FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 décembre 2016

Après les chants de Noël interdits pour ne pas offenser les musulmans, un prêtre italien est allé encore plus loin. Son église propose une interprétation islamique de la scène de la nativité chrétienne, avec une Marie recouverte d’une burqa.

Franco Corbo, le prêtre de l’église Sainte Anne de Potenza dans le sud de l’Italie, a créé une scène de la nativité qui a choqué les habitants.

Dans sa vision, Corbo a montré la scène traditionnelle avec Marie couverte d’un voile, tandis que Joseph et les bergers sont habillés des costumes traditionnels musulmans.

Comme ce n’était pas suffisant, les murs de l’étable sont couverts de slogans qui disent «étrangers dehors», et la scène est divisée en son milieu avec un côté «oriental», et un côté «occidental».

Selon les médias locaux, toute la mise en scène est organisée comme une énorme provocation.

Et fier de lui, le prêtre est aussi un antisémite. Il défend sa décision, expliquant qu’il voulait envoyer un message contre tous les murs, physiques ou virtuels, qui empêchent l’intégration.

«Réfléchissez au mur qui a été construit par les Israéliens pour enfermer les Palestiniens dans une véritable enclave»— bien entendu, comme tout antisémite, il s’est bien gardé de révéler que les Palestiniens dont Israël se protège avec un mur sont des terroristes, et il a «oublié» que les autres frontières de cette enclave ne sont pas du ressort d’Israël…

«Mon désir est de rappeler aux gens que la religion peut et doit être un instrument de dialogue». On répondra au prêtre dialogue oui, mensonge et incitation à la haine, probablement pas.

«Toutes les autres fois et ethnies ont été détruites ou réduites à la misère par l’égoïsme des sociétés occidentales,» poursuit le prêtre qui m’apprend qu’on peut vouer sa vie à servir Dieu tout en étant habité d’une profonde haine de soi, au point de refuser de voir que c’est l’islam qui commet des génocides contre les chrétiens, lesquels ne représentent plus que 2 % de la population du Moyen-Orient et ont été presque tous chassés de Bethléem.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Et ce prêtre qui selon moi est bon pour la camisole de force ajoute : «l’islam, comme toutes les religions, est synonyme de paix et de fraternité.» Pauvre prêtre au cerveau malade qui bloque de son cerveau que la construction d’aucune église n’est tolérée en terre d’islam, et que celles qui existent sont méthodiquement détruites, converties en mosquée, ou interdites d’être réparées lorsque des travaux s’imposent.

Dans son délire, il ajoute que «l’Etat islamique n’a rien à voir avec la religion de l’islam [alors que de nombreux témoignages indiquent qu’il utilise dans ses écoles et ses mosquées la littérature venant d’Arabie saoudite] que les terroristes et les musulmans qui se font exploser n’ont rien à voir avec la religion». Que de mal fait par un seul homme !

Corbo le bien nommé attaque également ceux qui critiquent sa vision de la naissance de Jésus :

«Il y a eu de nombreuses disputes. Mais cela dépend seulement des gens étriqués d’esprit et d’une forme de fondamentalisme.»

Mes amis chrétiens vont tousser en lisant cette histoire. Qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls : nous les juifs avons aussi nos tarés : les marginaux de Neturei Karta.

Entre eux et ce prêtre, ils devraient monter une fraternité de soutien aux Mollahs iraniens : l’agence de presse iranienne hawzahnews.com s’est empressée de reprendre l’information et de féliciter ce prêtre qui, s’il se rendait en Iran avec sa bible, serait immédiatement emprisonné pour prosélytisme— la bible étant interdite.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz