FLASH
[28/04/2017] « Sauver la France au 2e tour ? Possible : 20 millions de bulletins blancs »  |  Jean Lassalle appelle à voter blanc au second tour  |  Israël a abattu un drone syrien qui survolait le Golan  |  L’Allemagne vote l’interdiction partielle du voile intégral musulman  |  [27/04/2017] Révélation : 4 avions cargo iraniens avaient atterri à Damas peu avant les frappes israéliennes  |  « George Soros a ruiné la vie de millions d’Européens » déclare le Premier ministre hongrois  |  Paris : l’appartement du Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a été cambriolé (humour… oh et puis non)  |  Un commandant du Hezbollah et un garde révolutionnaire iranien tués lors des frappes israéliennes sur l’aéroport de Damas  |  Trump va reconnaître officiellement TOUT Jérusalem capitale d’Israël, révèle le quotidien Yedioth Ahronoth  |  Suite à l’arrestation du soldat allemand voulant commettre un attentat, 16 domiciles perquisitionnés en Allemagne, France et Autriche  |  Berlin : une policière a tiré sur un homme menaçant qui pénétrait dans un hôpital. Situation en cours  |  Londres : l’homme armé de couteaux arrêté près du parlement de Westminster est suspecté de terrorisme  |  Londres : individu suspect en possession de plusieurs couteaux interpellé dans le quartier de Westminster  |  Israël : un avocat arabe-israélien condamné à 7 ans de prison pour collaboration avec les terroristes du Hamas  |  Afghanistan : au moins 1 soldat américain mort dans un raid contre ISIS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 avril 2017

C’est l’histoire d’un hold-up de 900 millions qui ne dit pas son nom.

Et qui a totalement été ignoré pendant la campagne présidentielle. Alors que Macron s’apprête à se qualifier pour le second tour de l’élection présidentielle à en croire les derniers sondages, voici une information du Canard enchaîné qui date de 2015 et qui, malgré les 19 000 partages sur les réseaux sociaux l’année dernière, reste encore largement ignorée du grand public.

A l’époque du vote de la loi Macron en 2015, Le Canard enchaîné avait découvert qu’un dispositif permettait aux cadres du CAC 40 d’économiser… 900 millions d’euros. C’est l’histoire de l’article 34 de la loi Macron que nous vous racontons ici.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Article 34 sur l’allègement de la fiscalité des actions gratuites

De quoi s’agit-il ? Certaines entreprises, notamment les start up, distribuent gratuitement à leur salarié des « actions » de la société. Une sorte de promesse sur l’avenir, le jour où l’entreprise réalise d’importants bénéfices et voit sa valeur monter en flèche. Jusqu’à présent, la valeur de ces actions gratuites était incluse dans le calcul de l’impôt sur le revenu. Normal, il s’agit bien d’une rémunération. Sauf que l’article 34 de la loi Macron change les règles de calcul.

Une réduction d’impôts de près de 50%

Dans le texte d’accompagnement de la loi, voilà comment le changement de règle est présenté : « Actuellement imposable à l’impôt sur le revenu selon les règles de droit commun applicables aux traitements et salaires, la valeur de ces actions sera désormais imposée selon les principales modalités applicables aux plus-valeurs mobilières ». Vous n’avez rien compris ? C’est normal. Selon Le Canard enchaîné, cela signifie que les actions gratuites bénéficieront d’un abattement de 50% avant imposition, ce qui réduit de moitié l’imposition. Exemple donné par l’hebdomadaire : « Le bénéficiaire d’une action gratuite paie aujourd’hui, selon sa tranche d’imposition (dont peut soupçonner qu’elle est élevée), jusqu’à 42,71 euros d’impôt sur le revenu, hors CSG et RDS. Si l’article 34 est voté, il ne paiera plus que 20,21 euros ».

Soutenez Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un cadeau de 900 millions d’euros… pour les plus riches

Officiellement, l’allègement de la fiscalité sur les actions gratuites est censée favoriser le développement des start up qui ont recours à ce dispositif. Mais pour Le Canard enchaîné, ce sont surtout les cadres des entreprises du CAC 40 qui vont remporter le jackpot. « La distribution d’actions gratuites a complètement supplanté les stock-options, dont la fiscalité a été alourdie ces dernières années », explique l’hebdomadaire. Et les chiffres sont éloquents : « Les conseils d’administration des entreprises du CAC 40 ont voté, en 2014, l’attribution d’actions gratuites pour un montant de 6,4 milliards. Et, dans l’immense majorité des cas, à leurs cadres dirigeants les mieux payés », précise Le Canard enchaîné.

Malgré toutes ces réserves, le gouvernement a décidé de maintenir cet article de loi. Dont le coût est estimé à 200 millions d’euros par Macron. Un chiffre sous-estimé par plusieurs cabinets privés qui évaluent plutôt à 900 millions d’euros le manque à gagner pour le fisc.

*** Source
– « Le cadeau de Macron aux riches ennemis de Hollande », Le Canard enchaîné, 28.01.2015

 

Source : Politique.net

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz