FLASH
[25/04/2017] La Chine interdit de donner un nom musulman aux nouveaux nés de la province à majorité musulmane de Xinjiang  |  Elle fait tout pour rester le punching ball politique : Marine Le Pen contre l’abattage rituel en France  |  Israël : Netanyahu annule sa réunion avec le ministre des Affaires étrangères allemand, qui a rencontré des ONG antisionistes radicales  |  Caterpillar en hausse de 6% aujourd’hui: conseil, investissez dans toutes les entreprises boycottées par BDS  |  Henri Guaino : “Jamais personne ne me fera voter pour Emmanuel Macron”  |  Ivan Rioufol: « Prouesse technique : Hollande votera pour son hologramme Macron »  |  Espagne, Barcelone : sur informations des renseignements belges, la police arrête 12 jihadistes musulmans  |  Israël a frappé une position militaire syrienne près de Quneitra  |  [24/04/2017] Marine Le Pen se met « en congé » de la présidence du Front national  |  Résultats en voix : Macron 8 657 326, Le Pen 7 679 493, Fillon 7 213 797, Mélenchon 7 060 885, Hamon 2 291 565  |  Élysée, résultats définitifs : Macron 24,01%, Le Pen 21,30%, Fillon 20,01%, Mélenchon 19,58%, Hamon 6,36%  |  Inde : des rebelles maoïstes tuent 12 policiers  |  Macron est allé à la Rotonde. Le Fouquet’s est fermé pour travaux  |  29 personnes en garde à vue, 6 policiers et 3 manifestants blessés dans les manifestations hier à Paris  |  Israël attentat : une colon arabe palestinienne a poignardé une soldate dans le dos – la pourriture a été neutralisée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 mars 2017

La proposition de budget fédéral du Président Trump est une fois encore conforme à ses promesses de campagne : en baisse.

Le budget de l’administration Trump 2018 des Affaires étrangères réduit d’un tiers l’aide aux pays étrangers. Sauf pour Israël.

Le président demande au Congrès d’affecter 26 milliards au Département d’Etat et à l’agence d’Aide internationale, soit une réduction de 10 milliards. Trump avait mis les points sur les i à l’intention des partisans du monde sans frontière et sans nationalisme : « je n’ai pas été élu pour être le président de la planète, j’ai été élu pour être le président de l’Amérique ».

“Vous verrez des réductions dans de nombreuses agences, car il [Trump] veut réduire le rôle du gouvernement, le rendre plus efficace, faire la course aux gaspillages et aux programmes qui font doublon,” a expliqué Mick Mulvaney, le directeur de la gestion du budget aux journalistes.

Les Etats-Unis suppriment aussi tout financement des initiatives contre le réchauffement global – il était temps qu’un dirigeant politique responsable et courageux avec les pieds sur terre mette fin à cette mauvaise farce.

Une réduction du budget alloué à l’ONU, aux agences de maintien de la paix qui ne maintiennent rien, est également au programme, ainsi que pour les programmes d’échange éducatifs et pour la Banque mondiale.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En rouge, les perdants, en vert les gagnants : conforme aux promesses de campagne

Et parmi cette liste de bonnes décisions, une en particulière nous est chère : le budget pour l’aide israélienne est inchangé et “prévoit une somme de 3,1 milliards d’aide pour l’engagement d’assistance à la sécurité d’Israël.”

En toute transparence, rappelons que l’an dernier, l’administration Obama a signé un accord pour augmenter l’aide à Israël à 3,8 milliards par an à partir de 2019, un geste qu’à ma connaissance aucun commentateur n’a réussi à expliquer.

Selon une note du service de recherche du Congrès “Israël est le destinataire de l’aide la plus importante, cumulée depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale,” soit un total de 127,4 milliards à fin 2016.

Par ailleurs, Trump veut augmenter le budget de la Défense américaine de 54 milliards de dollars, selon la théorie Trumpienne que les Etats-Unis doivent imposer la paix par sa puissance.

Autre superbe décision, la très politisée, voire carrément écolo totalitaire agence pour la Protection de l’environnement qui ne cesse d’outrepasser ses prérogatives et d’entraver les entreprises américaines perd 30% de son budget et voit 50 de ses programmes supprimés et des milliers de fonctionnaires licenciés.

Le budget est proposé par le Président, mais c’est au Congrès de l’approuver. Une chose est certaine, personne ne touchera au budget pour Israël qui bénéficie d’un massif soutien bipartisan.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz