veulent plus de ces équipes pro islamistes de la gauche et de la droite, dites à tort traditionnelles. Car, précisément, la tradition française n’est pas celle de l’islam mais, résolument, celle d’un pays laïc où tout le monde trouvait son compte, avant cette invasion.

Or, que nous proposent ces gens de droite et de gauche ? Plus d’immigration, toujours plus d’immigration. Plus d’islam, toujours plus d’islam.  Pire, ils ont allés jusqu’à réécrire la véritable Histoire de France enseignée à nos enfants, pour y inclure le dogme de cette religion barbare et sectaire afin de ne pas stigmatiser les Français issus de l’immigration arabo-musulmane.

Non, Monsieur, l’Histoire vraie d’un Pays ne peut être contournée au gré des mouvements migratoires pour plaire aux nouveaux occupants. Elle se doit d’être rapportée, avec ses bons et mauvais côtés, comme elle a été vécue au fil des siècles.

Pour cela, nous faisons entièrement confiance à Marine Le Pen. Pas d’immigration. Pas d’islam.

Nous sommes ce que vous appelez des populistes ? Oui. Certainement. Nous ne renierons jamais nos origines, nos us et coutumes, notre religion parce que d’autres, venus des pays islamiques, ont la volonté de changer ce que nous sommes.

Quant à ces gens de droite que vous avez soutenus et que vous soutiendrez encore – Fillon, aujourd’hui, hier, Sarkozy – sachez que nous ne leur ferons plus jamais confiance. Ils ont beaucoup plus de connivence avec les pays arabes, les Saoud, les Qataris, les Koweïtiens ou les Iraniens, que n’en aura jamais MLP, puisqu’elle n’a jamais été élue, que vous accusez de collusion avec l’Iran.

Juppé, Sarkozy, Hollande et avant eux, Chirac, Mitterrand ou Giscard se sont soumis à ces pays sans aucun complexe. Leur argent comptait bien plus (pour leurs campagnes, entre autre) que la souveraineté de la France. Vous avez connu cela avec votre Obama et  Clinton.

N’oubliez pas que chaque président français et ce, dès qu’il a été en campagne pour le devenir, a fait le voyage par Alger imposé. Car nous dépendons de ce pays « indépendant » beaucoup plus que lorsqu’il appartenait à la France. Et les régimes des visas qui leurs sont accordés  – voire, imposés par l’État algérien – sont autant de manque à gagner et à bien vivre pour les Français qui voient chaque année, depuis 40 ans, le marché du travail se réduire comme peau de chagrin.

Si nous ne sommes plus un pays prospère, c’est parce que l’on nous a imposé, depuis 54 ans, une immigration maghrébine sans qualification, paresseuse, se reproduisant à très grande vitesse, soucieuse avant tout de bénéficier du système de protection sociale ( sécu – alloc – chômage – etc) et par dessus tout, une immigration animée d’un ressentiment tenace envers la France colonisatrice.

Nous ajouterons qu’à ces avantages auxquels ils ont systématiquement droit jusqu’à aujourd’hui, les divers gouvernements de gauche et de droite qui se sont succédés n’ont eu de cesse de privilégier cette immigration maghrébine au détriment du Français, de souche ou non, mais totalement assimilé à notre culture.

De sorte qu’en favorisant la gratuité de leurs études, l’accès aux administrations, les formations professionnelles et on en passe, ils ont laissé nos enfants sur les listes d’attente quand ils n’ont pas été obligés d’abandonner tout espoir d’y parvenir, par manque d’argent.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Un fossé, un abîme, s’est créé entre nos communautés, qui ne sera jamais comblé. Et la faute en revient essentiellement aux dirigeants et faiseurs de lois dans notre pays depuis plus de 50 ans.

Oui, nous pouvons dire que ceux-là ont avantagé les Français issus de l’immigration arabo-islamique sans que, pour autant, ils en aient été remerciés, en retour, par un résultat positif qui aurait pu apporter « une chance à  la France ».

Depuis les violences de 2005, tous les Français savent que « la préférence à l’immigré » n’aura servi à rien.

A rien, parce qu’ils se disent, malgré les vérités énoncées, toujours victimes du système français.

A rien, parce qu’ils n’ont pas encore compris que, dans des familles nombreuses comptant 5/6 enfants ou plus, il y aura toujours celui ou celle qui aura la chance d’avoir sa place et que les autres resteront à la traîne parce qu’on ne peut pas étirer le territoire français comme un chewing-gum. Que les entreprises françaises n’ont plus la possibilité d’embaucher parce qu’elles croulent sous le poids des charges patronales. Que, dans une administration, celui qui parvient à y entrer va y rester au moins 25 ou 30 ans et que les postes à pourvoir restent dépendants des défections ou des mises à la retraite.

Mais ça, eux, les «issus de l’immigration» ne veulent pas le comprendre. La France « leur doit ». Elle leur est et leur sera, toujours, redevable. Ils continuent de faire des enfants, beaucoup d’enfants, qu’importe l’avenir, la France payera. Et, surtout, la religion leur interdit l’avortement. Mais elle ne leur interdit pas d’abandonner les enfants à la DASS. Ça, c’est permis et même conseillé.

Oui, c’est vrai, les Français de souche européenne font beaucoup moins d’enfants. Mais parce qu’ils ont compris qu’ils ne pouvaient pas leur offrir un avenir serein. Pourquoi nos parents, jusque dans les années 60, faisaient des familles de 3/4 enfants ? Parce que l’IVG n’existait pas ? Non, parce qu’il y avait un marché du travail florissant, que la vie était beaucoup moins chère et que cette mondialisation délétère ne nous avait pas encore frappé de plein fouet. Et on nous reproche, aujourd’hui, un taux de natalité trop bas chez les Français non-musulmans. De qui se moque-t-on ?

Vous avez balayé l’establishment, en Amérique, en choisissant Donald Trump. Vous avez certainement eu raison, votre gauche ne vaut guère mieux que la nôtre. Mais votre conservatisme n’a rien à envier à notre droite française. Leur position en faveur de Clinton ressemble à s’y méprendre aux décisions annoncées par les prochains candidats et au résultat de l’élection de Chirac qui a vu ces deux partis « ennemis » s’allier pour défavoriser le peuple français.

Et ce sont ces raisons, auxquelles peuvent être ajoutées tant d’autres que nous n’avons pas la place d’énumérer, qui font que près de 30% des Français votent pour le parti de Marine Le Pen.

Si l’Amérique reste un pays riche, la France ne peut plus s’aligner, depuis longtemps, avec les grandes puissances. Et les Français s’appauvrissent de jour en jour.

Pouvez-vous nous reprocher cet espoir de redevenir une grande puissance ? Sommes-nous irrémédiablement condamnables parce que nous souhaitons un réel changement dans la politique mortifère menée, depuis 40 ans, dans notre pays ?

Nous sommes des Français qui aimerions revoir la France briller sur la scène internationale.

Mais, pour ce faire, elle doit retrouver son identité, ses valeurs, son hégémonie.

Elle doit redevenir une France dans laquelle la diversité qui la compose ne sera plus un handicap mais un atout.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nobeline Nobel pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz