FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 18 mai 2017

Manuel Valls avait eu le courage de dire tout haut ce que tout le monde sait : l’antisioniste est un antisémitisme en déguisement.

La France en eu la mortelle confirmation de Mohamed Merah lorsqu’il tua des enfants juifs et leur père pour « venger Gaza », et par les slogans « Mort aux juifs ! » dans les manifestations pro-palestiniennes de Paris.

Une femme, parmi bien d’autres, a choisi la voie négationniste, le déni de l’évidence, indéfendable, (sauf avec la protection des médias qui gardent le silence).

Cette femme hélas est devenue Secrétaire d’Etat. Sera-t-elle aussi secrétaire d’Etat à l’antisionisme, ou gardera-t-elle pour elle son honteux penchant ?

« Présumer que la lutte pour la liberté du peuple palestinien ne pourrait qu’être de l’antisémitisme caché est un raccourci grossier » avait-elle déclaré en 2014, se rappelle Le Monde Juif Info qui a fouillé ses archives.

L’odieuse déclaration, avec une mauvaise foi dont les ennemis d’Israël se sont fait les spécialistes se poursuivait par : « Ne peut-on pas lutter contre la politique d’un gouvernement sans être soupçonné de haïr l’ensemble d’un peuple? »

La question, un homme y a répondu.

Avec lucidité et sagesse, un grand militant des droits de l’homme, Natan Sharansky, refusenik russe emprisonné pendant 7 ans dans les geôles communistes soviétiques, l’a examinée.

Sharansky :

« Quand j’étais un dissident dans l’ex Union soviétique, une des mes activités régulières consistait à surveiller l’antisémitisme.

Le soi-disant « nouvel antisémitisme » pose un défi unique. Alors que l’antisémitisme classique est dirigé contre le peuple juif ou la religion juive, le « nouvel antisémitisme » vise l’Etat juif. Et comme cet antisémitisme peut se cacher derrière l’habillage d’une critique légitime d’Israël, il est plus difficile à exposer.

Je pense cependant qu’on peut appliquer un test simple, je l’appelle le test « 3D » pour faire la distinction entre une légitime critique d’Israël et de l’antisémitisme. »

C’est ce test 3D que nous allons maintenant appliquer à la nouvelle Secrétaire d’Etat Marlène Schiappa, afin qu’elle se pose la question : est-elle antisémite, ou une légitime critique d’Israël, légitimité que nous reconnaissons évidemment à toute personne, par respect pour le premier amendement de la Constitution : chacun a le droit d’avoir ses opinions et de les exprimer (avec certaines limites : on n’a pas le droit, dans un cinéma, de crier au feu, ou dans une réunion publique, d’appeler à lyncher une personne dans la salle, etc)

  • Le premier « D » est le test de la diabolisation. Quand l’Etat juif est diabolisé ; quand les actions d’Israël sont amplifiées dans des proportions démesurées ; quand des comparaisons sont faites entre les Israéliens et les nazis, et entre les camps palestiniens et Auschwitz – c’est de l’antisémitisme, et non une critique légitime d’Israël.
  • Le second « D » est le test du double standard. Quand la critique d’Israël est appliquée de façon sélective ; quand Israël est ciblé par les Nations unies pour ses violations des droits de l’homme tandis que le comportement d’Etats connus pour leurs abus, comme la Chine, l’Iran, Cuba et la Syrie est ignoré ; quand l’organisation israélienne Magen David Adom [Etoile de David rouge], est la seule, parmi tous les services de secours du monde, dont l’adhésion à la Croix rouge internationale lui est refusée – c’est de l’antisémitisme.
  • Le troisième « D » est le test de la délégitimation. Quand les droits fondamentaux d’Israël à exister, à lui et à aucun autre peuple au monde lui sont refusés – c’est aussi de l’antisémitisme.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

 

De lourdes charges

  • Lorsqu’elle collaborait au Bondy Blog, elle a toléré sans mot dire l’antisémitisme de Mehdi Meklat. Peut-être que qualifier Meklat d’antisémite était un « raccourci grossier » ?
  • Dans un discours lors du 88e congrès national de la LDH, le 24 mai 2015, elle déclarera, sans mentionner les violations des droits de l’homme du Hamas qui a tiré des milliers de roquettes sur les populations israéliennes – un crime de guerre selon le droit international – « Guerre à la guerre aussi en Palestine, où la paix passera par le droit des peuples à l’autodétermination ». (source : ldh-france.org). Elle ne passe pas le second « D », test du double standard.
  • Sur Maman travaille, le blog qu’elle a créé, elle écrit dimanche 13 juillet 2014 :

    « dans ce territoire [Palestine] depuis 50 ans… des gens habitaient là [Les arabes], …d’autres gens ont estimé qu’en fait ce pays était le leur [les Israéliens], que les gens qui étaient là ont du trouver d’autres pays [les arabes], que le leur s’est réduit [Palestine], et puis que dans le nouveau pays [Israël], d’autres gens ont fait leur vie [les Israéliens] »

    Outre que ces propos contiennent un mensonge par phrase, ils ne passent pas le troisième « D », celui de la délégitimation.

  • Sur le même blog, on peut lire encore qu’elle évoque : « le nouveau pays, qu’on appelle Israël », et « l’ancien pays, qu’on appelle Palestine ». Typique du narratif de délégitimation : prétendre qu’il existait un pays, la Palestine – qui n’a jamais existé – remplacé par un nouveau pays, Israël.

Si la nouvelle Secrétaire d’État Marlène Schiappa est honnête – et nous n’avons aucune raison à ce stade de la suspecter de ne pas l’être – elle fera son examen de conscience, fouillera ses pensées profondes et les examinera à la lumière du test 3D de Natan Sharansky.

Peut-être se rendra-t-elle compte qu’elle a été influencée par de mauvaises personnes qui lui ont planté de mauvaises graines.

Nous sommes convaincus qu’une nécessaire clarté en sortira : soit elle sera exposée comme étant antisémite, et les Français juifs doivent le savoir, soit elle découvrira que ses propos ne correspondent pas à ses valeurs, et elle fera son outing.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz