FLASH
[28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 mai 2017

Dans l’appartement du Val-d’Oise occupé par Reda Kriket, un véritable arsenal de guerre accumulé pour un projet terroriste.

Trois complices présumés de Reda Kriket, soupçonné d’avoir projeté un attentat en France en 2016, ont été remis par la Belgique à la justice française le 4 mai dernier. Ils ont été mis en examen et écroués, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Abderrahmane Ameroud, 39 ans, Rabah Meniker et Yasin Alani, 35 ans, ont été remis le 4 mai aux autorités françaises. Les trois hommes avaient été interpellés le 25 mars 2016 à Bruxelles au lendemain de l’arrestation de Reda Kriket près de Paris.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reda Kriket, 35 ans, a été interpellé à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, en mars 2016 par des hommes de la Direction générale de la sécurité intérieur (DGSI). L’homme, jugé à plusieurs reprises en France, résidait en France, était sous le coup d’un mandat d’arrêt international depuis mars 2014, après avoir été condamné, en son absence, dans un procès de filière jihadiste vers la Syrie, aux côtés d’Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur des attentats du 13 novembre. Reda Kriket a été mis en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » et « détention d’armes et fabrication d’explosifs ». Il est placé en détention provisoire.

Un autre complice interpellé

Dans un appartement qu’il occupait à Argenteuil, dans le Val-d’Oise, les enquêteurs avaient découvert un véritable arsenal de guerre « d’une ampleur inédite », estimait à l’époque le procureur de Paris. Reda Kriket stockait depuis de longs mois des produits chimiques pour fabriquer des explosifs et des armes. « A ce stade des investigations, si aucune cible précise projetée n’a pu être identifiée, tout laisse à penser que la découverte de cette cache a permis d’éviter la commission d’actions d’une extrême violence par un réseau terroriste prêt à passer à l’acte », avait expliqué François Molins.

Soutenez Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un autre complice présumé de Reda Kriket avait déjà été remis à la France en août dernier. Anis Bahri, un Français de 32 ans, avait été interpellé aux Pays-Bas. Dans l’appartement à Rotterdam où il séjournait, 45 kilos de munitions de calibre 7.62 mm, du type de celles utilisées dans les fusils d’assaut Kalachnikov, avaient été retrouvés. Reda Kriket et Anis Bahri sont soupçonnés de s’être rendus en Syrie entre « fin 2014 et début 2015 », selon le procureur de la République François Molins.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Bfmtv.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz