FLASH
[27/07/2017] Après avoir fait retirer les portiques de sécurité et les caméras, le Hamas et Fatah promettent une « journée de rage »  |  Allemagne : un policier musulman objet d’une procédure disciplinaire après avoir refusé de serrer la main d’une femme  |  Trump fait don de 3 mois de salaire (100 000$) au ministère de l’Education. Allo Macron? Non? Rien?  |  Après le retrait des portique, les caméras: les médias arabes se moquent de la couardise de Netanyahu – et ils ont raison  |  Richard Ferrand, qui a quitté le gouv à cause de ses affaires, a tenté de torpiller la promesse de Macron sur suppr. réserve parlementaire  |  Effet Trump : Foxconn, un des fabricants d’Apple, ouvre une usine de 10 milliards (13 000 emplois potentiels) aux USA  |  [26/07/2017] Hier, un terroriste musulman (tous les terroristes sont-ils musulmans ?) a attaqué un policier avec un couteau dans l’enclave Espagnole de Melilla et a hurlé Allahou akbar  |  Trump: « après consultation de mes généraux, les transsexuels ne serviront à aucun poste de l’armée US » : le bon sens revient !  |  Afghanistan : 100 morts lors d’un bataille contre des talibans à Kandahar  |  La Cour européenne de justice – souvent sollicitée pour cela – décide de laisser le Hamas dans la liste des organisations terroristes  |  Villeurbanne (France) : 1 islamiste armé d’un couteau et d’un coran s’est jeté sur des policiers – mais l’islam n’a rien à voir avec ça LOL  |  [25/07/2017] Préoccupation des Américains: la loi sur la Santé (35%), emploi terrorisme, immigration. De quoi parlent les médias ? Du dossier russe!  |  Le cabinet de sécurité israélien a voté le retrait des détecteurs de métaux, remplacés par des « caméras intelligentes »  |  [24/07/2017] Pourquoi les féministes ne fêtent la nomination de @SarahHuckabee porte-parole de Trump? Obama n’a jamais mis de femme à ce poste  |  Mont du Temple: Israël proposé une alternative aux détecteurs de métaux: des caméras avec logiciel de reconnaissance faciale de terroristes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Mireille Vallette le 13 mars 2017
Député de l’Union démocratique du centre (UDC) Christian Imark; initiateur de la motion : «Couper court au détournement des deniers publics à des fins de racisme, d’antisémitisme et d’incitation à la haine»

Par 111 voix contre 72, le Conseil national suisse a adopté le 8 mars une motion interdisant le financement des ONG impliquées dans le boycott d’Israël et l’antisémitisme.

Le Conseil des États, chambre haute, devra se prononcer en mai et confirmer cette décision.

C’est le député de l’Union démocratique du centre (UDC) Christian Imark qui a déposé la motion intitulée: «Couper court au détournement des deniers publics à des fins de racisme, d’antisémitisme et d’incitation à la haine». Il a rappelé que «des révélations mettent régulièrement en évidence les relations douteuses entretenues par des ONG bénéficiant plus ou moins discrètement de subsides de la part de la Confédération».

Le député visait des ONG telles que Al-Haq, Adalah, Breaking the Silence et BDS, qui «sont à l’origine de campagnes antisionistes et racistes qui appellent à la destruction d’Israël et sont parfois en connexion avec des organisations terroristes».

Le ministre des Affaires étrangères Didier Burkalter s’est opposé à la motion, faisant l’éloge de « Breaking the Silence » et précisant que le gouvernement collabore avec ces organisations.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le plus fort est d’apprendre que le gouvernement, directement ou non, finance ce genre d’organismes, ce qui explique son opposition à la motion, mais fait planer des doutes sur ses bonnes intentions vis-à-vis d’un pays démocratique et entouré de terroristes comme Israël.

L’Association Suisse-Israël a été très active dans le succès de cette motion.

Pour sa part, BDS estime que la motion représente «une attaque contre la population palestinienne, contre la liberté d’expression et contre les organisations engagées en faveur des droits humains et du droit international».

Elle a pour moteur d’incessantes pressions économiques, académiques, et politiques contre Israël en Europe est spécialisée dans les intimidations d’artistes qui se produisent en Israël et contre des artistes israéliens qui viennent en Europe. N’appelant jamais au boycott d’Etats criminels qui massacrent leur population ou violent les droits de l’homme, BDS a été depuis longtemps piégé par ce parti-pris qui a révélé ses motivations antisémites profondes.

La France, pays occidental le plus anti-israélien, ne risque pas de voter l’interdiction de financement des associations de boycott.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Mireille Vallette pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz