FLASH
[25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 20 avril 2017

Qui peut voter pour un candidat qui ne comprend pas lui-même ce qu’il propose…et qu’il l’avoue en public ?

Jusqu’à ce vendredi 14 avril c’est nous qui ne comprenions pas grand-chose au programme proposé par Emmanuel Macron.

Il est vrai que ce programme était difficilement compréhensible puisqu’il offrait des propositions apparemment intéressantes puis, immédiatement et dans la même foulée, tout leur contraire.

Dans l’objectif bien sûr de s’attirer les soutiens de tous les côtés qu’il souhaite rassembler, la gauche, la droite, le centre et même les votes blancs et les abstentionnistes, ces 30% qui ne savent jamais pour qui voter ! Alors pourquoi pas pour lui ?

Mais ce vendredi 14 avril donc, nous avons atteint le « sublime » puisque le candidat Macron, celui qui se voit déjà comme le futur président de la République, ne comprend pas lui-même ce qu’il propose !

Dans un « Discours sur l’enseignement supérieur et la recherche », donc l’un des thèmes qu’il devrait posséder totalement, lui, l’énarque, et devant un public qui lui était entièrement acquis, il plonge tête première dans l’incompétence et le ridicule.

Macron lit, avec son ton professoral habituel : « Ces nouveaux modèles de gouvernance pourront être mis en place à l’initiative des acteurs eux-mêmes et assureront une plus grande souplesse… »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Comme il n’a pas compris de quoi il s’agit et que ceux qui l’écoutent n’ont rien compris non plus, il ajoute : « Je vous lis ce qu’on m’a mis » (Premiers rires courtois dans l’assistance !).

Macron poursuit « Dans la composition des instances dirigeantes et dans les modalités d’organisation internes… »

Se rendant compte qu’il n’y comprend toujours rien et que ceux qui l’écoutent n’y comprennent rien non plus, il avoue :

« Bon, initialement je n’ai pas compris non plus cette phrase ! (Rires de nouveau mais cette fois quelque peu ironique et compatissant !) En gros ça veut dire quoi ? Parce que moi la relation que je veux instaurer avec vous c’est plutôt une relation de clarté, pour qu’on puisse agir efficacement » (Alors là fou-rire général).

Cela peut paraître amusant, certes, si ce n’était pas si grave.

Car un futur président de la République qui ne comprend absolument rien à ce que lui écrivent ses conseillers et qui se trouve devant l’incapacité de l’expliquer clairement, pose un problème crucial pour le pays qu’il doit gouverner, et cela prouve tout au moins son incapacité à le diriger.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz