FLASH
Egypte : 5 membres des forces de sécurité ont été tuées par des terroristes dans le Sinaï  |  Hamon en tête autour de 35%, Valls environ 30 %, Montebourg 25 %, Peillon 5%  |  Trump et Netanyahu discutent en ce moment du déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem  |  Netanyahu a en fait autorisé la construction de 566 logements pour les juifs, et 105 pour les arabes à l’est de Jérusalem  |  Netanyahu lève toutes les restrictions politiques et administratives aux constructions en Judée Samarie ex-Cisjordanie  |  Primaire socialiste estimation : Hamon et Montebourg  |  Un qui ne sera pas mentionné par les médias : « L’élection de Trump a sauvé le monde d’une terrible guerre » – Kusturica  |  Quand les médias cherchent des excuses à la très faible participation à la primaire socialiste, c’est que tout va bien  |  Jérusalem donne le feu vert pour la construction de 671 logements à Ramat Shlomo, en Judée juive comme son nom l’indique  |  Selon deux de nos sources, l’annonce officielle du déplacement de l’ambassade US à Jérusalem sera faite demain  |  Nouveau malaise à BFMTV quand Bercoff informe le public que les manifestants anti-Trump sont payés par Soros  |  David Friedman, le nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Israël, habitera à Jérusalem  |  Primaire socialiste : des étrangers et des mineurs de 16 ans autorisés à voter pour masquer leur désert électoral  |  Boum : 400 000 votant à mi-journée de la primaire socialiste (744 000 en 2011), le bateau coule coule coule  |  Boum: 400 000 votants à midi pour la primaire de la gauche contre 1 138 000 à la primaire de la droite  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 janvier 2017

Notre ami et journaliste Benjamin Weinthal révèle que les Allemands on déjoué des tentatives d’assassinat organisées par les services du renseignement iranien contre des officiels Allemands pro-israéliens.

Selon la chaîne West German Broadcasting (WDR) l’objectif du très modéré président Hassan Rouhani était, pour commencer, d’assassiner l’ex-président de la Société d’amitié germano-israélienne, Reinhold Robbe.

Reinhold Robbe

Entre 1994 et 2005, Reinhold Robbe a été député du parti Social Démocrate (SPD) au Bundestag. Puis il a occupé le poste de Commissaire parlementaire des forces armées du Bundestag.

Syed Mustafa H., un pakistanais de 31 ans qui travaillait pour le centre aérospatial allemand de Bremen, après avoir été incarcéré, a été mis en accusation lundi dernier.

Associated Press (AP) avait indiqué en juillet que les procureurs fédéraux avaient arrêté Syed Mustufa H (son nom de famille n’était pas révélé en conformité avec la loi allemande sur la vie privée), dans le nord de la ville de Bremen.

Dans leur dépêche, AP précisait sans plus de précisions que Mustafa était «en contact avec une cellule de renseignement iranienne», et qu’il avait espionné Reinhold Robbe et ses proches, entre autres, et livré ses informations à l’Iran en octobre.

Reinhold Robbe a déclaré au quotidien Bild ne pas être surpris d’avoir été espionné, mais «qu’il ne se laissera pas intimider».

Le journaliste Georg Heil a indiqué dans son article pour WDR que Mustafa espionnait également un professeur franco-israélien d’une école de commerce de Paris. Ni le nom du collège ni celui du professeur ne sont révélés dans l’article, mais le professeur et le collège ont– je l’espère– été informés par les autorités.

Selon WDR, un second suspect pakistanais a été arrêté, puis relâché par manque de preuves : il avait eu le temps d’effacer le contenu du disque dur de son serveur, sur lequel se trouvaient peut-être des indices déterminants. En tous cas, dès qu’il a été relâché, il a immédiatement quitté l’Allemagne.

Le quotidien berlinois Tagesspiegel rapporte que Mustafa travaillait pour le Corps des Gardiens de la révolution iranien. Mustafa a fait des études d’ingénieur à l’université de Bremerhaven, et il passait des renseignements, par PowerPoint, aux services d’espionnage iraniens. Selon WDR, Mustafa aurait communiqué des informations inexactes sur Robbe, mais il n’est pas précisé si elles ont permis d’éviter son assassinat.

Et le quotidien Süddeutsche Zeitung, faisant référence au dossier d’accusation, écrit que Mustafa (ou Mustufa) notait avec beaucoup de détails les habitudes de déplacement par transport en commun de Robbe, et avait préparé des itinéraires de rechange entre le domicile de Robbe et son bureau.

En ce début d’année, Dreuz a besoin financièrement de votre soutien, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les médias allemands publient que selon les chefs d’accusation, le régime iranien payait Mustafa pour les informations qu’il lui fournissait. Mustafa avait ainsi dressé un «profil des mouvements» de Robbe, et il surveillait le siège de la société d’amitié franco-israélienne à Berlin. Les autorités allemandes, dans un communiqué, ont déclaré que les activités de Mustafa «étaient une indication claire d’une tentative d’assassinat.»

Mustafa a ainsi suivi Robbe pendant son trajet en transport en commun depuis son lieu de résidence à son bureau.

La mise en accusation précise que Mustafa a été en contact avec une personne de l’agence de renseignement iranien accusé d’espionnage sur le sol européen depuis 2011. Les médias allemands ajoutent que les activités d’espionnage de Mustafa s’inscrivent dans une opération bien plus large du– très modéré– gouvernement iranien contre des groupes pro-israéliens en France, en Allemagne et dans d’autres Etats européens.

Selon WDR, le motif de l’attentat et de ces activités d’espionnage –d’après les données sécuritaires disponibles– est de frapper ceux qui en Europe soutiennent Israël, dans le cas où l’armée israélienne lancerait une attaque aérienne contre les installations nucléaires iraniennes.

Mustafa a été suspecté d’espionnage pour le régime iranien entre juillet 2015 et juillet 2016.

En juillet, un tribunal de Berlin avait déjà condamné un Iranien pour espionnage pour le compte du régime iranien. L’homme, âgé de 32 ans, avait été condamné à deux ans et demi de prison pour espionnage contre des dissidents iraniens en Allemagne.

Un article du Jerusalem Post rapporte également que l’Iran a développé son réseau d’espionnage en RFA en 2015. L’Iran y posséderait une vaste infrastructure d’espionnage, coordonnée par son ambassade à Berlin.

Pour Deutsche Welle, qui cite un rapport de police, c’est la première fois à leur connaissance qu’un politicien allemand est la cible d’une tentative d’assassinat par l’Iran.

Cela ne pouvait évidemment arriver que sous la présidence du très modéré Hassan Rouhani.

Et bien entendu, pas un mot dans la presse française, qui ne veut pas que le mensonge d’un Iran modéré et d’un président réformateur soit percé : il faut lire les médias allemands et américains pour s’informer – et Dreuz info !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Sources : defence.pk

dw.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz